Fil info
23:59 Retour au 19e siècle. ...
17:20Catherine Baly, secrétaire générale de l’Union départementale CGT de la Creuse était convoquée jeudi au... https://t.co/MurxSp1j1I

De la forêt de Lanmary au sommet du Mont-Blanc

Projet

Quatre soignants du centre hospitalier de Lanmary sont partis ce dimanche pour Chamonix, d’où ils vont réaliser l’ascension du Mont-Blanc. Un projet qu’ils préparent depuis le mois de mars, soutenu par l’établissement.
C’est un pari un peu fou qu’ont décidé de relever quatre salariés du centre hospitalier de Lanmary, qui sont partis hier pour escalader le Mont-Blanc. Manuel, François, Thierry et Willy, sont certes des sportifs confirmés, mais amateurs. Ils sont avant tout médecin, masseur kinésithérapeute, infirmier et agent hospitalier et ont en commun d’œuvrer au centre hospitalier de Lanmary à Antonne.
Tout est parti de William, qui a voulu tenter le pari de gravir seul le plus haut sommet de France en 24 h, avant de se rendre compte que ce n’était pas réalisable. Mais l’appel de la montagne avait pénétré l’établissement, et l’idée de constituer une équipe et de s’atteler à ce challenge s’est concrétisée avec les quatre volontaires pré-cités. Ils ont contacté un guide à Chamonix, vont suivre un stage de quelques jours avant de tenter la haute aventure, « si les conditions météos le permettent » précisent-ils.
L’hôpital les soutient, des tee-shirts à son nom les équipent, et il participe symboliquement aux frais, élevés, et qui sont majoritairement supportés par les quatre soignants. Le guide, la location des refuges, le matériel ne sont pas donnés, et pour se préparer, chacun s’est entraîné souvent seul, les impératifs de leurs métiers leur permettant rarement de trouver de la disponibilité au même moment. Ils ont tout de même effectué quelques randonnées ensemble, avec régulièrement d’autres membres du personnel n’étant pas du déplacement en Haute-Savoie mais tenant à participer à leur niveau, et à soutenir ce challenge. Depuis trois ans, le centre hospitalier de Lanmary est engagé dans une dynamique avec des spécialisations dans le service de Soins de suite et de réadaptation (Ssr) s’appuyant sur la kinésithérapie et l’activité physique.
L’ascension du Mont-Blanc fait partie de cette dernière catégorie, et en s’appliquant à eux-mêmes ce qu’ils demandent tous les jours à leurs patients, ils ont entraîné leur service dans cette démarche, ce qui a développé une dynamique purement médicale.
Quant aux patients présents actuellement (la durée moyenne de séjour est d’un mois) et aux résidants de l’Ehpad, ils ont tous signé les tee-shirts.
Isabelle Vitté

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.