Fil info
21:32Bergerac : En décidant d'un hommage durable aux Justes, la maire Daniel Guarrigue met les points sur les "i" -> https://t.co/l7qk57TWJA
21:09Peyrignac : Un beau projet d’AMAP à Peyrignac -> https://t.co/s5Szc2YIjW
20:52Châteauroux : Une danse pour intégrer la 3e année du NID ballet junior -> https://t.co/XQ7infn1xi
19:58Châteauroux : Réunion du Petit-Valençay : du public malgré la pluie -> https://t.co/jQQ0vWmBFM
19:53France : Réunion du Petit-Valençay : du public malgré la pluie -> https://t.co/hRF78l7L2M
19:42Lamothe-Montravel : Une grande fête pour le bonheur de mener des combats communs -> https://t.co/ZoyvPWRGmD
19:12La Châtre : Les « Arts en fête » expose cinq artistes -> https://t.co/LfVI79S5pF
19:09Valençay : Commémoration du tragique 16 août 1944 -> https://t.co/xHOmgJf1hG
19:09Périgueux : La ville peinte sous tous les angles -> https://t.co/3Q8IWDnJvy
18:17Nailhac : De nouvelles intronisations à la Confrérie de la noix -> https://t.co/Yj3zOBW3Vi
18:12Journiac : Univerland : un nouveau concept de jeux -> https://t.co/frSlUoGKr9
16:06Périgueux : Il fait payer son mal-être aux policiers -> https://t.co/Q60pJL3nVN
10:32Mussidan : On n'appelle pas sa copine "petite", même par SMS -> https://t.co/5iO2csQ3xU
05:36Bergerac : Dandinement jusqu'à Périgueux -> https://t.co/XJFptXY8oF

Unis pour dire stop au massacre

Dordogne / Palestine

Hier plus de 300 personnes ont manifesté dans le calme en soutien au peuple palestinien et pour dénoncer le massacre qui s’y déroule depuis plusieurs semaines dans l’indifférence du gouvernement français.

Les semaines passent et la mobilisation prend de l’ampleur. En effet ce sont plus de 300 personnes qui avaient répondu à l’appel lancé par Dordogne Palestine, l’UD-Cgt, Adecr, le Pcf, Ensemble, Parti de Gauche, Fsu, Attac, Femmes Solidaires, Eelv, l’Université Populaire 24, l’Ujpf, la Ldh entre autres. Une manifestations à laquelle s’étaient joints aussi de nombreux jeunes venus témoigner leur soutien au peuple palestinien.

C’est la présidente de Dordogne Palestine Violette Folgado qui a d’abord pris la parole pour dénoncer « un crime contre l’humanité perpétré sous nos yeux à Gaza. Près de 600 mort, plus de 3 000 blessés,

87 000 réfugiés dans la bande de Gaza qui fait 40 km sur 8 ou vivent 1,8 millions d’hommes, femmes et enfants qui pour la plupart sont déjà dans des camps de réfugiés, ne pouvant s’échapper ». Elle a dénoncé le « matraquage idéologique qui respire la mauvaise foi des dirigeants occidentaux » et la « mystification d’une opération militaire qui ne ferait que répliquer à des tirs de roquettes du Hamas qui n’a pas résisté longtemps aux images insoutenables de l’extraordinaire disproportion des forces», en énumérant l’impressionnante armada dont dispose Israël alors que les palestiniens n’ont aucuns moyens militaires. Rappelant qu’Israël viole les résolutions de l’ONU de 1967 elle  s’en est prise à « la si mal nommée «communauté international» qui n’a pas l’excuse d’ignorer le moyen de mettre terme au conflit : la création d’un état palestinien au côté d’Israël dans le respect des frontières de 1967 ». Elle a condamné l’interdiction de manifester décidée par le gouvernement et fustigé l’attitude de Manuel Valls qui a saisi « la commémoration de la rafle du Vél’d’Hiv pour insinuer que ces manifestants seraient gagnés par l’antisémitisme ». Elle a conclu son intervention en demandant le cessez le feu, la levée du blocus de Gaza et l’arrêt de la colonisation.

Brigitte Allain la député Eelv avait envoyé un message annonçant qu’elle questionnerait ce mercredi Laurent Fabius à l’Assemblée et réclamerait son intervention au sein de l’ONU pour demander un cessez le feu. Francis Cortez d’Eelv était également présent encourageant comme Yves Borde de la FSU à « interpeller les élus et les pousser à prendre des décisions », ainsi qu’à « boycotter les produits venus d’Israël».

C’est ensuite Laurent Péréa secrétaire départemental du Pcf qui a pris la parole se réjouissant de voir « la fraternité, la solidarité qui depuis quelques jours s’expriment au grès des rassemblements en France, en Europe, comme dans notre département. Ce peuple français qui sait se rassembler quand il le faut, dans la dignité et la détermination, pour crier à son président, son gouvernement, aux dirigeant du parti majoritaire et de responsables de la droite, que leur soutien inconditionnel à la folle politique de Netanyahu n’a pas le soutien du peuple et que nous n’acceptons par la guerre subie par les femmes, enfants et hommes palestiniens depuis trop d’années que l’état d’Israël leur volent leurs terres ». Et celui-ci de rappeler « nous sommes de ceux qui savent se rassembler pour la paix en Palestine, pour qu’enfin l’état Palestinien voit le jour et pour la libération de Marwan Bargouti, leur Mandela ».

La parole a ensuite été prise par  André Rosevègue co-président de l’Union juive française pour la paix qui a rappelé quelques points essentiels à savoir que nous n’étions pas « dans une séquence de riposte à la mort dans des conditions toujours inconnues de trois Israëliens mais bien parce que se créé enfin une unité palestinienne politique que Netanyahu a déclaré qu’il briserait ». Dénonçant « deux mois d’intox sur des représailles du Hamas, certes discutables mais dans un mouvement de résistance légitime ». Il est enfin revenu sur les événements du 13 juillet  « fruit de la provocation de la LDJ, groupuscule fasciste interdit même aux états-unis que le CRIF n’hésite pas à utiliser comme service d’ordre jouant au pompier pyromane puisque son but est de faire venir les Juifs de France en Israël pour continuer à avoir de la chair à canon et de la chair à construire des maison en leur faisant croire qu’ils ne sont pas en sécurité en France. Et ce alors que des centaines de juifs quittent Israël ne supportant plus la politique menée. Ce n’est pas un conflit de racisme, ni de religion, c’est un conflit de colonisation».

Enfin Vianney-le-Vacon a pris la parole en tant que président de l’Adcr indigné « d’avoir un gouvernement comme celui là », estimant qu’il fallait avant tout gagner le combat de l’opinion publique « face à tous ceux qui soutiennent le gouvernement d’Israël ». Il a également rappelé que « traditionnellement la France avait toujours été aux côtés du peuple palestinien. Une position qui s’est largement atténuée sous Sarkozy et qui a été définitivement enterrée sous Hollande. On ne peu mettre au même niveau les Palestiniens et Israël, c’est une armée qui attaque une population. Et nous avons le droit de manifester sans être traités d'antisémites. Contre l’antisémitisme et le racisme nous le sommes s’il était besoin de le rappeler ». Il était également triste « de voir que la France comme les états-unis justifient toujours la guerre alors qu’elle n’apporte rien que haine, violence et morts et prépare le nid du fascisme comme on l’a vu en 1914 dont on commémore le centenaire ». Il s’est dit inquiet « du monstre que nous sommes en train de créer là-bas ». Les manifestants ont ensuite défilé sereinement autour des boulevards.

Air Max 95 - Fresh Mint