Fil info
18:59Bergerac : Et le Stella Jeunes Bergerac se remit en piste... et raccrocha à l’histoire... -> https://t.co/lLVKUHqAT9
18:31Agonac : Mais que les routes de la Dordogne sont étroites, décidément -> https://t.co/Ywtz39hehz
18:10Coulounieix-Chamiers : Un SCoT politique… et c'est exprès -> https://t.co/KSfx5UGO8K
16:55RT : [Communiqué ] Plusieurs membres de la observatrices des pratiques policières et dûment identifiées avec l… https://t.co/w1gDRINRvH
16:51Périgueux : Le temps ne fait rien à l’affaire, quand on est bon, on le reste -> https://t.co/zIyxCzRdAn
15:24Coulounieix-Chamiers : Entendre l’Etat... parfois -> https://t.co/kWzlDbG7Al
13:56C'est la rentrée politique.Une belle délégation des militants .Un esprit de rassemblement et d… https://t.co/baIBgDXr7F
13:21Comme disaient les grands-mères : le plus intelligent des deux cède. Bravo pour la responsabilité dont font part le… https://t.co/ckdCzVz65Z
13:18RT : 📢 ALERTE. Après la presse entravée, trois observateurs de interpellés à Bayonne, en marge de la manifestati… https://t.co/0D4k3uT6z2
13:18RT : Totalement solidaire avec ces interpellés. Inacceptable provocation des Autorités avec arrestations et poursuites a… https://t.co/warnhIIVk8
13:17RT : Manifestation anti G7 à Bayonne : des intimidations inacceptables - Ligue des droits de l’Homme https://t.co/4aboYIzDwR
13:16RT : Délit d'intention. C'est nouveau ça, ça vient de sortir. Et c'est en France ! Y'a du boulot ! https://t.co/X9COTU7MiN
10:26Agonac : Injustement vilipendé, il se fâche et c'est l'effet boomerang -> https://t.co/FWDYwAe2r0
08:17Lalinde : Vous êtes attendus à la 3e de Lire en bastides ce dimanche ! -> https://t.co/mnuRfjIoWG
06:08Bergerac : La tête dans les nuages, jusqu’à Périgueux -> https://t.co/P9SuhsLNqG

Un pôle d’imagerie contre la désertification médicale

Vendredi, l’inauguration du Pôle d’Imagerie Médicale, rue de la Sablière, a été à la hauteur des enjeux que se sont fixés le centre hospitalier de Châteauroux-Le Blanc et la commune d’Argenton.
élus et représentants* du centre hospitalier de Châteauroux-Le Blanc ont inauguré ce dispositif qui vient compléter l’offre de soins offerte par la Maison de Santé Pluridisciplinaire (MSP) mise en place en 2012.
Ce Pôle d’Imagerie Médicale (PMI) répond pleinement aux enjeux définis dans le projet professionnel de santé, développé par la municipalité d’Argenton et les professionnels de santé de la MSP, afin de rationaliser et pérenniser l’offre de soins. Le partenariat privilégié avec le centre hospitalier (CH) de Châteauroux est un atout majeur du succès de la structure. À l’avenir, il pourra être élargi aux différents hôpitaux de la région et aux cliniques privées des alentours du bassin de vie (nord-Creuse, sud et chef-lieu de l’Indre).
télétransmission avec Un PIM dernier CRI
Le pacte « territoire-santé », lancé en 2012 par la Ministre de la santé, vise à permettre aux personnels hospitaliers d’appuyer les structures ambulatoires. Dans ce contexte, le CH de Châteauroux assure, depuis mars 2013, des consultations avancées à la MSP d’Argenton et concrétise ainsi le souhait de la commune d’anticiper le risque de désertification médicale, d’assurer une meilleure accessibilité aux soins et d’améliorer le parcours de santé des patients pris en charge dans un territoire où la démographie médicale est en déficit.
Pour mieux répondre aux besoins de la population, les médecins de la MSP et la municipalité se sont rapprochés du centre hospitalier de Châteauroux pour mettre en place une salle d’imagerie médicale conventionnelle. Ce dispositif permet de compléter l’offre de soins, évitant ainsi le transport des patients vers Châteauroux. Pour rappel, le dernier cabinet de radiologie d’Argenton a fermé ses portes en 2010. Depuis, la quasi-totalité des patients était adressée aux plateaux d’imagerie médicale de Châteauroux.
Des images
interprétées à distance
La nouvelle salle de radiologie constitue aujourd’hui une annexe du service d’imagerie médicale du CH de Châteauroux. Le local, de 100 m², est contigu à la maison de santé. Le matériel est un appareillage type « capteur plan » assurant la réalisation de tous les examens radiologiques du thorax, de l’abdomen ou du squelette, de la traumatologie de patients en position debout ou couché (examens de routine et d’urgence). « Les images produites sont transférées instantanément à Châteauroux, via télétransmission, par le biais d’un logiciel déjà installé à la maison de santé dans le cadre des consultations avancées des spécialistes de l’hôpital. Les images sont interprétées par les médecins radiologues du centre hospitalier, en temps réel lorsqu’il s’agit d’urgences et sous 48 heures lorsqu’il s’agit d’un examen dit de routine » explique Valérie Descoux, cadre supérieur de santé lors de la visite des locaux.
329 495 € HT pour
répondre aux besoins
Le bâtiment a coûté 329 495 € hors taxes, financés à parts égales par l’État et la Région, dans le cadre d’un contrat de Plan État/Région. La commune a fait un emprunt de 164 755 € pour les 50 % restants. La maintenance du matériel et l’organisation de la radioprotection sont dévolues au service d’imagerie médicale du CH. Le fonctionnement de l’installation est assuré par trois manipulatrices d’électroradiologie du centre hospitalier, mises à disposition. Elles opèrent à tour de rôle, du lundi au vendredi.
Sophie Tymula

* Étaient présents Évelyne Poupet, directrice du CH, Gil Averous, maire de Châteauroux et président du Conseil de surveillance du CH de Châteauroux-Le Blanc, Frédérique Gerbaut, sénatrice de l’Indre, Sandrine Cotton, sous-préfète du Blanc, Annick Gombert, maire du Blanc et présidente du Conseil de surveillance de l’hôpital brennou, et Vincent Millan, maire d’Argenton.

Encadré :
Pourquoi un Pôle d’Imagerie Médicale à Argenton ?
Dans un contexte de baisse de la démographie médicale et de vieillissement de la population, la création du PIM a trois objectifs précis : la pérennisation d’une offre de soins de proximité permettant aux différents professionnels médicaux et paramédicaux d’accéder aux équipements pour l’imagerie (certains praticiens généralistes vont d’ailleurs débuter une formation en échographie en vue d’obtenir un DU) ; l’incitation à l’installation de jeunes médecins grâce à la présence d’équipements et à un partenariat développé avec le CH ; apporter aux patients une réponse adaptée. Enfin, ce PIM permet d’ores et déjà de limiter considérablement les déplacements engageant des frais médicaux annexes et de désengorger les urgences des hôpitaux de l’Indre. Ce projet mobilisateur, né de la grande qualité du dialogue et de la concertation de ces principaux acteurs, s'inscrit dans une démarche globale cohérente d'aménagement du territoire.

jordan retro 11 mens grey