Fil info
11:11Périgueux : Les syndicats unis pour sauver les trésoreries et mes emplois de Dordogne -> https://t.co/6fRjs6vZ8O
09:11Sainte-Eulalie-d'Ans : Chute de cheval : un blessé grave près de Sarlat -> https://t.co/nHjuRboHp0
07:43# # - -Vienne : Au Phare jusqu’au 2 novembre, Toiles urbaines par Sophie Nicaise -> https://t.co/9keqHy1Sl4
07:40# # - : Midi-concerts, L’esprit des pierres -> https://t.co/YlNxPUK3Af
07:38# # - : Les centres culturels font leur rentrée -> https://t.co/CQhq9lD24E
07:36# # - -Vienne : Entre animalistes et paysans, un point de convergence mais deux propositions irréconciliables… https://t.co/TFe8tcTBtI
07:34# # - -Vienne : Luxe: deux étudiants japonais à Limoges -> https://t.co/KofAhvFf58
07:32# # - -Vienne : Le procureur serre la vis -> https://t.co/DGssHWDezd
07:30Région : Une grande vente aux enchères pour célébrer les 90 ans du CSP -> https://t.co/uLFqosJ8g9
07:28Région : Les coulisses du patrimoine -> https://t.co/59q5Q9rvWC
03:47L'écobuage tourne mal : le porte secours à un homme grièvement brûlé près de C dans… https://t.co/ORiwTJRSP7
03:39Hautefaye : L'écobuage tourne mal : un homme grièvement brûlé près de Périgueux -> https://t.co/L9J34iCfmO
23:07Ce message est excellent il faut le partager très vite aux politiciens inconscients des risques https://t.co/UO5eEqnckx
20:36Creuse : On s’en doutait… | L'Echo https://t.co/kNyLxjkKN8 via
19:33Issoudun : Hôpital : la télémédecine c’est maintenant -> https://t.co/Zn3L2f1M3l
19:33 88%? On ne m'a jamais demandé mon avis...
19:30Déols : Dix-huit candidates pour une seule place de Miss Centre -> https://t.co/ms5IXRRMnw
19:28Châteauroux : L214 sur le marché pour dénoncer les conditions d’élevage -> https://t.co/dQjjde0KjI
19:25Le Poinçonnet : Très bons débuts du Poinçonnet -> https://t.co/tBZ7j4U1wL
19:07Coulounieix-Chamiers : Préfet Frédéric Perissat : « nonobstant la loi chasse, je reste le patron » -> https://t.co/WGQBNSjKM6
18:36Périgueux : Prise de conscience de l’urgence climatique et sociale -> https://t.co/3npg9YL2Rs
18:19RT : Pour un Jean-François choqué, l’incarcération de est particulièrement sévère au regard de son âge. Venant… https://t.co/oRDsTLZrE8
18:18RT : La droite qui s’indigne de l’incarcération de Patoche c’est la même qui a fait du « laxisme de la justice » son fon… https://t.co/YWj0Z29AGn
18:04Saint-Laurent-sur-Manoire : Une troisième saison riche de découvertes -> https://t.co/Ksxua3wlZj
18:04RT : [A LA UNE A 18h00] De nouvelles scènes de violence ont émaillé des manifestations interdites à Hong Kong, la police… https://t.co/3SuiyShqYU
18:00Castelnaud-la-Chapelle : Sensibiliser le public aux enjeux du climat et de la biodiversité -> https://t.co/00uPHwNESp
14:18RT : Merci aux ⁦⁩ ⁦pour cette article sur le train des primeurs. Ils confirment mes propos ainsi que ceux de ⁦… https://t.co/a1wVulXTlH

Une vitrine pour l’emploi particulier à domicile en Limousin

Inauguration

Mardi, la Fédération des particuliers employeurs de France a inauguré à Limoges le premier Relais Particulier Emploi en Limousin. Un lieu ressources et un lieu d’accueil tant pour les usagers et professionnels que pour les institutionnels, pour un secteur qui fédère 75 000 employeurs et salariés sur la région.

Le Limousin compte en effet

53 000 particuliers employeurs  à domicile par le biais du CESU (chèque emploi service universel) dont 27 000 en Haute-Vienne, 17 000 en Corrèze et 9 000 en Creuse, et 22 000 salariés -assistantes maternelles, gardes d’enfants à domicile, assistants de vie auprès des personnes âgées ou en situation de handicap et employés familiaux.

22 millions d’heures sont déclarées chaque année sur le territoire limousin, générant 109 millions d’euros rémunérés par les ménages souligne Marie-Béatrice Levaux, présidente de la FEPEM, venue couper mardi le ruban de ce premier relais régional à Limoges, en présence des représentants régionaux et partenaires du réseau. Il s’agit tant d’installer un secteur économique qui pèse dans le paysage public et institutionnel régional tout en regroupant nos partenariats avec les organismes professionnels, entreprises, etc., que de proposer un lieu ressource et lieu d’accueil physique des  publics concernés -particuliers qui souhaitent recruter un salarié à domicile pour répondre aux besoins de leur quotidien, professionnels voire demandeurs d’emploi sur le secteur, que nous pouvons amener à participer à des actions de formations professionnelles aux premières heures du contrat de travail. La FEPEM s’emploie en effet depuis plusieurs années à organiser et structurer la relation de travail entre l’employeur et le salarié, et à installer une véritable filière de professionnalisation. Pour cela, elle s’attache à valoriser et à faire reconnaître les métiers d’employé familial, de garde d’enfants et d’assistant de vie-dépendance, qui correspondent à des titres professionnels de niveau V, inscrits au Répertoire national des certifications professionnelles.

Travaillant seuls à domicile, les assistants de vie rencontrent de nombreuses difficultés dans l’exercice de leurs mission souligne Pierre Clavaud, président de la FEPEM Limousin. Le premier chantier que nous allons mettre en œuvre, c’est d’essayer de développer en Haute-Vienne, les relais d’assistants de vie portés par le conseil général en Corrèze et animés par notre organisme formateur, Iperia, expérience d’échanges de pratiques très intéressantes pour les salariés.  Les maisons du département pourraient servir de support.

Sont également prévues des rencontres avec tous les partenaires — conseil généraux, conseil régional, ainsi que les représentants des villes de plus de 10 000 habitants, toujours avec le même état d’esprit : le modèle du particulier employeur peut être un volet d’accession à l’emploi alors qu’il y a de plus en plus de besoins. D’autant que c’est le modèle qui coûte le moins cher. Pourtant, la crise économique incite un nombre croissant de particuliers employeurs de la branche à réduire le volume horaire de leurs salariés voire à s’en séparer, conclut le président, qui tire la sonnette d’alarme concernant le travail au noir et réclame à l’Etat des déductions fiscales sur les charges salariales.

Renseignements : 08 25 07 64 64

air max 90 essential sneakers