Fil info
18:39RT : Au fait merci pour le coup de projo cette semaine. Ça nous a fait plaisir ! https://t.co/tUxoF9VjQE

Le match contre Parnac s'achève sur un nul

L’US Argenton, qui évolue dans le championnat régional 3, retrouvait samedi soir son public pour un derby, puisqu’elle rencontrait à 20 h au stade Georges-Marandon une vieille connaissance, l’équipe de Parnac.

Les confrontations entre ces deux équipes, que l’on pense à chaque fois chaudes, ne sont finalement que des rencontre de bon niveau. Certes très engagées mais sans coup férir, elles sont disputées dans un bon climat.
Samedi, les ingrédients étaient réunis pour voir une belle rencontre. Il n’en fut rien, avec un match  bien maigre en technique collective et parfois ennuyeux.
Durant le premier quart d’heure, les spectateurs assistent à un premier round d’observation. Quinze premières minutes où rien ne se passe. Les Argentonnais monopolisent le ballon et sont les rois du milieu de terrain. Argenton domine, Parnac subit la pression, mais rien ne se passe de dangereux et les bleus ne dépassent que bien  rarement le milieu du terrain. La vivacité des vert et rouge locaux plus volontaires fait la différence en cette fin de première mi-temps, sans pour cela porter danger sur le but du gardien Routhiau de Parnac, avant que Julien Chabot, arbitre de champ, ne siffle la mi-temps.
Vingt et un ans de moyenne d’âge  
Pour la seconde mi-temps, on aurait pu s’attendre, vu la physionomie de la première mi-temps, à un autre coaching et à un sursaut de la part de l’équipe du Boischaut sud. La domination des jeunes Argentonnais, dont la moyenne d’âge avoisine les vingt et un an, ne s’est pas arrêtée. La prise de pouvoir en milieu de terrain et l’envie de remporter les duels étaient argentonnaises. De multiples occasions côté vert et rouge ont été vendangées. Parmi elles, on peut noter ce tir de Laroche sur la barre d’un Routhiau battu,  ou bien encore sur ce corner repris par  Desbarres à côté. Toujours est-il que ce match pas très enthousiasmant par sa qualité technique a permis de mettre en valeur une belle équipe de jeunes Argentonnais en devenir, et une équipe de Parnac méconnaissable par rapport à la rencontre de Coupe de france jouée dimanche en huit contre les pros de Bourges 18 et perdue seulement 2 à 1.
Charles Hivernat, capitaine de l’équipe de Parnac, explique : « Franchement, nous étions venus avec l’intention de faire un bon résultat. Dans cette rencontre, nous n’avons pas été à la hauteur de l’événement et nous pouvons être heureux de ce résultat. Argenton méritait la victoire, à nous de rebondir et de continuer à travailler. »
Cyril Aubard, l’entraîneur argentonnais, indique pour sa part : « Je connaissais bien les valeurs de Parnac et le sérieux dans le jeu de nos adversaires. Sur ce match-là, nous ne pouvons avoir que des regrets étant  donné l’emprise et la domination sur la rencontre qui n’ont pas été couronnées de succès avec un manque de réalisme. Dommage ! »
Jean-Louis Viau

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.