Fil info
23:15 Le label tant convoité, qui a valu au une en… https://t.co/QhS9yRWBon
23:04Périgueux : Salué, le Sans Réserve se rassure sur son avenir -> https://t.co/yhRaS6ZL31
21:22Périgueux : Un piéton renversé en centre-ville -> https://t.co/8t76Xiyzij
18:10Mauzac-et-Grand-Castang : Début d'incendie près de Bergerac : les occupants arrachés à la fumée -> https://t.co/7tcCB10HkM
16:45RT : Bonjour , ça vous fait quoi d'être le seul président qui gaze des manifestants pour le climat ? La… https://t.co/rj5HnrwV0g
15:56RT : Belle mobilisation à Limoges ce matin pour le climat https://t.co/TTcLacPahg
15:53Brive-la-Gaillarde : Images positives sur grand écran -> https://t.co/DKRqbSSLxC
14:53Périgueux : (VIDÉO) "Si, on va aller vers la désobéissance civile !" -> https://t.co/JidZh8UPlH
14:19Belle mobilisation à Limoges ce matin pour le climat https://t.co/TTcLacPahg
13:55RT : Lano, magnifique taureau du gaec Camus père et fils, prix de championnat mâle au National limousin à Périgueux
13:06Périgueux : Périgueux célèbre l'agriculture de la Dordogne -> https://t.co/5fpJgOVP1B
08:27# # - : Toques et porcelaine, du bon dans du beau -> https://t.co/BQvyq28tFL
08:24-Claude Leblois Guérin - -Vienne : Pour Jean-Claude Leblois, pas question de stopper les proj… https://t.co/ezOrFnoJve
08:18# # - -Vienne : Hercule : c’est non ! -> https://t.co/e7w2guEo85
08:14Région : La petite mercerie dans la prairie -> https://t.co/ffLySXtqCC
08:10Région : La compagnie Chalair Aviation prend son envol à Limoges -> https://t.co/pcKku41F2g
08:00Flaugeac : L'accident en entraine un autre -> https://t.co/PWqKwDDpEB
07:52Environ 100 employés de contraints de quitter leurs postes le tps de l'intervention des… https://t.co/fXgSrtUkpH
07:45Sarlat-la-Canéda : Evacuation de Coloplast : une centaine de personnels impactés -> https://t.co/05fXYLpC0G
06:58 Au service juridique qu'elle a créé au "en voit des vertes et des pas mûr… https://t.co/J8eO32naJw
06:51Périgueux : Nadia Zrari, l'ange gardien du SDIS 24 -> https://t.co/FYbUXgwLgh

«On est parti pour quatre ans de rigueur»

Conseil municipal

Le conseil municipal, le premier depuis l’élection du maire et des conseillers, s’est tenu à «guichets fermés» mercredi. Visiblement les Brivistes étaient impatients de connaître les premières orientations prises par Frédéric Soulier. Ils n’ont pas été déçus. Décrétant le «temps de l’élu gestionnaire», l’édile a annoncé «quatre années de rigueur» pour retrouver des marge de manoeuvre et créer les conditions pour favoriser l’investissement. Rappelant qu’il tiendra à «ne pas augmenter les impôts», le maire a donc choisi de baisser drastiquement les dépenses de fonctionnement que la précédente mandature a laissé «déraper de manière continue» a martelé toute la soirée, le premier adjoint Christophe Patier.
Côté chiffres, le montant des dépenses d’équipement a été redimensionné à 20 millions dans le budget 2014 proposé par la municipalité. 20 millions d'euros auxquels s'ajoutent 16,56 millions d'euros de reports d’investissements initiés par la précédente majorité pour un total de 36,56 millions d'euros. Soit une diminution de 31% par rapport aux programmations de l’ancienne municipalité. «Nous devons être très bons dans la gestion du quotidien et ramener la dette dans des proportions supportables, ce qui nous permettra de maintenir plus de 15 millions d'euros d’investissement par an» a indiqué le maire.
Les dépenses de personnels sont prévues à hauteur de 46,3 millions d'euros. Un chiffre en augmentation de 2% par rapport à 2013. «Une légère hausse qui devra absorber les mesures nationales décidées en 2013» estime Christophe Patier. A savoir l’augmentation de 1,4 points des cotisations retraites, la suppression de la journée de carence lors d’un arrêt maladie, la réforme de la catégorie C et le glissement vieillesse technicité (GVT).«Une rigueur absurde»
Une présentation du compte administratif qui n’était pas du goût de l’opposition. «En six ans de mandat la dépense globale du budget a augmenté de 6,6 millions d'euros. Sur cette période l’inflation a été de 10,2%. Moralité en six ans, l’équipe de M. Nauche a maîtrisé les dépenses qui ont augmenté de manière inférieure à l’inflation» a précisé Frédéric Filippi. «Toutes les
coquilles sont bizarrement en notre défaveur. Je comprends qu’on veuille charger la barque de l’équipe précédente mais il y a des limites» a-t-il-ajouté.
«Les chiffres sont bons mais je conteste la présentation que vous en faites» a déclaré le chef de file de l’opposition, Philippe Nauche. «Lors du débat d’orientation budgétaire et du vote du budget primitif 2013, j’ai été confronté à un choix politique important. A quel niveau maintenir l’investissement? S'il est vrai que la Cour des comptes nous avait alertés sur ces investissements jugés élevés, je crois que dans le BTP, 2013 n’était pas une année où l’on pouvait assécher la commande publique. Vous prônez une rigueur absurde qui ne prend pas en compte le contexte économique et social. La baisse de l’investissement est trop rapide. Employeur du BTP, si la mairie arrête beaucoup vont licencier ou mettre la clef sous la porte»
Le «focus sur la culture» a également suscité de vives réactions dans l’opposition. «Un beau sujet populiste qui tend à faire dire que c’est de là que viennent tous nos maux». «Vous pouvez réduire les dépenses des Treize Arches, il est possible de fermer les Studios, le Garage. Si, à court terme, vous donnerez satisfaction aux financiers, sur le long terme vous ne rendrez pas service à la cité ni à son économie». Quant à cette situation catastrophique dépeinte par la majorité, Philippe Nauche s’est étonné que la nouvelle équipe prévoit de repasser dans le vert en une seule année. «Soit vous êtes très forts, soit l’état de notre situation n’est pas si catastrophique» a-t-il lancé au maire.
Mathieu Andreau
Nike Odyssey React