Fil info
13:09Anzême : un appel aux dons lancé Après l’incendie qui a ravagé ce dimanche 28 mai le restaurant « la taverne... https://t.co/RXoZaRTzrx
09:25Dans notre édition aujourd'hui : - GM&S Industry : Après deux semaines de lutte intense les salariés ont repris... https://t.co/rHVtDd0Ul5
09:20Région - Après deux semaines de lutte intense les salariés ont repris le travail https://t.co/Yzw1nkn3YG
09:10Région - Après deux semaines de lutte intense les salariés ont repris le travail https://t.co/cDOwBLIynJ
22:54La une du Mardi 30 Mai 2017 https://t.co/uwNX5zgTb4
19:17Indre - Chapitre Nature : clap de fin ! https://t.co/2mWgqY7EAz
18:58Indre - Pleins feux sur le festival Darc https://t.co/Kiu6RvprRt
18:16Bessines-sur-Gartempe - Un beau succès pour les avant-premières des jeunes «Acte Un» https://t.co/lJK0b1KUa0
18:14Saint-Yrieix-la-Perche - Une journée consacrée à la prévention de l’obésité https://t.co/DJ03qs0426
18:13Les Démons de Guéret ont organisé pour la 5e édition la randonnée VTT du même nom en ce week-end de l’Ascension.... https://t.co/EJKeT1otRP
18:12Creuse - "Plein les yeux, plein les jambes" pour les 400 vététistes https://t.co/gA58LwigM2
18:11Dordogne - 18 mois de prison ferme pour violences conjugales https://t.co/7B3LBRaCdS
18:04Dordogne - Des revendications qui font du bruit https://t.co/aRkVOWB0eT
18:01Région - Huit trafiquants de pots catalytiques interpellés https://t.co/7URpPbhvjG
17:55L’ancienne école Jean-Macé d’Aubusson a été transformée en ateliers pour artistes et artisans, les Ateliers sur... https://t.co/z3nmbrTvkX
17:53Aubusson - Les peintres des Ateliers sur Cour se montrent https://t.co/TgV6yViVjq
16:45Le Tranger - Un espace Mis et Thiennot inauguré https://t.co/KtVW3YIOf6
16:38Argenton-sur-Creuse - L’ADAEC en sommeil, faute de bénévoles responsables https://t.co/qbUfNMk7zV
15:52Egletons - Les militaires de l'Ecole de Gendarmerie de Tulle s'entraînent pour le défilé du 14 juillet à Paris https://t.co/7axMnUdU0S

Sitram veut valoriser son savoir-faire

Installé depuis 1963 à Saint-Benoit du Sault, l'usine Sitram fabrique 180 000 autocuiseurs et 150 000 ustensiles de cuisson par an. La marque se relance par la pub qui avait contribué à son succès dans les années 1980.

« Si vous ne prenez pas une SITRAM, vous risquez de prendre une gamelle ! ». Les plus de trente ans ont encore en mémoire ce slogan qui concluait les courts spots publicitaires humoristiques diffusés dans les années 1980 et 1990. Une nouvelle campagne a été lancée début octobre durant une semaine sur TF1 et M6. De nouveaux spots sont prévus au cours du premier semestre 2015.

Comme hier, les personnages subissent les conséquences d'avoir choisi des ustensiles de moins bonne qualité que ceux fabriqués par Sitram, comme cet autocuiseur qui décolle telle une fusée.

Trois nouveaux spots de 12 secondes, dont deux sont des nouvelles versions d'anciens, ont été produits et réalisés par l'agence Pinkanova. Avec un slogan très proche de l’original : « Si vous ne prenez pas une SITRAM, vous risquez encore de prendre une gamelle ! ».

L'objectif est de relancer la marque Sitram suite à son rachat en décembre 2013 par Gers équipement, filiale du groupe Cargo. Installée à Saint-Benoit du Sault, dans le sud du département de l'Indre, depuis sa création en 1963, l'usine emploie 51 personnes. En juillet 2013, un PSE avait conduit à la suppression de 23 postes de commerciaux, l'activité négoce ayant été transférée à Gers équipement.

Spécialiste des arts de la table et de la cuisine, Gers équipement a l'exclusivité sur la distribution des produits de sept marques, dont ceux de Sitram. Elle offre ainsi des offres transversales et des concepts de rayons complets, prêts à vendre en grande surface.

De son côté, Sitram se recentre sur son activité de production. « Notre créneau est le moyen et haut de gamme. 30% de notre production est à destination des professionnels et des collectivités. Notre souhait est de tirer la marque vers le haut, de réorienter notre gamme vers des produits plus qualitatifs en renforçant les caractéristiques mécaniques. Le savoir faire est lié aux hommes et aux femmes qui travaillent ici, c'est la composante essentielle de l'entreprise » souligne René Renda,  président du directoire de Sitram.

Sitram vise également le label « origine France garantie » délivré à des produits dont au moins 50% du prix de revient est issu d'une fabrication française, par une sélection de ses approvisionnements en matière première.

Ce qui a fait la réputation de Sitram, c'est bien sûr l'inox. « Une casserole Sitram, on peut la garder à vie » assure M. Renda. Mais le produit de référence reste ici l'autocuiseur avec 150 000 exemplaires fabriqués chaque année. Sitram est le N°2 français sur ce produit. « Un autocuisueur, ça peut être dangereux. Les nôtres offrent des sécurités multiples. Chaque unité est testé. Nous avons même un laboratoire de contrôle certifié » précise Charles Legros, nouveau responsable du site.

Avec ce retour sur les petits écrans et la force de vente du groupe Gers équipement, Sitram ambitionne une progression de son chiffre d'affaires de 10 à 15 % l'an prochain.
 

Commentaires

c'est ce qu'il faut faire car c'est un savoir qui se perd, avec des collégues nous avons opté pour la réduction scellier que nous avons vu sur <a href="http://simulationpinel.com/reduction-scellier/">fiscal.immo</a> pour reprendre une petite entreprise dont les ouvriers forment des apprentis au savoir faire du cuir

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.