Fil info
16:37RT : Fier de la mobilisation du 16 et de mon Barreau. Let’s be proud ! https://t.co/giAmCeOzP3
15:57Périgueux : Quand l’Alsace était en Périgord -> https://t.co/p57oDxCuP2
15:53RT : C’est incroyable tous ces gens qui parlent à la télé alors que dans un monde normal, ils devraient être en train d’… https://t.co/etr8ip0pwD
15:52RT : Soutien aux journalistes de France 3 Nantes et interpellation : allez-vous encore longtemps, vous, Ministre de l’in… https://t.co/aHQbtWDJca
15:52RT : Provocations à l'outrage, interpellation d'un agent de sécurité, un policier qui sort : "vous avez honte d'être jou… https://t.co/z7JCPopnrT
15:13RT : 250 millions de cartouches tirées par les chasseurs français dispersées chaque année dans la nature dont la moitié… https://t.co/q7YSNBs0Yy
15:12RT : Le , le , le manque de moyens dans nos ou encore le… https://t.co/nthZUruTF7
15:11RT : [] violent feu de végétation toujours en cours ⚠️ sur la commune de . De n… https://t.co/Jg9nzV1wpX
14:15Brive-la-Gaillarde : Se donner un coup de pédale ! -> https://t.co/QGJiUbcnXn
12:54RT : Jusqu’à + 7 °C en 2100 +7°C +7°C +7°C +7°C +7°C +7°C +7°C +7°C +7°C +7°C +7°C +7°C +7°C +7°C +7°C +7°C +7°C +7°C +… https://t.co/em6AVU1oAb
12:52RT : 🚒🚒🚒🚒👨🏻‍🚒👨🏻‍🚒👨🏻‍🚒👩🏼‍🚒👩🏼‍🚒👩🏼‍🚒 + 🚁👮‍♂️ https://t.co/JWnJHEekVS https://t.co/9LRrX5zuMR
12:52RT : Feu de forêt Saint-Sylvestre Les sapeurs-pompiers de la ont composé un GIFF complet en appui… https://t.co/KfF7L8TbSE
12:51RT : Le juge a reconnu que le vol était matérialisé. Mais il estime que la réalité du dérèglement climatique "affecte gr… https://t.co/nYJHzO85ta
12:50RT : Le tribunal commerce Évry se penchait hier sur les offres de reprise de . Sur14 offres remises à l’admini… https://t.co/YUGH0PDx6h
12:50RT : On connaît presque tous la première photo « Déjeuner au sommet d'un gratte-ciel » prise en 1932, mais on a beaucoup… https://t.co/iZBOjNPx58
12:49RT : L’Unité Mobile de Réinsertion Scolaire de propose un accompagnement adapté pour favoriser l’ d’… https://t.co/OSaTHllTRt
12:49RT : Bonjour 👋👋 A l'occasion des retrouvailles officielles avec Beaublanc (match ce soir 🆚 - 20h), le club vous… https://t.co/J6T8y0zgq7
12:48RT : Vous êtes prêts ? On veut vous voir comme ça ce soir 💚💚💪 https://t.co/IEPRiNIoSu
12:47RT : ❗️Nous serons présent.e.s demain devant les amphis de la FLSH de 10h à 17h pour répondre à vos questions et pour vo… https://t.co/BdP9DtX2oU
12:46RT : La mobilisation monte contre la réforme des retraites. La réponse d'Emmanuel Macron ? Durcir le ton contre l'immigr… https://t.co/PzfNGtM9Hp
12:46RT : Le collectif Pédale et tais-toi !, porté par le groupe , a proposé une loi ambitieuse pour protéger les travail… https://t.co/YIvRc4Iw7R
11:06Périgueux : La forêt périgourdine est en péril ! -> https://t.co/oJfAFrRWLG
10:59Bergerac : Les parents des Papillons Blancs inquiets pour l’avenir de l’association -> https://t.co/RgbGuiyvxN
10:54Lalinde : Les Postiers lindois reprennent le travail après trois jours de grève -> https://t.co/O0Ra0n6TXW
10:30RT : Merci aux confrères et consœurs du Barreau de TULLE pour cette mobilisation 👍 Merci à Mme le Bâtonnier et aux membr… https://t.co/HAGfCd5fgf
10:30RT : Tulle : cité administrative les syndicalistes de la Ddfip Corrèze ont déployé des banderoles du 8 ième étage de la… https://t.co/m7LaQajTau
08:20Unis, les syndicats ont d'ores et déjà fixé 2 nouvelles dates de mobilisation contre la réforme du fonctionnement d… https://t.co/GVyUvqwhen
08:16Périgueux : VIDÉO : "Tous les syndicats veulent le maintien des services publics !" -> https://t.co/7OO4si5JJe
07:38Région : Les «vergers écoresponsables» ouvrent leurs portes au public -> https://t.co/08wq3OUV3T
07:34# # - : Une première réussite pour les jeunes «Fripouilles» -> https://t.co/7iEtdVMvaf
07:33# # - -Vienne : Vendredi, samedi et dimanche , un nouveau pôle bois au salon de l’Habitat -> https://t.co/QGQRK4nG6d
07:31# # - -Vienne : Rénovation des façades en zone rurale -> https://t.co/k2icIerCO1
07:29# # - -Rancon : La menace de la construction des espaces verts est de retour... -> https://t.co/y674qMkJ3l
07:24Région : Pas touche aux trésoreries -> https://t.co/iQmiSUPuOW
07:22Saint-Vincent-de-Cosse : Déviation : tour de force du président Germinal Peiro -> https://t.co/tzg1tLFf0O
06:11 24 sapeurs pompiers à la lutte avec un violent feu de forêt. C'est dans ICI :… https://t.co/2mgO5Ml2gB
06:09Saint-Laurent-des-Hommes : Les sapeurs pompiers à la lutte avec un violent feu de forêt -> https://t.co/wcungGDH5o
23:42Périgueux : Trésoreries : opération portes fermées -> https://t.co/0m6clGU0qp
21:35Périgueux : Me Eric Barateau : "L'Etat se montre assez vicieux" -> https://t.co/yTAPK92Cm0
20:06Brive-la-Gaillarde : De la convergence écologique -> https://t.co/Tzi6qbbKC6
18:43Marsaneix : Elle fait un malaise, sa voiture finit dans un ravin profond de 4 mètres -> https://t.co/FiWiTdavF9
18:19Saint-Gaultier : Journées européennes : un rallye pour découvrir le patrimoine -> https://t.co/R3U7Kql1Ss
18:18Châteauroux : Bientôt une nouvelle vie pour le Pavillon de l’horloge -> https://t.co/sFv7XSmE8F
18:18Indre : Les agents des impôts se mobilisent -> https://t.co/GB1Z7BBJ0z
17:39RT : Donc Mr Ferrand maire de StPourcain, élurégion met des enfants au pain sec et à l'eau car les parents n'ont pas rég… https://t.co/e8jiq62Z1p

Un hommage sur les lieux du drame

Affaire Fraisse. Un rassemblement de recueillement a eu lieu hier sur le site duchantier du barrage tandis que des arrestations ont eu lieu à Paris.

Plusieurs rassemblements étaient organisés en France dimanche, une semaine après la mort du jeune manifestant de 21 ans, Rémi Fraisse, sur le site du barrage contesté dans le Tarn. Le plus important s’est déroulé dans le calme et le recueillement sur le site du chantier lui-même. Plus de 2 000 personnes - opposants occupant le chantier depuis des mois, sympathisants écologistes, riverains venus en famille, élus PCF ou Verts ont marché sur une large bande de terrain déboisée et décapée et planté dans le sol des glands de chêne et des pousses d’arbre pour recréer la zone humide détruite.

Nombre d’entre eux arboraient un logo représentant une renoncule, herbe vivace dont Rémi Fraisse assurait la coordination du suivi en tant que botaniste bénévole pour l’association Nature Midi-Pyrénées.

Ils se sont ensuite recueillis à l’endroit où le jeune homme avait péri, dans l’explosion d’une grenade offensive lancée par les gendarmes.
Des bouquets de fleurs y avaient été disposés avec des éléments de flashball et de grenades utilisés par les gendarmes sur le site.

A Paris, des centaines de personnes se sont également rassemblées dans le calme au Champ-de-mars. Au milieu du sit-in, un manifestant affublé d’un masque blanc arborait un panneau : « Rémi, notre frère d’arbre ». Mais dans l’est de la capitale, les forces de l’ordre tentait de contenir quelque 300 personnes venues participer à une manifestation illégale, toujours en mémoire du jeune manifestant. Au moins 66 d’entre elles ont été interpellées place Stalingrad et les gendarmes ont fait usage de bombes de gaz lacrymogène lorsque les manifestants ont essayé de forcer le barrage.


Ségolène Royal : « Une erreur d’appréciation »

Il y a eu « une erreur d’appréciation » dans la décision de construire le barrage de Sivens (Tarn) et « un tel ouvrage ne serait plus possible aujourd’hui », a estimé hier la ministre de l’Ecologie Ségolène Royal lors du Grand Rendez-vous Le Monde/i Télé/Europe1. « La durée de la réalisation, d’obtention d’autorisations, des délais, est beaucoup trop longue sur ce type d’équipement, ce qui fait qu’au moment où les travaux commencent, souvent les ouvrages sont périmés », a-t-elle expliqué. « Aujourd’hui, une décision de construction d’un ouvrage tel que celui-ci ne serait plus possible ».

Interrogée sur un possible arrêt du projet, Ségolène Royal a dit ne pas vouloir « se substituer » aux élus locaux, qui sont maîtres d’ouvrage, mais la ministre a rappelé qu’elle les recevrait demain pour « trouver des solutions ».

« Le moment est venu de donner une suite au rapport que j’ai commandité (...) ma responsabilité est de trouver des solutions, l’objectif de cette réunion, c’est de trouver des solutions », a-t-elle dit. « Nous allons examiner ensemble, avec les deux experts mandatés, les différents scenarii possibles ».

« Dans un second temps (...) je recevrai les associations agricoles et de protection de l’environnement, jeudi et vendredi », a-t-elle annoncé. « J’essaierai de faire converger des points de vue fort différents », a-t-elle assuré.

Et d’ajouter : « le rapport dit que les solutions alternatives n’ont pas été sérieusement étudiées, que les compensations environnementales ne sont pas suffisantes et qu’il y a une incertitude au niveau du financement, car les fonds européens ne peuvent pas intervenir pour financer une extension de l’irrigation ». Or, « aujourd’hui, il n’est plus possible de financer des barrages sans qu’il y ait un projet territorial répondant à trois conditions : au financement public doit correspondre une gestion publique, une solidarité entre agriculteurs (en cas de sécheresse), des engagements envers des pratiques agri-environnementales qui réduisent l’autorisation de l’eau ».

Ségolène Royal a par ailleurs condamné les actes de violence qui ont émaillé depuis plusieurs jours des manifestations en mémoire à Rémi Fraisse, le jeune militant écologiste décédé sur le chantier du barrage.


Un énorme gâchis

Une semaine jour pour jour après la mort du jeune Rémi Fraisse, on ne peut que constater l’étendue des dégâts. De plusieurs natures. Tout d’abord sur le plan humain, pour sa famille, ses proches et ses camarades de combat. Mais c’est l’ensemble de la machine démocratique et institutionnelle qui semble s’être enrayée dans ce dossier. Certains ont beau jeu aujourd’hui de vouloir en faire une affaire nationale alors que les opposants au projet qui campent sur place depuis des mois n’avaient jusquelà trouvé aucune réponse de l’Etat à leurs questions légitimes.

De la même manière, les propos de la ministre de l’Ecologie hier sur la remise en cause de la pertinence du projet viennent fragiliser une instance d’élus locaux, le Conseil général du Tarn, dont la décision de valider le projet il y a plusieurs mois (avant de le suspendre il y a quelques jours sous les regards de la France entière) n’avait souffert d’aucune réaction dans les sphères ministérielles.

Sans parler d’un ministre de l’Intérieur et d’un Premier ministre demeurés quant à eux atones durant 48h alors qu’un corps de la force publique directement sous leur autorité, la gendarmerie nationale, était pointé du doigt comme éventuel et de plus en plus probable auteur du geste qui a causé la mort du jeune homme.

Vient s’ajouter à cela, la récupération de l’affaire par des franges radicales dont la cause environnementale est le dernier de leurs soucis, et voilà tous les ingrédients réunis pour faire de la tragédie du barrage de Sivens un énorme gâchis. Un de plus.

Sébastien Madau

Air Jordan XXXI Low