Fil info
23:32France : Can Dündar : « Erdogan est prêt à tout pour ne pas perdre » -> https://t.co/EEORIcrfka
23:26France : Edouard Philippe sur la Route de la soie en Chine -> https://t.co/7spX09AqNQ
23:23International : Grèce : le prix douloureux de la souveraineté financière -> https://t.co/73XW1JHN9k
22:07Egletons : La nature s'expose dans la ville -> https://t.co/3ZT1hVTlqO
22:02Corrèze : Laura Flessel en Corrèze : une visite équilibrée entre haut niveau et sport pour tous -> https://t.co/0HUWcBH5R0
21:06Rugby : Brûler d’une possible fièvre -> https://t.co/R83zYYChkr
21:03Football : La France en apnée mais c'est elle qui respire le mieux -> https://t.co/uHpY6CNAcq
20:23Périgueux : Majorité : la fracture est consommée -> https://t.co/vy3bfdUrfU
19:49Région : Meurtre de l’avenue Berthelot : le suspect mis en détention -> https://t.co/iN5wfivmFG
19:48Périgueux : Éclaircissements sur l’affaire des coups de feu -> https://t.co/8ySSgkwF72
19:10RT : En déplacement en , la ministre des Sports a remis l’insigne d’Officier de la Légion d’… https://t.co/UnHrtzejJa
18:34Elus, membres des chambres consulaires, chefs d’entreprise... les participants aux groupes de travail dans le cadre… https://t.co/m2p24nexd4
17:55C’est au cœur de la campagne, dans le village de Ventenat sur la commune de Trois-Fonds, qu’un duo à la ville comme… https://t.co/5WEWnvKFY4
17:45 -Vienne - : Combien sans solution pour la rentrée prochaine ? -> https://t.co/CrvOPulfFB
17:32Bergerac : la détermination des cheminots s’affiche en gare -> https://t.co/ZI42kOAyS8
17:28Bergerac : Amiante : près de 3 000 signatures remises au PDG d’Eurenco -> https://t.co/ccmyEHeYy9
16:56 Bonjour, cet article ne vous convient peut-être pas, mais il… https://t.co/7qUDTxQlyb
16:50RT : Rassemblement devant le tribunal administratif de Limoges 21/06 https://t.co/BqBpVUMI1A
16:50RT : France : SNCF : la justice donne raison aux cheminots -> https://t.co/9RtzCzYkro
16:50RT : Le conseil départemental de Creuse, opposé à la limitation à 80 km/h sur les routes secondaires qui doit entrer en… https://t.co/ArIbphHJCh
16:50RT : Comme dans plusieurs départements, le site Enedis d'aubusson est bloqué. Les salariés veulent alerter la population… https://t.co/s0trSYH6Vb
16:36Saint-Astier : Les rugbymen de l’USAN en Italie pour une cause noble -> https://t.co/gE20c68a1c
16:32Périgueux : Le comité féminin en campagne à Terre en fête -> https://t.co/3OgwUY73bR
16:31Sarlat-la-Canéda : Un travail très valorisant pour les élèves de Segpa -> https://t.co/lOMAl7XUIM
15:44Condat-sur-Vézère : Tous en soutien aux cheminots -> https://t.co/PvkmrQlJNJ
11:47Salon du livre Plumes en Berry diamanche 24 juin avec https://t.co/fZzkyQzwep https://t.co/jSaCtf9fkx

Entrée solennelle pour deux assis au Musée d’Argentomagus

Le musée archéologique d’Argentomagus compte deux nouvelles pièces au sein de ses collections.
À l’instar de l’accueil que pouvaient recevoir en leur temps les dignitaires romains, Philippe Riffaud-Longuespé, directeur du musée archéologique d’Argentomagus, a souhaité marquer dignement l’entrée dans les collections de deux statues d’assis en tailleur. Une cérémonie privée a eu lieu le vendredi 23 février dans le hall d’accueil du musée.
C’est en présence de Vincent Millan, président de la CDC Éguzon-Argenton-Vallée de la Creuse, Jean-Paul Arnaud, maire de Saint-Marcel et Claudine Mariat, présidente de l’ASSAAM, Association de Sauvegarde du Site Archéologique d’Argentomagus et Amis du Musée, que Philippe Riffaud-Longuespé a présenté officiellement aux responsables des services culturels de la CDC, ainsi qu’à des archéologues et spécialistes de la civilisation gallo-romaine et aux adhérents de l’ASSAAM, les deux statues entrées au musée après préemption le 9 décembre 2017. Le parcours de ces deux personnages sculptés est des plus étonnants. « Un coup de chance à vrai dire » comme le rappelle le directeur, non sans une certaine fierté, « car c’est bien la première fois, en vingt-huit années d’existence, que le musée d’Argentomagus se porte acquéreur d’objets mis en vente aux enchères publiques. »
Une histoire
à rebondissement
Malgré leur mauvais état de conservation, ces statues représentent clairement des personnages figurés dans une posture dite « en tailleur », que les archéologues réfèrent souvent à celle de Cernunnos, divinité majeure du panthéon celtique. C’est cette posture qui a motivé leur achat, lors de la dernière vente de la succession Joseph Pierre (1862-1936). Directeur et propriétaire de La Revue du Berry et du Centre, ce collectionneur avait constitué une collection d’objets éclectiques du patrimoine berrichon, conservés au château de Charon, à Pommier. Après quelques recherches, le directeur du musée a pu contextualiser leur provenance. En 1909, lors de la construction d’une maison d’habitation au quartier des Chambons, sur la commune d’Argenton-sur-Creuse, furent mises au jour fortuitement « deux statues d’enfants assis sur des coussins. » D’après le directeur du musée, ces deux statues, dont on avait perdu la trace, pourraient bien être ces deux assis et, dans ce cas, il s’agirait d’une redécouverte. « De facture biturige de surcroit, ces sculptures proviennent selon toute vraisemblance d’Argentomagus. »
financement
par l’ASSAAM
Leur entrée dans le cercle très fermé des spécimens sculptés en tailleur du territoire des Bituriges Cubes a exigé un dossier d’acquisition documenté et circonstancié. Le professionnel du musée n’étant pas conservateur d’État du patrimoine, une attestation délivrée par le SMF (Service des Musées de France) était nécessaire à l’exercice de la préemption. Hélène Chew, conservateur en chef responsable des collections gallo-romaines du musée d’Archéologie nationale, et Stéphane Révillion, conservateur régional de l’Archéologie, ont apporté leur caution scientifique à ce projet. Il en a été de même de Jean-Paul Thibaudeau, président de la commission culture de la CDC Éguzon-Argenton-Vallée de la Creuse, et de l’ASSAAM, qui a participé financièrement à cette acquisition pour la somme de 689 € frais compris. Une phase de restauration est d’ores et déjà programmée, ainsi que des analyses scientifiques. Aujourd’hui, les sculptures sont visibles dans le hall du musée. Elles rejoindront la série des assis en tailleurs soit présentés dans les espaces publics du musée, soit conservés dans les réserves. À l’avenir, un nouveau parcours muséographique permettra d’accueillir, dans un même espace, le plus important corpus du territoire.
Sophie Tymula
Musée d’Argentomagus
Ouverture tous les jours sauf le mardi
9 h 30-12 h 00 et 14 h 00-18 h 00
Entrée : 5 € à partir de 6 ans ; réduit 2,50 € ; groupe: 3,50 €. Gratuit le 1er dimanche du mois sauf juillet et août.

Encadré :
Les deux assis en tailleur (Ier - IIe siècle ap JC)
La première sculpture, haute de 50 centimètres, représenterait le dieu de la fertilité Cernunnos, assis sur un coussin ourlé, vêtu d’une toge dont un pan dépasse entre ses jambes. Les pièces de monnaie s’échappant de la bourse que l’on devine constituent un attribut qui s’apparente à la divinité. Inv. 2018.0.1.
De la seconde ne subsiste que la moitié inférieure, ce qui ne permet pas son identification. Plus grande que la précédente, elle affiche des codes vestimentaires caractéristiques de l’aristocratie romaine : manteau, tunique et calcei, chaussures de ville couvrant le pied entier, composées d’une semelle de cuir, parfois munies de larges courroies s'enroulant autour de la cheville ou du mollet. Inv. 2018.0.2.
Inventaire des assis en tailleur du territoire des Bituriges Cubes :
Argentomagus (Indre), Neuillay-les-Bois (Indre), Vendoeuvres (Indre), Meillant (Cher), Saint-Ambroix-sur-Arnon (Cher), Néris-les-Bains (Allier), Quinssaines (Allier). Et pour la cité limitrophe des Lémovices, Chassenon (Charente).

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.