Fil info
11:02 hélas ne pourra pas lui rendre hommage

Limoges devra s’en contenter

Les deux équipes, respectivement 9e et 8e s’affrontaient dans un match crucial pour la suite de la saison.

Les Rennais dégainèrent les premiers. Le LH lui, dès les premières minutes et ses premières munitions, se montrait fébrile. Précipitation, pertes de ballons et maladresses, ne permettaient pas aux limougeauds d’aller inquiéter une défense bretonne qui refusait de prendre l’eau. A l’inverse, les visiteurs, très réalistes et jouant simplement, se détachaient rapidement au score pour mener au bout de cinq minutes 4 à 1. Les limougeauds, dépassés dans le jeu, obligeaient alors leur maître à jouer Nenad Stanic à prendre un «temps mort». Malgré les efforts et les tirs de Babic ou Basmalis Gomez, les limougeauds, poussifs, se faisaient contrer: ils accusaient alors un retard de 6 points à la 20’. En fin de mi-temps cependant, avec alternance de collectif et de force, le LH 87 limitait la casse pour revenir à trois longueurs de leurs adversaires. (13 - 10 en faveur de Rennes).

A la reprise, les locaux avaient changé de système de défense  en adoptant un «un contre un». Rennes accusa le coup et le LFC commençait à récupérer la balle plus souvent. Le résultat ne se fit pas attendre, le LH 87 recollait au score 15-16 à la 37’. Mieux, il passait devant à la 53’, infligeant un 5 à 0 à ses adversaires (23-20). Le public crut que s’en était gagné pour son équipe. Las, le LH commit de nouveau des fautes et se fit sanctionner plusieurs fois.

Tout à tour, les deux équipes eurent la balle de la gagne au bout du bras au cours d’une fin de partie un peu folle. Mais, incapables de faire la différence, ils concédèrent le match nul qui n’arrange personne. Le coach limougeaud Nenad Stanic était plus que mitigé, en dépit de la bonne partie de Basmalis Gomez, Randriantseheno et Babic.

La deuxième mi-temps fut d’une bonne facture, les deux équipes se rendant coup pour coup.

UA Air VaporMax 2019 White Black lace