Fil info
09:09# # - -Vienne : Les 20 ans de la petite unité de vie de la cité Thuillat -> https://t.co/hR4Vhnq8sk
09:07# # - -Vienne : Le mariage, tendance néo-trad -> https://t.co/0xOJfisOMS
09:06# # - -Vienne : Le NPA veut faire converger les luttes et les colères -> https://t.co/Jn2P13zXkG
09:04# # - -Vienne : Sensibiliser et inciter le public à être «co-producteur» de sa sécurité -> https://t.co/CwIB6vhDJG
09:00Région : Les besoins de logements d’ici 2030 -> https://t.co/J2azhaYyRv
08:58Région : Nouvelle alerte aux pesticides -> https://t.co/AjzF8p5M3t
03:42 A qq jours de l'appel à manifester de l', 1 coup… https://t.co/HY2B8v1dwZ
03:34Le Buisson-de-Cadouin : (VIDÉO) "Après avoir contribué à la richesse nationale… les agriculteurs retraités priés de… https://t.co/w3AfZdRzCE
00:27«On atteint même les 80% de communes soutenant le maintien des services de la DGFIP sur l’ensemble du territoire» d… https://t.co/r2vyp2A2ra
21:32Lissac-sur-Couze : «La paix et le climat, même combat» -> https://t.co/kulLwpKVBj
21:03 Le rugby c'est aussi (surtout) ici :-)
20:12Châteauroux : Le Racc dompte un vaillant RCI -> https://t.co/GrPFAfmi93
20:08Eguzon-Chantôme : 34e édition : la châtaigne fêtée à tous les goûts -> https://t.co/hens1rOcvU
20:06Châteauroux : Visite guidée du chantier de Balsanéo -> https://t.co/rA1vInVszV
20:01Châteauroux : « L’anguille » ne s’est pas défilée -> https://t.co/kXCUhNPLFq
19:16Bassillac : Un salon sympa et détendu -> https://t.co/G1XWa3OUbU
19:12Marsac-sur-l'Isle : Meurtre ou suicide à Auchan ? -> https://t.co/eLtrah97rh
19:06Saint-Geniès : Grave accident de moto près de Sarlat -> https://t.co/S3cfWd3ytA
18:00Sarlat-la-Canéda : Une saison correcte malgré un mois de mai difficile -> https://t.co/BknniT5IOm
13:19Haute-Vienne : Municipales, Emilie Rabeteau, en lice à Condat-sur-Vienne | L'Echo https://t.co/bHr1ZWHjE3 via
11:08J’ai rarement vu du « participatif » avec les socialistes. En bla-bla oui mais sans plus. Exemple : la large conce… https://t.co/7pGkvWL1hI

Une fresque murale inaugurée pour le «Mandela day»

Vendredi, derrière l’Espace Fayolle, une fresque murale sur Nelson Mandela était présentée par les enfants du Conseil local des jeunes de Guéret. Une initiative choisie par les enfants et menée avec l’aide d’acteurs culturels.

Depuis 5 ans, le 18 juillet est communément appelé «Mandela Day» et résonne dans le monde comme un hommage à l’un des plus fervents défenseurs de la paix, Nelson Mandela. Ce vendredi, jour de la date de sa naissance, des hommages lui étaient rendus partout dans le monde. Jusqu’à Guéret.

Le Conseil local des jeunes a profité de cette date symbolique pour inaugurer une fresque murale réalisée à l’effigie de l’ancien président de l’Afrique du Sud, héros de la lutte contre l’Apartheid.

Baptisée il y a deux ans, l’Esplanade Nelson-Mandela n’avait comme représentation que le nom qu’elle portait. Les enfants du Conseil local des jeunes ont comblé ce manque. Et de quelle manière. Une fresque murale de six mètres sur trois avec le portrait de l’homme, les dates de sa naissance et de sa mort et une phrase qui prend tout son sens en ce moment : «La meilleure arme, c’est s’asseoir et parler».

Avec l’aide de leur coordinatrice culturelle, Noëlla Michaud mais aussi de l’association «Rurb'1 en ëRB», les enfants d’une dizaine d’années ont réalisé la fresque après de longs mois de préparation.

En décembre, lors d’une séance plénière, les jeunes décidaient de réaliser le projet. Ils ont peaufiner la fresque durant les réunions suivantes avec le choix de l’image ou de la citation. Est venu ensuite le temps de la concrétisation du projet, les 7 et 9 juillet. Durant 36 heures, Charlotte, Elina, Zoé, Lucas, Guillaume, Constant, Samuel et Pierre ont emprunté pinceau et rouleau sous l’œil attentif de leurs professeurs, Florent Leroux et Yannick Chasteing. Ce dernier dévoile les dessous de l’œuvre : «La fresque repose sur des panneaux. Nous avons travaillé dans le gymnase à côté. Avec Florent, nous avons fait le tracé et le graf. Les enfants se sont chargés de tout le remplissage en passant le rouleau». Les professeurs ont également utilisé une bombe pour graffer le nom de Mandela. Le résultat est impressionnant. L’expérience toute autant pour les jeunes et Guillaume du CLJ : «C’est une fierté de réaliser un projet sur cet homme qui a tant défendu la paix».
Le 18 juillet chaque habitant du monde est invité à consacrer 67 minutes au service des autres, en hommage aux 67 années de militantisme et d’action politique de Nelson Mandela. C’est la première fois depuis la disparition de l’homme que le monde célébrait le «Mandela day». L’ancien président d’Afrique du Sud aurait eu 96 ans.

Nike Roshe Two Release Date