Fil info
21:54 L’ dans tous ses états: https://t.co/npjyHB909b
21:37 Merci. Le Pont Saint Chrétien Chabenet dans l’Indre, département où j’ai eu la chance de travailler pend… https://t.co/oXJrlcTpXJ
18:10 Rire
18:06 Merci bien, hein ! Tout le monde en nervous breakdown.
17:59 Bonjour huber
15:46 Ca risque pas de s'arranger avec une uberisation du travail.

1914-18 : les cliches retrouves de Raymond Rollinat

Dans le cadre des Journées Européennes du Patrimoine, le Cercle d’Histoire d’Argenton-sur-Creuse présente une exposition photographique.
Le thème de ce rendez-vous, prévu à la chapelle Saint-Benoît, du 15 au 23 septembre, sera « Argenton-sur-Creuse 1914-1918. La Grande Guerre vue au jour le jour par Raymond Rollinat ».
Cousin éloigné de Maurice Rollinat, ce savant herpétologiste était également un photographe averti. Plus de 8 000 plaques de verre ont été répertoriées mais seulement 2 969 pièces ont pu entrer dans les collections du Cercle d’Histoire, qui en a fait l’acquisition récemment. « Nous savons où sont les autres plaques, mais leur propriétaire n’est pas enclin à les céder gracieusement » regrette Irène Gautier, présidente de l’association.
Véritable trésor patrimonial, ces clichés en noir et blanc ont été pris entre 1914 et 1918. Après plus d’un an de recherche pour les identifier et les regrouper par thèmes, ces témoignages émouvants de la vie quotidienne pendant le conflit mondial seront dévoilés sous la forme de 62 panneaux dont 12 seront consacrés à des soldats argentonnais. Dans cette galerie de portraits, quelques-uns restent inconnus et la présidente espère des visiteurs que certains puissent les identifier. Un catalogue de l’exposition sera le support de choix pour conserver en mémoire ces instantanés qui ont été patiemment scannés par Alain Gautier, membre du Cercle d’Histoire.
Lecture de lettres de guerre d’un Argentonnais
Le dimanche 16 septembre au Vieux Pont à 16 h, le Cercle d’Histoire propose une lecture de lettres de guerre de Joseph Gautier. À 23 ans, ce soldat de la « classe 11 » est mobilisé en 1914 comme mécanicien d’escadrille après trois ans de service militaire. Il écrira à la plume, d’une écriture sûre et élégante, plus de 200 lettres à ses parents domiciliés à Argenton-sur-Creuse. « Lettres sur le quotidien, les batailles, les massacres, l’espoir, la foi et le patriotisme, mais aussi l’ennui, l’attente, le regret mêlé de soulagement de ne pas être en première ligne. » Il a rédigé également des sonnets, des cartes postales et d’autres pages d’histoire. Après ses parents, ce sont ses enfants, petits-enfants et arrière-petits-enfants qui ont déchiffré patiemment ses écrits sans rature mais aux lignes surchargées. Parmi ses dix petits-enfants, ce sont ses petites-filles qui ont souhaité faire connaître cette correspondance journalière « qui mêle le tragique et la légèreté dans son quotidien. »
De la même manière, les petits-enfants de Paul Diekmann, officier allemand dans les tranchées du Nord, tué à Cambrai en 1917, ont édité la correspondance de leur « Grossvater » à son épouse et ses deux enfants. La découverte de ces lettres qui semblent se répondre de chaque côté du Rhin, bien que la tonalité soit différente, a conduit les petites-filles de Joseph Gautier à les partager dans un ouvrage intitulé : « Joseph et Paul. Aviation et tranchées : correspondance de la Grande Guerre » et édité par le Cercle d’Histoire. Ce livre, qui a reçu le label de la mission Centenaire, sera présenté au cours de cette exposition.
Enfin, Marc Lagonotte, trésorier du Cercle d’Histoire, précise que cette exposition ouvrira dans un contexte particulièrement symbolique, car le 14 septembre verra le centenaire de la mort de Joseph Barbotin, poète et chansonnier berrichon né à Argenton-sur-Creuse (1847-1918).
Sophie Tymula
« La Grande Guerre à Argenton » du 15 au 23 septembre. Chapelle Saint-Benoît. En semaine, de 14 h à 18 h et le week-end de 10 h à 12 h et de 14 h à 18 h. Entrée gratuite

Appel aux Argentonnais
Si vous possédez des objets de la guerre 1914 - 1918, faites-le savoir au Cercle d’Histoire, qui poursuit son œuvre de collecte.

Air Max 95 - Fresh Mint