Fil info
23:07Ce message est excellent il faut le partager très vite aux politiciens inconscients des risques https://t.co/UO5eEqnckx
20:36Creuse : On s’en doutait… | L'Echo https://t.co/kNyLxjkKN8 via
19:33Issoudun : Hôpital : la télémédecine c’est maintenant -> https://t.co/Zn3L2f1M3l
19:33 88%? On ne m'a jamais demandé mon avis...
19:30Déols : Dix-huit candidates pour une seule place de Miss Centre -> https://t.co/ms5IXRRMnw
19:28Châteauroux : L214 sur le marché pour dénoncer les conditions d’élevage -> https://t.co/dQjjde0KjI
19:25Le Poinçonnet : Très bons débuts du Poinçonnet -> https://t.co/tBZ7j4U1wL
19:07Coulounieix-Chamiers : Préfet Frédéric Perissat : « nonobstant la loi chasse, je reste le patron » -> https://t.co/WGQBNSjKM6
18:36Périgueux : Prise de conscience de l’urgence climatique et sociale -> https://t.co/3npg9YL2Rs
18:19RT : Pour un Jean-François choqué, l’incarcération de est particulièrement sévère au regard de son âge. Venant… https://t.co/oRDsTLZrE8
18:18RT : La droite qui s’indigne de l’incarcération de Patoche c’est la même qui a fait du « laxisme de la justice » son fon… https://t.co/YWj0Z29AGn
18:04Saint-Laurent-sur-Manoire : Une troisième saison riche de découvertes -> https://t.co/Ksxua3wlZj
18:04RT : [A LA UNE A 18h00] De nouvelles scènes de violence ont émaillé des manifestations interdites à Hong Kong, la police… https://t.co/3SuiyShqYU
18:00Castelnaud-la-Chapelle : Sensibiliser le public aux enjeux du climat et de la biodiversité -> https://t.co/00uPHwNESp
14:18RT : Merci aux ⁦⁩ ⁦pour cette article sur le train des primeurs. Ils confirment mes propos ainsi que ceux de ⁦… https://t.co/a1wVulXTlH
08:26Périgueux : (VIDÉO) Jean-Philippe Granger : "le monde agricole est aussi des négociations sur le réforme des retrai… https://t.co/quugxSk02B
07:08Chancelade : Deux incendies, une maison totalement détruite aux portes de Périgueux -> https://t.co/zJ68vKjs43

BRDF Jean-Mazière : 100.000 euros à réunir pour sauver la PME

Economie

Concernant la société BRDF Jean-Mazière, le tribunal de commerce de Brive s’est prononcé pour une procédure de redressement judiciaire ce mardi 26 février. Une prochaine audience est prévue le 22 mars prochain.

L’avocate Virginie Poujade et Eric Brugère, dirigeant de la société BRDF-Jean-Mazière dans la tourmente, avaient sollicité un renvoi d’audience. Ils ont obtenu gain de cause. Le tribunal a prononcé un redressement judiciaire permettant aux employés de recevoir leurs arriérés de salaire, à l’entrepreneur, de gagner du temps.  
Une course contre la montre est engagée pour réunir la somme de 100 000 euros avant la date de la prochaine audience prévue le 22 mars.
La  région Nouvelle Aquitaine s’est engagée à verser 160 000 euros d’aides à condition que l’entreprise obtienne de son côté, «un soutien financier, quel qu’il soit, à hauteur de 100 000 euros». Il s’agit maintenant de «convaincre les différents partenaires» susceptibles d’épauler le fabricant de charcuterie traditionnelle. «Nous avons besoin de 40 000 euros dès à présent pour l’achat de matière première et  de 60 000 euros d’ici le 22 mars» annonce Eric Brugère qui reste dans sa ligne de conduite, toujours «prêt à relever le défi».

Vingt emplois sont en jeu

À la clef, les vingt emplois de ses collaborateurs sont en jeu. « Le redressement judiciaire permet à la fois le gel du passif et de réamorcer l’activité sans accroître la dette. Nous avançons un pas après l’autre. L’objectif premier est de préserver les salariés. L’ouverture d’un redressement donne accès au fonds de garantie AGS  qui permet d’assurer le paiement des salaires» indique maître Virginie Poujade. Un soulagement pour Eric Brugère dont les collaborateurs n’ont pas perçu leur salaire depuis trois mois. «Nous ne sommes pas seuls à manœuvrer. L’administrateur judiciaire est à nos côtés. Il sera un soutien important d’ici le 22 mars» indique encore l’avocate. «À cette date, de deux choses l’une, soit nous avons suscité la confiance et on dispose des engagements financiers nécéssaires à la reprise de l’activité soit nous solliciterons une conversion en liquidation» déclare Eric Brugère.

Fondée en 1840 et basée à Allassac, Jean Mazière est spécialisé dans la charcuterie corrézienne. La "Team Mazière" a ouvert une cagnotte en ligne sur la plateforme leetchi pour collecter des fonds et sauver cette maison emblématique. Plus de 6.000 euros ont été donnés par des internautes, elle est toujours accessible.

Sabine Parisot

Image : Google street view

Air Force 1 Ultra Flyknit 2.0 - Black