Fil info
21:24 WHA architectes
20:49Guéret : Mobilisation ce jeudi pour l’hôpital de Guéret | L'Echo https://t.co/eATH8i6quc via
19:45Périgueux : Une centaine de personne contre l’arrêté anti-mendicité -> https://t.co/ua6LLRwjFV
19:09Naves : Quand le moi devient Terre -> https://t.co/HLal7hZPoy
18:58Indre : [intégral] Le capitaine quitte le paquebot -> https://t.co/dvARqjmjb4
18:57Indre : Les champions à l’entraînement -> https://t.co/0kSWaJMHGD
16:41Le Blanc : Pourquoi jeter les objets quand on peut les réparer ? -> https://t.co/8GXn7gmUo0
16:40Le Magny : Festivités printanières : Foire aux ânes le 30 mai, fête annuelle le 2 juin -> https://t.co/ctjRiisQsu
16:05Atur : Les travaux du groupe scolaire débuteront cet été -> https://t.co/SbUc4I8Bfb
15:41RT : Rendez-vous ce soir à 20h45 pour l'! https://t.co/fVlsWEXBtY
15:40RT : Antonne-et-Trigonant : Un pollinarium à Lanmary -> https://t.co/Pppc5jqOTS
15:36Antonne-et-Trigonant : Un pollinarium à Lanmary -> https://t.co/Pppc5jqOTS
15:10RT : Rendez-vous ce soir à 20h45 pour l'! https://t.co/fVlsWEXBtY
15:09RT : La presse française résumée en une image... (la vaste majorité, en tout cas). Comment s'étonner que moins de 8% de… https://t.co/1jc7uFOAwQ
14:56Samedi à 11h30, concert des élèves. 17h, ateliers d’art plastique. 18h30, Jonathan Guillaume. 19h15, Bobby Dirninge… https://t.co/1NayVHNL32
14:56Samedi 25 et dimanche 26, le 2e «Printemps de la Mauvendière» organisé par la pépinière culturelle Epicea réunira é… https://t.co/scIhBL3n3t
14:54RT : Les présents encore une fois à pour présenter avec au festival Visions S… https://t.co/pCd1Z1s959
13:36 Je m'en réjouis. Mais c'est étonnant. Lorsque j'avais proposé d'abandonner l… https://t.co/qG5HftvtWH
11:12 Qui n’a servi à rien! Certains immeubles de la rue de la fontaine saint Martin sont enva… https://t.co/voJzPxsUOD
10:21Douville : un camion est immobilisé sur la chaussée sur la RN 21, et une déviation mise en place le temps de son dé… https://t.co/GSI7ATFeSg
08:25Après la conférence de à Guéret... Creuse : Choix de vie, choix de mort | L'Echo… https://t.co/1kKXjGlRl5
07:59# # - : «Cuarteto Tafi», la belle découverte -> https://t.co/fCiwoZSPvR
07:57# # - : Elevage ovin la cité performante -> https://t.co/ib66QgZCRj
07:56# # - : La danse contemporaine ! «Fastoche»... -> https://t.co/rKD3lrcFc7
07:54# # - -Léonard-de-Noblat : Avec Lou Pélou, les échanges sont géolocalisés -> https://t.co/XteueAEjdF
07:52# # - -Pardoux : Le petit lavoir propose une exposition photo -> https://t.co/KHUl2xZ5NQ
07:50# # - : Les collégiens et Ema Rym offrent Milles cœurs pour un regard -> https://t.co/BUXtUhtpHx
07:48# # - -Yrieix-la-Perche : Nouvelle édition du Festival L’Ortie show ce week-end -> https://t.co/LwqIlGqTbe
07:47# # - : Venez découvrir le village du réemploi et de la réparation -> https://t.co/vFXOOkDCDa
07:45# # - -Laurent-sur-Gorre : Un apéro-quiz pour fêter l'Europe avec le comité de jumelage -> https://t.co/zZXwrssTkO
07:44# # - -Junien : Pascal Perrot reçoit l’ovation des élèves -> https://t.co/eRRt5YBm0m
07:43# # - -Junien : Les lumières vont s’éteindre au début du mois de juillet -> https://t.co/2NYgusgCD9
07:41# # - : Les portes ouvertes des 10 ans de Panaz’émoi -> https://t.co/aSocbA2loY
07:40# # - : Le succès des cafés philo est indéniable -> https://t.co/1Xj7QStGi6
07:37# # - -Vienne : Ce soir au CCM John-Lennon, un concert au rythme des 90’s -> https://t.co/GHRYJ3XsZi
07:35# # - -Vienne : Vendredi 24 et samedi 25 mai à l’espace du Crouzy «Entrez sans frapper» -> https://t.co/rAtgURfPM1
07:32# # - : L’art pour redonner une âme au quartier de La Bastide -> https://t.co/mEkOZCxzFl
07:30# # - : Deux jours de congrès pour la CGT Legrand -> https://t.co/vpzCg1IgEy
07:27# # - -Vienne : Rocade Est de Limoges: Jean-Claude Leblois dénonce «une combine politicarde» -> https://t.co/tiIgadkBGG
07:25# # - -Vienne : Littérature et anarchisme au menu de la librairie champêtre au château de Ligoure -> https://t.co/xdT0aZk2f2
07:22# # - : La foire-expo fête déjà ses 80 ans -> https://t.co/58HmNwXFyg
07:20Région : Occupation du CRDP, les associations au bord de l'indignation -> https://t.co/frGSVZbJOW
00:00Corrèze : Un P’tit Tour plein d’enseignements -> https://t.co/lEqZXHCOXH

Victoire des défenseurs de la gare !

Ce jeudi 14 février, jour de la venue du président de la République en Boischaut Sud, est à marquer d’une pierre blanche pour les défenseurs de la gare d’Argenton-sur-Creuse qui voient leur combat récompensé. La gare retrouve un arrêt supplémentaire de l’Intercité.

Emmanuel Macron, dans le cadre du grand débat et de sa rencontre avec des maires ruraux à Gargilesse (lire notre édition d’hier), a donné satisfaction en annonçant que l’Intercité de 19 h 41 au départ de Paris et en direction de Limoges aura bien désormais un arrêt à Argenton-sur-Creuse, ajoutant dans son discours : « Je n’aime pas le clivage métropoles/territoires. »
À 15 h 45, les membres du comité de la gare ont donc annoncé jeudi cette nouvelle aux 200 manifestants réunis autour d’un même slogan « J’aime ma gare », en ce jour symbolique. « C’est une première victoire de l’action citoyenne. Nous nourrissons cependant d’autres revendications et exigences et cette victoire montre bien que c’est techniquement possible », précise Jean-Luc Labbé, secrétaire adjoint du comité. Jean-Claude Durandeau, secrétaire de la CGT cheminots de la gare de Châteauroux, note « qu’il ne s’agit que d’une réouverture de desserte qu’on voudrait bien pérenne ». Le comité de défense a remercié cette décision gouvernementale, ainsi que la presse, toujours présente pour relater ces actions qui prennent de plus en plus d’ampleur au vu du nombre de sympathisants. La lettre rédigée à l’attention du président de la République par le comité de défense, et remise à Vanik Berberian, président de l'Association des maires ruraux de France et maire de Gargilesse à l’occasion de cette réunion historique, a été lue avant l’arrêt du train.
L’Intercité en provenance de Brive-la-Gaillarde et à destination de Paris-Austerlitz a été arrêté en gare d’Argenton-sur-Creuse avec un peu de retard. Prévu à 15 h 55, le train est arrivé à 16 h 20. Sous la surveillance d’un cordon réduit de gendarmes et de cheminots sympathisants, les manifestants ont envahi les quais et sont descendus joyeusement sur les voies. Des cœurs rouges émaillaient la gare sous le regard ébahi des voyageurs. Les voies ont été occupées pendant les trois minutes règlementaires et encore une fois, avec toujours la même conviction, de nombreux élus avaient fait le déplacement, arborant leur écharpe tricolore. Le drapeau du Berry, porté fièrement par un Argentonnais fervent défenseur de la gare, a disparu de la manifestation, ayant provoqué quelques échauffourées au cours du précédent stop train, certains sympathisants voyant dans le pavillon bleu azur aux trois fleurs de lys dorées un symbole de royauté à trop forte connotation. La rencontre avec le préfet Philizot est prévue le 21 février et l’objectif du comité est de ne rien lâcher jusqu’à ce rendez-vous.
« Une belle victoire citoyenne »
La desserte du train de 19 h 41 au départ de Paris sera rétablie, c'est loin d'être gagné pour les autres. « Le 1er mai, il faut que nous soyons là pour accueillir ce train avec cotillons et langues de belle-mère. Et cette fois-ci, nous n’aurons pas besoin de l’arrêter ! », a lancé Christian Aubret, vice-président du comité. Les groupes d'action de la France Insoumise d'Argenton-sur-Creuse-Eguzon-Saint-Gaultier ont appelé à manifester aux côtés du comité de défense de la gare, sans distinction LFI mais avec des cœurs rouges « J’aime ma gare », pour « montrer notre amour des services publics en ce jour symbolique de Saint-Valentin où Emmanuel Macron vient visiter nos territoires ruraux ». Quelques gilets jaunes accompagnaient discrètement le mouvement.  Patrick Martinelli, boulanger-pâtissier de la rue Grande à Argenton, avait fabriqué une baguette spéciale en forme de cœur. « Nous aussi, les commerçants, nous souffrons du manque de dessertes. C’est un manque à gagner. » Le refrain de la chanson J’entends siffler le train a été repris avec beaucoup de conviction par la foule présente : « Que c’est triste un train qui siffle sans s’arrêter. » Des ballons gonflés à l’hélium pour l’occasion et sur lesquels de multiples slogans avaient été rédigés ont été lâchés à la fin de la manifestation. « C’est une belle victoire citoyenne », a conclu Guillaume Chaussemy avant de rejoindre les membres du comité qui se rendaient à Châteauroux pour rencontrer le « staff » d’Emmanuel Macron, afin d’expliquer une énième fois les besoins et revendications.
Le prochain stop train aura lieu le vendredi 22 février à 21 h 45.