Fil info
09:51L toujours avec nous et dans notre ❤️ le faire vivre une urgence !! https://t.co/WkKC72f5CT
09:20Aujourd’hui jour de soutien à Sylvie postière à qui passe en conseil de discipline ✊🏼… https://t.co/eRtiBqNEM9
16:38Par contre, cette année, l' n'est plus là pour publier une photo de la commémoration au monument de l'e… https://t.co/euZNNcnbwt
14:55RT : Donner plutôt que vendre ou jeter, en quelques clics https://t.co/NbfaHrTj7k https://t.co/KCSKlGehoP
14:54RT : Séisme dans le sud-est : quatre blessés dont un grave (nouveau bilan préfectures) https://t.co/yxerv4pHvG
14:52RT : Après la démission d’Evo Morales, la Bolivie plonge dans l’inconnu https://t.co/bdeqjA64kS
14:48RT : Le commandant des forces armées avait exigé la démission de . Cette démission aux allures de coup d’Etat n’… https://t.co/p62tAQPYwp
14:47RT : « Le vinyle, on a commencé avec, on finit avec » : à Limoges, deux copains disquaires ont ouvert leur magasin il y… https://t.co/ZC45kNiNe2
14:40RT : Au lendemain des élections législatives qui ont vu un essor massif du parti fasciste Vox, des manifestants bloquent… https://t.co/CFZb5qTIrZ
14:38RT : Mardi 12 Novembre, disons stop à la précarité étudiante ! https://t.co/7gnj4omXPu
14:36RT : "Ce canard c'était un patrimoine, c'était le quotidien de la classe ouvrière" Georges Châtain, journaliste à l'écho… https://t.co/CTqnpWhBoL
14:35RT : Disparition de l'Echo Dordogne. Pour Germinal Peiro : "un signal inquiétant pour le pluralisme des idées (...) Il… https://t.co/UEaWHp8gIO
14:33RT : Hommage mérité pour une personne discrète et fidèle à la table de presse et à son métier de journaliste depuis tant… https://t.co/QnpGmShQ7q
14:27RT : Durant 33 ans, Gérard Raymond, mon ex-collègue du service des sports de n'a loupé qu'un seul match de ch… https://t.co/i34BFuY9RV

Huitième louchée très goûteuse !

Fête de la soupe

La huitième louchée de la fête de la soupe à Argentat sur Dordogne a battu des records de participation. Plus d’une cinquantaine de soupes étaient proposées à la dégustation du concours pour l’attribution des louches d’or, argent et bronze.
Déplacée cette année dans le jardin public et bénéficiant d’un beau temps automnal, ce rendez-vous organisé par l’association Happy Culture a rassemblé des centaines de personnes pour une dégustation hors norme : 55 soupes étaient proposés. Un festival de couleurs, de saveurs, de parfums d’un met qui se décline sous toutes les latitudes. A l’heure de la dégustation aux environs de 18h30, Sophie Mignard, présidente de Happy Culture, affichait une légitime satisfaction. Les allées du jardin étaient noires de monde et les «soupeurs» se pressaient autour des stands, bol en main pour choisir les soupes qu’ils allaient déguster. «Un succès grandissant, on est parti d’une vingtaine de soupes, il y a huit ans pour arriver à 55 soupes aujourd’hui. Une année exceptionnelle dans un très joli lieu avec beaucoup de nouveaux arrivants qui viennent proposer leurs soupes. Beaucoup de communautés belge, allemande, hollandaise, des italiens, tous les anglais du coin qui s’ils ne font pas de soupe, viennent la goûter. Ce sont vraiment des moments de partage, de convivialité. Il y a tous les gens d’Argentat qui découvrent que leur pays n’est pas mort du tout; qu’il y a plein de choses à voir, à faire, plein de personnes qui vivent ici chez nous. On est hyper fier de voir que ces gens ont envie de se retrouver» analyse Sophie Mignard. «Chacun est fier de mettre en avant sa culture au travers de sa soupe» assure-t-elle avec enthousiasme en saluant les restaurateurs d’Argentat et alentour qui «jouent le jeu».
L’attention de l’Echo a été attirée par «une soupe de tête de veau en chaud et froid glaçons de bouillon aux gambas et magrets fumés». Cette création originale et très goûteuse est l’œuvre de Renaud Andrieu (Marcillac-la-Croisille), chef de cuisine à l’Abbaye à Tulle. «Je propose de déguster la soupe tête de veau chaude et ensuite vivre une expérience culinaire en la dégustant froide avec un glaçon de bouillon aux gambas et magret fumé. On obtient un potage glacé en étant un peu patient. La cuisine c’est de la patience ! On a toutes les saveurs qui vont parfumer la soupe» détaille le jeune chef. Sur son stand, outre la soupe, l’œil est attiré par une multitude de livres. «Je suis collectionneur de littérature culinaire» précise Renaud nourris du savoir-faire des parents, grands-parents, grand oncle, tous cuisiniers dans de prestigieux établissements de l’hexagone ou à leur compte.

jordans for sale Shoes