Fil info
23:45Combien d'élus haut-viennois pour défendre cette liaison qui nous relie au reste de la Nouvelle-Aquitaine ?… https://t.co/xYAs3IYZFp
22:54France : La réforme arrive devant le Sénat, l’exécutif mise sur les syndicats réformistes -> https://t.co/JZ35wLFHRI
22:52France : Emmanuel Macron organise une rencontre des principaux dirigeants sous l’égide de l’ONU -> https://t.co/diEnH9ADYz
19:52Dordogne : Un héritage à sauvegarder 75 ans après -> https://t.co/MtkrzkDBKC
19:47Dordogne : 1500 Périgourdins dans les rues -> https://t.co/TN8dzGw1H0
19:43 Enfin, c’est pas trop tôt !!
19:37Bientôt 2000 signatures pour la pétition Signez ! https://t.co/THwwkQmw0Ehttps://t.co/6IZbEvun3K
19:18Indre : Le Racc de retour en Fédérale 2 ! -> https://t.co/bYmoNe5gtb
18:45Périgueux : Une journée pour l’emploi et la formation -> https://t.co/X801w0RwE3
18:43Sarlat-la-Canéda : La marée était trop belle -> https://t.co/27zKes14GD
18:35Des centaines d'usagers de la route en colère ont mené des actions samedi à Limoges pour protester contre les 80 km… https://t.co/b3NPEdugC5
18:26Malgré l'apparition de la , la cavalcade de s'est déroulée comme à son habitude dans la bonne… https://t.co/s76vxNJv5f
18:08La Châtre : La prochaine saison théâtrale dévoilée sous les sifflements -> https://t.co/HjA63niyAd
18:05Mouhet : L’ancien bureau de poste réaménagé -> https://t.co/yGKMbxKuHx
18:02Bélâbre : Des brebis « solognotes » pour entretenir les ruines du château -> https://t.co/9GZBsqVvCp
18:01Indre : La marée charrie la colère -> https://t.co/eUH3Y3GpD9
17:57Prévisions de trafic de la SNCF pour demain, journée de grève. https://t.co/5Dfcwo6JLH
17:03 c'est le truc que tu m'as demandé par msg tout a l'heure
15:43La cavalcade est reportée à une date ultérieurement au vu des conditions météorologiques. La musique a pris place d… https://t.co/OWrOMuSRDW
15:17Marée populaire samedi à Limoges. https://t.co/609WBQgmhz
15:14Marée populaire à Limoges samedi https://t.co/vxJe2EKGPu
12:30Limoges, marée populaire hier. Un chaîne humaine devant la gare des Bénédictins pour défendre symboliquement le ser… https://t.co/1eEV2VJlJU
12:26Marée populaire à Limoges hier. Un petit coup d'œil en douce https://t.co/iy87Zzffvi

De quel bois se fera l’avenir ?

Forêt

95% de la forêt du Limousin appartient à des forestiers privés au nombre de 140.000.
C’est donc tout naturellement que le Syndicat des Forestiers Privés du Limousin avait organisé vendredi dernier cette matinée de réflexion autour des grands enjeux de la forêt en Limousin au cinéma L’Esplanade à Egletons.
Olivier Bertrand, le président du Syndicat, a animé les débats en présence d’élus régionaux, de professionnels et du grand témoin en la personne d’Henri Plauche Gillon, président de Forestiers Privés en France. Ce dernier a expliqué qu’il «fallait redonner confiance dans l’avenir aux propriétaires forestiers». En effet, la forêt rapporte peu de 1 à 2%... Ce sont des investissements sur le long terme soumis à différentes contraintes : économiques, environnementales.

La forêt limousine est arrivée aujourd’hui à maturité et il s’agit de savoir «Comment on pérennise cette ressource?» s’interrogeait l’élu vert régional Marc Horvat.

Lionel Say, directeur général de la coopérative CFBL, répondait qu’il fallait aussi  «valoriser la ressource».

Christian Ribes, président de l’interprofession régionale forêt-bois Boislim a agité le chiffon rouge, pointant «On coupe deux fois plus qu’on reboise. C’est un chiffre alarmant. Il faudrait mener une action vers le grand public sur la nécessité de reboiser. Les industries ne pourront se développer que si l’on assure la ressource pour les 20-30 années qui viennent».

Philippe Piveteau, dirigeant des scieries Piveteau et Farges, a précisé que le bois jeune partait beaucoup à l’export : «Plus de transformations sur place, c’est plus de rémunérations pour les propriétaires. Il faut une interconnexion entre chaque maillon de la filière pour créer une dynamique».

Lors des interventions, il a été fait cas des «bêtes noires» que sont les chantiers forestiers et les camions-grumiers pour certains élus, inquiets de leurs routes, sans compter des randonneurs soucieux de l’état des chemins. Olivier Bertrand a rappelé l’initiative Transbois 19, étendue maintenant à toute la région.

Jean Pierre Audy, conseiller général de Meymac a parlé d’une «forêt fragile, installée par le Gouvernement à la suite de la saignée de la Grande Guerre. Si il n’y a pas d’accompagnement, d’ici 30-50 ans, il y aura une reconfiguration des territoires et des paysages. La forêt capte l’eau, beaucoup d’impôts»...

Il a été question aussi des relations entre forestiers et agriculteurs «qu’il ne faut pas opposer».

Au  final, le développement du bois énergie a été considéré comme une chance pour la valorisation de la forêt limousine, à condition de ne pas alimenter de monstrueuses chaudières destinées  à la production d’électricité.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.