Fil info
18:36Indre : La gendarmerie alerte sur les risques de la cybercriminalité -> https://t.co/uVQ86yzlIE
18:34Indre : La « Berrichonne de l'Indre » monte à Paris ! -> https://t.co/HdmkRrKrC1
18:13Coulounieix-Chamiers : « La plus grande cause, c’est de faire société » -> https://t.co/MVStFkNLXU
17:29Argenton-sur-Creuse : Une nouvelle clinique vétérinaire dédiée au bien-être animal -> https://t.co/wL2yKR7vlz
17:29Le Magny : Rudy Rübel ranime l'hôtel- restaurant du bourg -> https://t.co/WCPMFnCRXl
17:04Sarlat-la-Canéda : Containers enterrés : une petite révolution pour l’usager -> https://t.co/h2pv9p7FyV
16:56Corrèze : Un mandat pour redonner du tonus -> https://t.co/bvnVIVU0kR
16:44Tulle : Solidarité -> https://t.co/hehRVi2g2x
16:34Tweet de L'Echo Haute-Vienne () L'Echo Haute-Vienne () a tweeté : # - -V… https://t.co/iYMMLmM52I
16:03Marsac-sur-l'Isle : Elles en ont toujours sous le capot -> https://t.co/jHXANXC9ce
15:07Périgueux : Beynac, Bourdeilles, Vendoire : mauvais temps pour le bitume -> https://t.co/ByDJnuup8R
14:48Dordogne : Cupidon du Vern, tombeur du Salon -> https://t.co/O4anY1bmds
09:36RT : Immersion dans le Périgord, au cœur de la préparation de l'ex-champion d'Europe du 3000 mètres steeple,… https://t.co/9dQmiLjNSd
08:52France : Le monde maritime s’invite à la BFM -> https://t.co/K9V652dbOU
08:49Région : "Pas de TGV pour les ploucs" de Bernard Cubertafond, universitaire -> https://t.co/Zv1ccZEEQw
08:36# # - -Vienne : L’hommage de la CGT Energie à Gérard Pelaudeix -> https://t.co/2NQValiDOt
07:57# # - -Vienne : SNCF, le coût de l’externalisation sur l’emploi et la sécurité -> https://t.co/z7qqajBQvm
07:51# # - -Vienne : L’avis d’expulsion des Gilets jaunes des Casseaux expire aujourd’hui -> https://t.co/sGt2m3q49t
07:49Région : Protéger les troupeaux et la biodiversité -> https://t.co/CpF8fTzZKr
07:46Dordogne : Tribunal de Grande Instance de Périgueux, rendre un avenir possible -> https://t.co/zwe3HsXSDv

Des collégiens confrontés au handicap

Du 4 au 8 février, dans le cadre de la semaine de sensibilisation au handicap, les élèves des six classes de niveau 4e du collège Rollinat à Argenton-sur-Creuse ont été sensibilisés à divers handicaps, soit un total de près de 170 collégiens.

Ces élèves ont été amenés à prendre conscience que la compréhension de l’autre avec ses différences permet de mieux communiquer, partager et accepter.
Ce projet a été porté par Caroline Prunet, professeur d’EPS, avec la bienveillante approbation de Catherine Papuchon, proviseur et principale de la cité scolaire Rollinat, et le soutien de ses collègues d’EPS, Fabien Monnier, Bertrand Mariaud, Alexandre Muller, et de deux professeurs-stagiaires, Alexandrine Macé et Mathis Rapail.
Au cours de cette semaine, 170 élèves ont participé à plusieurs ateliers de pratiques physiques en sport adapté, découvrant des sensations nouvelles, voire des difficultés les conduisant à s’interroger et à « se mettre à la place » des personnes en situation de handicap. Le handicap moteur a été appréhendé par le hand fauteuil et le handibasket. « La maîtrise du fauteuil roulant a été rapide et les élèves ont joué avec beaucoup d’enthousiasme », précise Caroline Prunet. Le volleyball assis et la boccia (lire ci-dessous) ont fait prendre conscience encore plus aux élèves de l’importance du vivre ensemble et de l’aide nécessaire et bienveillante de l’autre. La déficience visuelle a été abordée par de l’escalade les yeux bandés, du tir à la carabine laser et du torball, qui consiste à lancer un ballon pour inscrire un but. Chaque équipe dispose de trois tapis fixés au sol par des adhésifs pour ne pas bouger lors des matchs et placés de telle sorte que leur longueur soit parallèle à la ligne de but. Les largeurs externes de ceux-ci bordent les lignes de touche. Ces tapis permettent aux joueurs de se positionner en défense et de s’orienter avant les tirs en se repérant avec les mains ou les pieds sur les bordures de ces rectangles. Avec leurs masques opaques, les élèves ont compris toute la prouesse des sportifs mal et non-voyants.
Des cours d’un genre particulier
Des cours de mathématiques, technologie, français, langue vivante et histoire-géographie ont été diffusés en intégrant une lecture comme celle que font quotidiennement des élèves dyslexiques, daltoniens ou encore ceux atteints de dyscalculie.
Damien Beaujon, coordonnateur ETR handisport de la Région Centre-Val de Loire, a présenté pour chaque classe une conférence interactive sur le thème du handicap au quotidien et la place du sport. Les élèves ont été attentifs à ses explications concernant les modèles de fauteuils roulants existants pour les types de sports pratiqués et leurs spécificités. La présentation des orthèses et des nouvelles technologies dans le remplacement des membres amputés a impressionné l’auditoire.
Dans une autre salle, Larissa Leserteur, conseillère principale d’éducation du collège Rollinat et auteur d’un mémoire M2 MEEF Encadrement éducatif de l’université de Poitiers, animait un débat autour de l’autisme Asperger. Au cours de ces échanges, les élèves ont pu livrer leurs impressions. « Je pense qu’il ne faut pas mettre à l’écart ces personnes et c’est intéressant de connaître ce syndrome », a exprimé Abbie. La semaine s’est achevée par la course « ELA : mets tes baskets et bats la maladie » organisée par la classe de 5e C (classe ayant fait la dictée ELA). ELA est une association de parents et de patients qui unissent leurs efforts contre les leucodystrophies. Depuis 1994, l’association invite tous les établissements scolaires, du primaire jusqu’à l’enseignement supérieur, à se mobiliser en faveur de cette lutte. L’objectif est de faire des jeunes participants les ambassadeurs du message de sensibilisation auprès de leur entourage. À chaque édition, un auteur de renom rédige un texte inédit dédié au combat des enfants d’ELA contre la maladie. Ce texte fait ensuite l’objet d’une dictée, le même jour dans toute la France. Lue par un enseignant, cette dictée n’est pas tant un concours d’orthographe qu’un moment d’échanges sur la solidarité, le respect, le handicap.
Cette semaine de sensibilisation au handicap aura permis à 170 élèves de devenir des ambassadeurs du handicap.