Fil info
16:01Périgueux : Crèche nouvelle, cuisine externe ? -> https://t.co/jINEBQhAk9
15:56 Martin Lesage, promo Marie Curie à l’ENA, fera sa 1ere sortie terrain à à . Ms les 1è… https://t.co/kLseehDc0Z
15:47France : Le nouveau secrétaire général s'appelle Martin Lesage -> https://t.co/PWZrYwU7Wh
15:46samedi, journée internationale de la Paix, on marche pour le climat et la biodiversité : déclaration à retrouver da… https://t.co/DzFfJi7SE9
15:29Brantôme : Ils ont ressuscité la montre 24h -> https://t.co/JJ90fSgMDl
15:15Boulazac : Le sport véhicule des valeurs importantes -> https://t.co/W3P1A4GeiT
15:14Périgueux : L’artère de tous les déplacements doux à l’honneur -> https://t.co/NzOFF6aong
11:11Corrèze : La Corrèze placée en «risque de feux de forêt très sévère» -> https://t.co/3aL871hw72
10:40Périgueux : « Jamais on n’aurait cru que l’agriculture tournerait comme ça… » | L'Echo https://t.co/Qr2XnVdIpu via
07:37Région : A Vassivière, des caméras parmi les brebis -> https://t.co/3oKpKtZuBZ
07:35# # - : Ce soir au Lido, «Taxi Téhéran» en soutien à l’avocate Nasrin Sotoudeh -> https://t.co/8PlrMSbOHS
07:33# # - -Vienne : Festival l’esprit des pierres, un premier acte de grâce -> https://t.co/IimTHvGeCW
07:31# # - -Vienne : C’est la Dolce Vita au Vigen -> https://t.co/ZTNpyRC88W
07:29# # - -Vienne : Demain et samedi, Festi’Zac de retour à Ambazac -> https://t.co/vJatMAMM50
07:29 "Le massif forestier ne doit pas reconquérir des espaces unique… https://t.co/aCnQVDsO8R
07:27Région : Solutions pour l’inclusion -> https://t.co/MyKWksPOyg
07:22Coulounieix-Chamiers : La filière bois ne doit pas compter sur le malheur des agriculteurs -> https://t.co/IZkdGXMS81
05:59 Les SP de nouveau en prise avec un violent incendie cette nuit. C dans :… https://t.co/K8bhTVUBBF
05:55Prigonrieux : Violent incendie près de Bergerac : la circulation coupé -> https://t.co/lMrPWLb8Tz
00:57Région : Pas touche aux trésoreries | L'Echo https://t.co/CFAJzv8TIM via
22:18 "En , la question des transmissions est majeure". C da… https://t.co/6SsMm12mxq
22:12Périgueux : « Jamais on n’aurait cru que l’agriculture tournerait comme ça… » -> https://t.co/ahvNYE8fsk
20:10Châteauroux : L’année 100 pour l’Apollo -> https://t.co/RI9ntgujKL
19:41📰C'était à lire aujourd'hui dans . C'est demain à : une rencontre… https://t.co/ImPRvqDSIQ
19:23Migné : Double inauguration au Domaine du Plessis -> https://t.co/vY3bKjB8Oc
19:22La Châtre : Patrick Judalet brigue un nouveau mandat -> https://t.co/MRf0VJNq06
19:21Issoudun : Finances publiques : les agents manifestent chaque vendredi -> https://t.co/j8ZuQTtAGW
19:20Châteauroux : Le quartier de la gare s’engage sur une nouvelle voie -> https://t.co/EIe1gsuIar
18:42RT : [Retour vidéo ] journée d'hier de végétation 🚒 sur la commune de . Merc… https://t.co/FZWV4sxuja
18:40Corrèze : Un Trésor public à sauvegarder -> https://t.co/YwwsZDJ7IW
18:39 Les sapeurs pompiers limitent les dégâts... mais qd même... Grosse imprudence à C dans… https://t.co/rnzCNa73Sa
18:32Jumilhac-le-Grand : Il brûle des herbes chez lui... et calcine presque un hectare -> https://t.co/aeIgQSuWSw
17:13RT : [presse] Manque d'AESH et terminale à 36 élèves à Bordeaux : les enseignants du lycée Magendie en… https://t.co/eQ8vcP2Str
17:13RT : Les salariés de General Electric s’apprêtent à se mobiliser à l’appel pour exiger l’arrêt du démantèlement de… https://t.co/yg5iKf1Edw
17:13RT : On pouvait aussi dire qu'il y a, pour les Français, 8 sujets prioritaires avant la lutte contre l'immigration cland… https://t.co/TdgZJJZoAt

« On ferait mieux de créer de l’emploi ! »

Bois vert. L’Élysée tente d’éteindre le feu, mais la gauche dans son ensemble, PS compris, condamneles propos du ministre Macron. Les syndicats disent leur colère et la droite seule joue les avocats.

Dès la parution de l’interview d’Emmanuel Macron au JDD déclarant sa volonté unilatérale de réformer l’assurance chômage, les premières réactions ont fusé sur l’ensemble des radios nationales et autres chaînes info de télévision.

Ainsi Jean-Luc Mélenchon a-t-il ouvert le feu sur France 3, condamnant vertement le « banquier » ministre de l’Économie qui estimait dans les colonnes de l’hebdomadaire du dimanche qu’il ne doit « pas y avoir de tabou ni de posture » sur l’assurance-chômage et appelait les « partenaires sociaux » à « faire avancer les choses » pour résorber son déficit de 4 milliards d’euros.

« Mais ce n’est pas un tabou, M. le banquier, c’est un acquis social!, a rugit M. Mélenchon, on comprend que quelqu’un de droite nous parle comme ça, parce qu’ils l’ont toujours fait (mais) quand quelqu’un qui se dit de gauche parle comme quelqu’un non seulement de droite, mais quasiment d’extrême droite, alors c’est très grave », a poursuivi le leader du parti de gauche.

Au sein même du gouvernement comme au niveau des élus socialistes, la sortie dominicale de M. Macron n’a d’ailleurs pas plus mobilisé les supporters.

En effet Claude Bartolone, président PS de l’Assemblée nationale, a qualifié de « phrase mal ajustée » les propos du ministre de l’Économie. Intervenant sur BFM TV, il a ensuite averti : « quand on avance l’idée qu’il y a quelque chose à réformer, il faut tout de suite dire quoi » (...) « Aujourd’hui, donner l’impression que nous sommes en difficulté économique, pas par la désindustrialisation, mais par l’indemnisation liée au chômage, je dis attention ! »

La ministre de l’Écologie Ségolène Royal, pour sa part, a voulu jouer les pompiers, appelant, toujours dimanche, à ne pas modifier le système d’assurance chômage en période de crise. Elle a plaidé « une petite maladresse de vocabulaire » du ministre de l’Économie qui selon elle n’a en aucun cas « annoncé son intention de réformer l’assurance chômage (...) qui relève des négociations entre partenaires sociaux ».

Le même jour de parution du JDD, le secrétaire d’État au Budget Christian Eckert a certes jugé indispensable de réduire le « déficit chronique » de l’assurance chômage, mais en soulignant qu’il revenait aux partenaires sociaux de décider de quelle manière. Invité sur RTL M. Eckert s’est refusé à « commenter la forme des propos » du ministre...

Hier, l’ancien ministre socialiste Benoît Hamon a clairement critiqué les « initiatives désordonnées » du gouvernement destinées à « amadouer l’Union européenne. »

« Ça n’est pas ma vision des choses et je ne crois pas que ce soit la bonne manière de faire », a-t-il réagi, avant d’évoquer des « initiatives qui désarçonnent les partenaires sociaux » et « inquiètent celles et ceux qui sont au chômage. »

« Je ne sais pas ce que j’ai de commun avec M. Macron » (Marie-Noëlle Lienemann)

Bruno Le Roux, président du groupe PS à l’Assemblée nationale, y est ensuite allé de la sienne, revenant lui aussi sur les prérogatives des partenaires sociaux en matière de négociations sur l’assurance chômage : « Ce n’est pas à l’agenda politique de la majorité (...) Avant que l’État prenne ses responsabilités, il faudra que les partenaires sociaux aient discuté (...) Nous serions avisés de laisser l’initiative aux partenaires sociaux », a-t-il asséné sur Europe 1 lundi.

Marie-Noëlle Lienemann, sénatrice PS de Paris, membre de l’aile gauche du PS, a plus loin encore crié au feu : M. Macron « met de la confusion ». « L’assurance chômage fait partie des piliers de notre société, c’est un stabilisateur social », « on ferait mieux de créer de l’emploi »... avant de clairement se démarquer du ministre de l’Économie : « Je ne sais pas ce j’ai de commun avec M. Macron. Avant, il était dans sa banque, ni au PS, ni au Parlement » a martelé l’ancienne ministre de Lionel Jospin sur les ondes de Sud Radio.

Jean-Vincent Placé, président du groupe écologiste au Sénat, lui, s’interroge et pose tout haut sa question sur LCI : « Le ministre du Travail François Rebsamen avait déjà lancé des débats, déjà sur les chômeurs, en étant d’ailleurs plus stigmatisant qu’Emmanuel Macron qui soulève un débat. On peut dire qu’il n’y a pas de tabou, pas de totem. Mais ce que je ne comprends pas très bien, c’est : est-ce qu’on peut avoir des ministres qui bossent, qui appliquent une ligne et qui s’y tiennent ? Il y a déjà assez de confusion. »

Pour le coup, alors que seule la droite se trouve-là pour défendre la position de M. Macron (Franck Riester, député UMP de Seine-et-Marne : « Oui évidemment on le soutient, on soutient depuis longtemps cette idée qu’il est nécessaire de réformer l’indemnisation chômage. Le problème, c’est le manque de clarté de l’exécutif. »), l’Élysée s’est vu contraint d’éteindre l’incendie.

La négociation sur l’assurance chômage « viendra le moment venu » mais « pas immédiatement », a déclaré la Présidence. « S’agissant de l’assurance chômage, il y a bien un problème de déficit (mais cette) « question relève de la responsabilité des partenaires sociaux en lien avec l’État ».

« Une convention a été signée en 2014 et une date a été fixée par les partenaires sociaux pour un nouveau rendez-vous en 2016 », rappelle l’Élysée, qui relève que d’ici là « il y a beaucoup de sujets de négociations à l’agenda des partenaires sociaux, notamment la négociation en cours sur la modernisation du dialogue social ».

Trop tard, sans doute, pour Thierry Lepaon, numéro un de la CGT qui s’est dit lundi « choqué » par les propos du ministre de l’Économie (sur l’assurance chômage) tandis que FO jugeait « irresponsables » les « petites phrases » de l’exécutif sur ce sujet.

Le secrétaire général de la CGT rappelle que la « convention d’assurance chômage a reçu l’accréditation du ministre du Travail et du gouvernement ». Il souligne que la CGT, qui n’avait pas signé cette convention, avait avancé des « propositions alternatives » suggérant notamment que les entreprises qui « rémunèrent plus leurs actionnaires au détriment de l’emploi, cotisent plus » à l’assurance chômage.

Claude Gauthier

air max 90 essential epic