Fil info
19:58Châteauroux : Réunion du Petit-Valençay : du public malgré la pluie -> https://t.co/jQQ0vWmBFM
19:53France : Réunion du Petit-Valençay : du public malgré la pluie -> https://t.co/hRF78l7L2M
19:42Lamothe-Montravel : Une grande fête pour le bonheur de mener des combats communs -> https://t.co/ZoyvPWRGmD
19:12La Châtre : Les « Arts en fête » expose cinq artistes -> https://t.co/LfVI79S5pF
19:09Valençay : Commémoration du tragique 16 août 1944 -> https://t.co/xHOmgJf1hG
19:09Périgueux : La ville peinte sous tous les angles -> https://t.co/3Q8IWDnJvy
18:17Nailhac : De nouvelles intronisations à la Confrérie de la noix -> https://t.co/Yj3zOBW3Vi
18:12Journiac : Univerland : un nouveau concept de jeux -> https://t.co/frSlUoGKr9
16:06Périgueux : Il fait payer son mal-être aux policiers -> https://t.co/Q60pJL3nVN
10:32Mussidan : On n'appelle pas sa copine "petite", même par SMS -> https://t.co/5iO2csQ3xU
05:36Bergerac : Dandinement jusqu'à Périgueux -> https://t.co/XJFptXY8oF

Des réunions, des appels et encore des réunions

Gaza

Alors que John Kerry et Ban Ki-moon se pressent au Caire pour tenter d’imposer un « cessez-le-feu » celui-ci devrait se faire sans condition, alors qu’Israël poursuit son offensive.

Le secrétaire d’Etat John Kerry est arrivé hier au Caire avec comme tâche prioritaire « d’obtenir un cessez-le-feu ». Caire où Ban Ki-moon, le patron de l’ONU, est arrivé aussi hier dans le cadre d’une tournée organisée cette semaine passant aussi par le Koweït, Jérusalem, Ramallah et Amman, ayant le même objectif. ONU qui annonce pour mercredi la tenue d’une réunion extraordinaire du Conseil des droits de l’homme sur la situation « dans le territoire palestinien occupé, y compris Jérusalem-Est ». Pas vraiment de quoi arrêter une guerre. D’autant que celle-ci n’est pas vraiment nommée et n’a fait l’objet d’aucune opposition claire. Car si l’ONU cherche à mettre fin aux tirs, son conseil de sécurité réuni dimanche n’a prononcé aucune résolution condamnant l’agression israélienne. Comment s’étonner alors que, hier, Benjamin Natanyahu, Premier ministre d’Israël, puisse se vanter « du soutien très fort au sein de la communauté internationale » ?

Continuant à renvoyer dos à dos tir de roquettes et bombardements, acquiesçant à l’affirmation du droit à se défendre d’Israël même si la riposte surdimensionnée fait une majorité de morts parmi les civils, baissant les yeux devant l’argumentaire israélien consistant à expliquer ces morts civils par l’attitude du Hamas qui s’en sert de bouclier humain... La communauté internationale est en train de réécrire le scénario de 2012. Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si le Conseil de sécurité de l’ONU a justement proposé de reprendre les termes du cessezle- feu de 2012. Un texte qui disait déjà que « Israël devrait cesser toutes les hostilités » et que « toutes les factions palestiniennes doivent cesser toutes les hostilités contre Israël » et envisageait déjà « l’ouverture des points de passage » ultérieure. Un cessez-le-feu après lequel aucun problème de fond n’a été abordé.

Cette fois encore les différents ambassadeurs réunis au Conseil de l’ONU estiment que « le cessezle- feu ne doit être assorti d’aucune condition » pour reprendre la formule de l’Américaine Samantha Power. « La priorité est un arrêt immédiat des tirs de roquette et de l’offensive israélienne » a renchéri l’ambassadeur français Gérard Araud.

Cisjordanie en grève de soutien Certes, cette fois-ci, Jeffrey Feltman, secrétaire général adjoint de l’ONU, a souligné « la nécessité de traiter les causes du conflit afin de parvenir à une paix durable ». Certes, à la différence de 2012, l’OLP reparle désormais au Hamas. Hier, la Cisjordanie a été bloquée par une grève. L’appel a été lancé par les syndicats et plusieurs mouvements islamistes, avant d’obtenir aussi le soutien de l’Organisation de libération de la Palestine (OLP) du président Mahmoud Abbas, qui a appelé à des manifestations dans tout le territoire après 21h00 et la rupture du jeûne du Ramadan. Mahmoud Abbas a d’ailleurs rencontré hier à Doha le chef du Hamas en exil Khaled Mechaal et tous deux ont appelé à la fin de « l’agression israélienne » et la levée du blocus. Jusque là le Hamas y ajoutait la libération de prisonniers et l’ouverture du poste frontière de Rafah. Mais comme l’a précisé le négociateur en chef palestinien Saëb Erakat après une rencontre entre Mahmoud Abbas et Ban Ki-moon : « les revendications du Hamas ne sont pas des conditions mais des engagements qu’Israël doit honorer ».


548 morts palestiniens, 3 000 blessés, 87 000 réfugiés

Hier l’armée israélienne a continué de bombarder sans cesse la bande de Gaza portant le bilan global à 548 morts et quelque 3 000 blessés. Encore plus d’une trentaine de Palestiniens ont ainsi été tués hier. Des tirs de chars ont une nouvelle fois touché dans la journée un hôpital du centre de la bande de Gaza, faisant quatre morts et 70 blessés dont 20 employés de l’hôpital. Neuf membres d’une même famille, avec sept enfants, ont aussi été tués. L’armée a en outre annoncé avoir tué « plus de 10 terroristes » qui tentaient de s’infiltrer en Israël via un tunnel. Dans le même temps, les services de secours continuaient de sortir les corps de sous les décombres. 45 cadavres ont ainsi été extirpés, notamment dans la banlieue de Chajaya, à l’est de la ville de Gaza que l’armée israélienne a pilonné dimanche faisant au moins 73 morts. 87 000 Palestiniens ont trouvé refuge dans 67 bâtiments de l’ONU à Gaza. Israël, de son côté, a été la cible d’une soixantaine de roquettes. Sept soldats israéliens ont été tués portant à 27 le nombre de militaires tués depuis le début de l’offensive contre l’enclave palestinienne.


repères

2

manifestations de soutien à la Palestine sont organisées à Paris, pour l’heure non interdites. La première demain à 18H30, de Denfert-Rochereau à Invalides, à l’appel du Collectif national pour une paix juste et durable entre Palestiniens et Israéliens, qui regroupe associations, syndicats et partis. La deuxième est organisée samedi à 15h, place de la République, à l’appel des organisations qui avaient appelé à manifester samedi malgré l’interdiction : le NPA, le Parti des indigènes de la République (PIR), le Mouvement des jeunes Palestiniens (PYM-France) et l’UJFP.

5

manifestations sont organisées dans des villes : ce soir à Dijon (Collectif 21), puis mercredi soir à Lyon (collectif 69), Toulouse (Solidarité Palestine), Reims et Lille (par association France Palestine Solidarité).

Dunk Low Pro Sb Loden Dark Black Loden 304292-301