Fil info
19:59 Bonjour, nous avons besoin d'aide pour pour faire perdurer notre activité agricole et jeunesse en… https://t.co/NPgbuZnDLm
19:54Périgueux : Festival Mimos : les apparences tirent le jeu | L'Echo https://t.co/g54y0Fn9iA via
17:42Sarlat-la-Canéda : Une carte de fidélité pour gagner des clients -> https://t.co/MdoHAav653
17:40Périgueux : Festival Mimos : les apparences tirent le jeu -> https://t.co/EjKrGjFVOk
17:39Château-l'Évêque : Fusion : le manque d’informations pointé du doigt -> https://t.co/ZMYE5pKqY6
11:07Bergerac : Un nouveau souffle au sein de l’union locale CGT -> https://t.co/0EnwmjpZeC

Une première métissée et festive pour le Balkan Trad Fest

Festival

L’association Culture évolution organise la première édition du festival Balkan Trad Fest, samedi 15 août, à la salle socio-culturelle d’Argentat. Quatre formations musicales, au répertoire festif, reconnues sur la scène des musiques du monde y sont invitées pour lancer un appel à l’unité des peuples.

Récente dans le paysage associatif corrézien, l’association Culture évolution organise samedi, son premier festival à Argentat. Le Balkan Trad Fest, comme son nom l’indique, met à l’honneur la musique festive et métissée des Balkans.
Née à la fin de l’année dernière, l’association Culture évolution a pour ambition d’œuvrer au développement culturel. Et dans sa démarche, l’association n’a pas eu froid aux yeux en proposant d’entrée de jeu son propre festival dédié aux musiques des Balkans.
Un objectif :  le métissage !
Férue de rythmes festifs et entraînants popularisés par des Goran Bregovic ou autres Emir Kusturica auprès du grand public, la petite équipe de Culture évolution connaît parfaitement cette culture et souhaite partager au-delà d’un moment musical, un véritable état d’esprit.
«Cette musique s’est construite sur une multitude d’influences  aussi bien slaves, yiddishs, orientales, roms ou tziganes. Les Balkans ont toujours été un carrefour des cultures très important. Cette petite portion d’Europe abrite pas moins d’une vingtaine de peuples différents où quinze langues sont parlées. Et la musique est un lien parfait entre toutes ces cultures au-delà des langues, des frontières ou des religions» indique Ivan, le directeur artistique du festival qui a pas mal roulé sa bosse entre ces pays et la France. C’est donc ce message de métissage et de fraternité que le Balkan Trad Fest entend diffuser samedi soir à Argentat.
«Nous voulons montrer aux gens que le monde peut marcher ensemble d’autant plus que la musique est un bon vecteur pour le démontrer. Quand on peut faire la fête ensemble, on peut vivre ensemble» résume Ivan.
Quatre groupes costauds à l’affiche
Et pour orchestrer ce rassemblement fraternel et festif, l'association a donc invité quatre groupes «costauds» reconnus sur la scène des musiques du monde.
Le Ziveli Orkestar, (prononcez Jiveli), composé de neuf musiciens et d’une chanteuse annonce la couleur rien que par son nom. En serbe, Ziveli signifie «à la vie», une formule communément employée pour trinquer. Né d’un père serbe et d’une mère parisienne, le Ziveli incarne les valeurs de métissage défendues par le festival.
Le Matrimia Orkestar revisite quant à lui les musiques Klezmer  et des Balkans, saupoudrées de ska, de rock, d'électro, avec une once d'afro & reggae. Encore un bon cocktail en perspective.
Mené par un trompettiste «hors paire», le Dzambo Agusevi Orkestar s’impose comme une véritable légende dans les Balkans.  
Le jeune virtuose macédonien et son orchestre enchaînent leurs concerts emplis d’énergie à travers le monde et sont même passés par le Festival des Vieilles Charrues cet été.
Dernier groupe de cette soirée qui s’annonce d’ores et déjà remuante, Nomade Frequencies est quant à lui français.
Initié par le DJ Pushit accompagné par l’accordéoniste Christophe Sabatie, ce projet explore les musiques du monde, en les mixant avec les sonorités dubs et des musiques électroniques.

Mathieu Andreau

Balkan Trad Fest :
Initialement prévu en plein air, le festival aura finalement lieu dans la salle socio-culturelle d’Argentat (place Joseph Faure) compte tenu des prévisions météo.
Les festivités débuteront à 17 heures. Buvette et méchoui sur place. Tarif : 15 euros. Réservations et renseignements au 06 44 88 21 16.
Possibilité d’hébergement au camping municipal (réservations au 05 55 28 13 84).

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.