Fil info
07:41# # - : En mémoire des crimes perpétrés par l’Etat français -> https://t.co/YJ7g2cSia1
07:37# # - -Vienne : Limoges Métropole signe pour le déploiement de la fibre -> https://t.co/nfzSHSe7mP
07:35# # - -Vienne : Caisses à savon pour la Sainte-Madeleine -> https://t.co/0NEE2OZrFq
07:33Région : Nouvelle-Aquitaine, la ressource en eau une priorité absolue -> https://t.co/SrkJ3sv670
07:30Région : Visite privée chez Sarah Caryth -> https://t.co/mTlAFI1Jp3
20:45Tulle : Bobo Matondo a été expulsé | L'Echo https://t.co/VPSbyRDkni via
18:48Dordogne : En mémoire de ceux de la BAL -> https://t.co/LUkmeQ8UxN
18:05Lurais : Humour et récup à l'affiche -> https://t.co/n8om9aNZFD
17:58Châteauroux : A un mois du stage-festival, Darc accélère les préparatifs -> https://t.co/DI9tWf1nm0
17:55Indre : Une réserve d’arbres à visiter -> https://t.co/r9KDCwroAF
17:44 La fameuse Cliotiris !
17:23France : De Rugy emporté par le homard https://t.co/jAG7ou9dx2 via
17:02Terrasson-Lavilledieu : Conseil municipal : acheter du foncier, pour quoi faire ? -> https://t.co/tjTv7N8HNz
16:59Sarlat-la-Canéda : Sarlat se met à l’heure du Festival de Théâtre -> https://t.co/V5UMa5HWsm
16:52RT : François à fraudé le fisc et enfreint les règles de l'. En France, quand on est un fraudeur fi… https://t.co/T7hshyJsWI
16:50RT : Payer ses cotisations à en utilisant son indemnité représentative de frais de mandat pour ensuite déduire ce… https://t.co/ggK91ow95O
16:49RT : François de Rugy a utilisé ses frais de mandat de député (non fiscalisés) pour 1) payer ses cotisations à EELV et 2… https://t.co/Mkzy2PvspZ
16:15 Corrèze : Il recherche les familles de Poilus français oubliés | L'Echo https://t.co/Ncw5tBRvOM via
15:44RT : À l’aube du 16 juillet 1942 débute à Paris la «rafle du Vél d’Hiv». Elle voit l’arrestation par surprise de plus de… https://t.co/Kiub0VSQTH
15:41RT : La Une de La Marseillaise du 16 juillet à retrouver en kioques ou en ligne ici 👉 https://t.co/CpONyPG6tHhttps://t.co/QcmFEfKLbY
15:38RT : Le train des primeurs Perpignan-Rungis, censé être supprimé cet été, circule-t-il à vide ? La réponse est oui. C’es… https://t.co/g3gp8GQJgG
15:24RT : DERNIERE MINUTE | Fragilisé par des révélations, François de Rugy présente sa démission https://t.co/Sb5wtrvOlt
15:24RT : Mood. https://t.co/AbVcKbPJr5
15:24France : Rugy emporté par le homard -> https://t.co/my5FpAob3P
15:24RT : donne la Légion d'honneur à l'ex-directrice de France․.. qui supprime 1.000 emploi… https://t.co/ZP8iTAsa8W
15:22RT : François vient de présenter sa démission. Nous lui avions envoyé hier soir des questions en vue de la publi… https://t.co/9g5nV5ynvh
14:33Dordogne : Le coup de gueule d’une prof en colère -> https://t.co/1S9MjqKUuV
14:16Corrèze : Cinq jours pour sublimer la matière -> https://t.co/kEeF8zxz1M
12:58 Tandis que chacun sait qu'il s'agit d'un modèle de Renault!
12:51RT : Et , c'est de la délation aussi ? Le travail d’investigation des journalistes permet de révéler la corrupti… https://t.co/dXQYGuk9Io
12:51RT : Le ministre écologie minimise sa responsabilité il plaide l’ignorance et le pardon concernant les repas somptueux s… https://t.co/LhGvOKS5R1
12:47RT : Un défilé du 14 juillet presque parfait https://t.co/MjPZIXUI9g
12:47RT : Sondage : 89% des hommes pensent que le clitoris est un modèle de Toyota https://t.co/FdUUwenjeF

Une réserve au fil de l’eau

Biodiversité

Le  projet  de création d’une réserve de biodiversité sur l’actuel site des Gravières à Argentat  va doter le département de la Corrèze de son premier espace sensible.  «Une opportunité» à saisir selon Pascal Coste, président du Conseil départemental.

Le projet de création de la réserve départementale de biodiversité à Argentat porté par le Département  a fait l’objet d’une présentation publique, salle des Confluences à Argentat mardi soir.
Cette présentation  a drainé une assistance relativement nombreuse, un public attentif qui n’a pas manqué de poser des questions pertinentes,  parfois pointues sur un sujet sensible. «L’ensemble du projet n’est pas complètement calé. Le site industriel des carrières a fait l’objet d’une  procédure réglementaire d’arrêté de la Gravière acquis par le Département depuis un an» précisait en préambule Pascal Coste, président du Conseil départemental de la Corrèze. Pour mener à bien ce projet, la collectivité travaille avec EDF, «partenaire naturel de la vallée». «Il est important d’être avec EDF pour ses compétences techniques. Il ne s’agit pas de faire n’importe quoi quand on renature un tel espace de 40ha» soulignait Pascal Coste.
La Corrèze était le seul département à ne pas avoir un espace naturel sensible.
Le site des Gravières viendra en extension du site Natura 2000 existant, un espace qui est pratiquement en centre-ville et en bordure d’axes routiers.
«Le choix a été fait de pouvoir accueillir du public et de ne pas en faire un site totalement fermé. Il peut participer à la dynamique de la vallée de la Dordogne» affirmait le président Coste. Les études menées par EDF et d’autres partenaires (LPO, Corrèze Environnement, Agence française de biodiversité) a mis en exergue «un indice de qualité écologique avec une note pas si mauvaise, 78% sur les 40ha» pointait le représentant d’EDF.
Et de préciser «on est au carrefour de plusieurs environnements et espaces climatologiques».
C’est ainsi que l’on trouve sur le site l’hirondelle des falaises, des libellules, des tritons marbrés, des balbuzards... «On va prendre en compte cette présence pour leur créer un habitat favorable».
Sur ce site se trouvent également des plantes invasives (robinier, faux acacia, raisin d’Amérique, renouée du Japon...) qui feront l’objet de  traitements, pour permettre la plantation de nouvelles espèces plus en rapport avec  le milieu naturel.
L’étude hydraulique va amener «à changer l’aspect visuel du site pour avoir une pérennité des digues. Les Gravières ont de 12 à 14 m de profondeur. On a calibré des déversoirs pour réguler la Dordogne» était-il précisé. Depuis début janvier, le traitement  des plantes invasives a commencé et suivront les travaux de restructuration du site à partir du mois de juillet pour une durée de huit mois. L’ouverture du site est programmé pour le Congrès mondial de la nature en  2020.
Les travaux menés sur le site des Gravières vont conduire à une modification des berges pour créer une zone tampon.
Pour cela, il est prévu de récupérer 250.000 à 300.000 m3 de matériaux.
La plateforme technique va être transformée en zone humide et servira de refuge aux canards. Deux lacs existent sur le site. La fonction du lac 1 ne sera pas celle  du lac 2 : «Ce sont deux fonctionnements totalement différents» insistait le technicien d’EDF.
Le coût de l’opération est évalué à environ 4M d’euros avec des partenaires financiers très engagés que sont EDF, l’Agence de l’eau, l’Etat, et le programme Life Europe. La création de cette réserve de biodiversité et d’autres opérations sur la vallée de la Dordogne permettra de candidater  à nouveau pour le label Unesco, la vallée de la Dordogne  étant classé réserve de biosphère par l’UNESCO depuis 2012.

Jean-Paul Valadour

Air Jordan XI 11 High