Fil info
06:08Bergerac : La tête dans les nuages, jusqu’à Périgueux -> https://t.co/P9SuhsLNqG
19:39Dordogne : La Région fait état des travaux réalisés dans les lycées cet été -> https://t.co/IZrXIN6pIf
15:11RT : A dérouler pour ne pas oublier qu'il y a des "journalistes" (qui servent plus la soupe qu'autre chose....) et des… https://t.co/sjW76fq6yX
15:10RT : Une foule de plusieurs milliers d'opposants au G7 a entamé à Hendaye une marche de quatre kilomètres vers Irun, de… https://t.co/PVO9VLe2n0
14:46Bergerac : Si le sas du bar discothèque n’était pas surveillé, l’entrée, si… et bonjour la dérouillée -> https://t.co/CMvnxHSrKa
13:50RT : utilise une loi "antiterroriste" pour empêcher un journaliste militant allemand de couvrir le contre… https://t.co/VQUtiOmz7j
13:50RT : La fête du Bois de la Croix Rouge en mode banquet autour des fameuses farcidures avant la poursuite des festivités. https://t.co/A4ORvCj9Ht
13:49RT : Brive-la-Gaillarde : Le petit commerce is not dead ! -> https://t.co/ZJMbZxtHmr
13:16La fête du Bois de la Croix Rouge en mode banquet autour des fameuses farcidures avant la poursuite des festivités. https://t.co/A4ORvCj9Ht
11:26Brive-la-Gaillarde : Le petit commerce is not dead ! -> https://t.co/ZJMbZxtHmr

Quinze morts civils dans une école de l’ONU

Gaza. Le lourd bilan des pertes dans la population civile suscite de plus en plus de critiques àl’encontre d’Israël.

La population de la bande de Gaza a de nouveau payé un lourd tribut jeudi à l’opération militaire israélienne contre le Hamas, notamment quand un obus a touché une école de l’ONU où avaient trouvé refuge des Palestiniens.

 Le secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon a déploré « de nombreux morts », dont des femmes, des enfants et des employés de l’Organisation, tandis que Washington s’est dit « attristé » et a appelé à protéger les civils.

Les secours locaux ont fait état de quinze morts et de nombreux blessés dans cette école de l’Agence de l’ONU pour l’aide aux réfugiés palestiniens (UNRWA), située à Beit Hanoun, dans le nord de l’enclave palestinienne, où s’étaient abritées des personnes déplacées par les combats.

L’armée israélienne a promis d’enquêter, disant ne pas exclure qu’il s’agisse d’une roquette tirée par des combattants du mouvement islamiste Hamas.

L’obus meurtrier est tombé dans une cour où des traces de sang témoignaient du drame et où des couvertures et des vêtements empilés attestaient, après le drame, de la présence de ces civils. « Il y avait 45 membres de notre famille ici et il y en a beaucoup que nous ne retrouvons pas. Nous n’avons aucune idée d’où ils sont », s’affole une femme.

Quelque 110 000 civils de ce minuscule territoire où s’entassent 1,8 million d’habitants se sont réfugiés dans les écoles de l’UNRWA. Selon l’Unicef, 116 écoles de Gaza, dont 75 de l’UNWRA, ont été endommagées par les tirs israéliens depuis le 8 juillet.

« Des funérailles tous les jours »

Les opérations militaires israéliennes ont été menées dans l’ensemble du territoire, du nord au sud, de l’aube à la tombée du jour. Au moins sept Palestiniens sont morts dans la matinée à Kouza, tout près de la frontière et sept autres, principalement des enfants, ont été tués dans une nouvelle frappe aérienne entre Rafah et Khan Younès, selon les services de secours locaux.

Selon cette source, le bilan de l’opération « Bordure Protectrice », lancée le 8 juillet dans la bande de Gaza, s’élève maintenant à près de 790 Palestiniens tués et 5 050 blessés, en très grande majorité des civils. Parmi ces victimes, 181 enfants tués et 1 200 blessés, selon l’Unicef.

Trente-deux militaires et deux civils israéliens, ainsi qu’un ouvrier agricole thaïlandais ont également perdu la vie.

Le bilan de plus en plus lourd des pertes dans la population civile suscite de plus en plus de critiques contre Israël. Le Conseil des droits de l’Homme de l’ONU a diligenté une enquête sur de possibles « crimes de guerre » commis par l’armée tout en dénonçant les attaques aveugles du Hamas en Israël.

Cette enquête a provoqué la colère de Benjamin Netanyahu qui a dénoncé « une parodie de justice » et de nouveau accusé le Hamas d’utiliser la population de Gaza comme d’un « bouclier humain », un argument de nouveau utilisé après le carnage de l’école de Beit Hanoun.

Israël semble déterminé à mener à son terme son opération visant à détruire l’arsenal militaire du Hamas et de son allié du jihad islamique.

Air Jordan 3 For Kids-033