Fil info
20:16 Rétablissons les faits réels : a publié une image de cette cérémonie.
09:51L toujours avec nous et dans notre ❤️ le faire vivre une urgence !! https://t.co/WkKC72f5CT
09:20Aujourd’hui jour de soutien à Sylvie postière à qui passe en conseil de discipline ✊🏼… https://t.co/eRtiBqNEM9

Déchets australiens : l’opposition de Royal

La ministre de l’Ecologie Ségolène Royal s’est opposée vendredi au projet de traitement en Isère de déchets chimiques toxiques en provenance d’Australie en raison des « risques de pollution marine » pendant le transfert et la nécessité de traiter les déchets là où ils sont produits.

« Le transport de déchets dangereux en provenance des antipodes constitue une aberration écologique », a-t-elle estimé au sujet d’un projet qui suscite l’opposition d’une association de riverains.

Une société australienne, Orica, a déposé auprès des autorités françaises une demande d’autorisation d’importation depuis l’Australie de « 9 000 tonnes de déchets très toxiques (sous-produits d’hexachlorobenzène, HCB) » afin qu’il soient incinérés dans une usine Tredi (groupe Séché Environnement) à Salaise-sur-Sanne (Isère), explique le ministère.

Ségolène Royal souligne avoir « donné instruction au préfet de l’Isère de s’opposer à cette importation au nom du principe de précaution, compte tenu du risque de pollution marine en cas d’avarie du navire pendant le transport, et du principe de proximité, qui exige que les déchets soient traités à proximité de leur source de production ».

jordan retro 11 mens nz