L'heure de la rentrée a sonné !

Hier matin, c’était jour de rentrée ensoleillée dans les classes de la ville. Parents et le millier d’élèves ont repris le chemin des écoliers. Une journée marquée par des retrouvailles, de l’émotion ou encore un repas bio servi pour la première fois par la régie municipale. Une journée particulière que celle de la rentrée  quand le ciel a gardé les chaudes couleurs de l’été...
Ils étaient tous là et même ceux qu’on n’attendait pas comme cette famille venue de l’île de la Réunion inscrire leur enfant à l’école primaire Turgot. Des inscriptions de dernières minutes liées aux mutations, affectations de fonctionnaires dans la ville préfecture.

L’école primaire Turgot accueille dans ses huit classes quelque 160 élèves dont six élèves le pôle Pass, une structure accompagnant les élèves sourds.

«Ils sont intégrés dans les différentes classes ordinaires» souligne la directrice de l’école, Marie-Ange Deledalle, dont c’est la 38ème et dernière rentrée des classes. «Je suis très contente et en même temps j’ai un petit pincement au cœur. On est très attachée aux enfants».

D’autant plus que l’école primaire Turgot est le reflet d’une diversité sociale : «L’école est très hétérogène. Il y a toutes sortes de milieux sociaux. C’est une chance d’avoir de la mixité sociale  dans les petites villes comme Tulle» souligne la directrice. Cris, joies, pleurs, excitation, écoute, obéissance... les enfants  ont donné de la voix et de l’enthousiasme  en ce jour exceptionnel qui appelle de nouveaux apprentissages.

«Il est difficile de retenir longtemps leur attention. Ce matin, je leur ai proposé d’écrire au tableau leurs souvenirs de vacances. Un exercice d’expression qu’ils aiment bien. A partir des phrases, on étudie les règles d’orthographe. Les élèves de CM2 sont restés attentifs 30 minutes. Quand l’attention baisse, il faut passer à autre chose. Enseigner c’est s’adapter» confiait une institutrice à l’heure de la récré.

L’école maternelle Turgot a accueilli hier 97 enfants dans quatre classes : «C’est une bonne rentrée. Seul petit problème, nous n’avons pas pu admettre d’enfants de 2 ans  à cause d’effectifs de classes trop chargés, 25 et 26 enfants. C’est trop pour recevoir des tout-petits dans de bonnes conditions. C’est une école pas une garderie. Je le regrette profondément» explique son directeur Renaud Lunard

Repas bio municipal

La grande nouveauté de cette rentrée aura été le premier repas servi aux élèves par la régie municipale. Tomates recouvertes de fromage  d’Eygurande, vinaigrette maison,  veau en estouffade,  pâtes fusillis bio, yaourts bio...la régie municipale a mis la barre haute.

L’entreprise privée Elior a été remplacée par une régie municipale mais l’ensemble de ses salariés (8) a été embauché par la mairie. «C’est un bon projet, un bon challenge, celui de redonner l’autonomie à la ville de Tulle sur sa restauration. L’objectif est simple, une amélioration générale via des fournisseurs locaux» précise Didier Moulin, l’ancien directeur d’Elior.
«C’est un grand moment que la reprise en main par la ville de Tulle de la restauration scolaire» souligne Dominique Grador, la première adjointe.

Des rythmes & co

C’est un «sujet apaisé.La semaine avec cinq matinées, c’est mieux pour les écoliers» rappelle l’élue   sur nouveaux rythmes scolaires mis en place dès l’an passé.

Une expérimentation qui permet d’ajuster l’organisation  : «Une harmonisation du temps scolaire de 8h30 à 16h, la garderie de 16h à 19h et une pause méridienne de 2h. Nous avons supprimé les activités en maternelle en privilégiant temps calme et repos» indique Dominique Grador.

Concernant l’amplitude d’ouverture de la garderie, elle fait l’objet d’une phase test cette année et d’une nouvelle grille tarifaire. Toutes les classes des écoles élémentaires sont désormais équipées en TBI (tableau numérique).

Un portail internet à destination des familles en collaboration avec Tulle Agglo, va être mis en place en septembre, pour faciliter les démarches.

Mercurial Superfly CR7 High