Fil info
21:46L'article de l' sur le projet d' à Saint-Saud Parc Naturel Régional Périgord-Limousin… https://t.co/AgK6rHNGub
20:28 Est-ce qu’ils ont fait visiter les abattoirs où sont envoyées leurs « bêtes de rente » ❓
19:50Issoudun : Un parc de sculptures ouvrira en février au musée -> https://t.co/JKWBeGwSLQ
19:49Châteauroux : [intégral] Une soirée « fripes et concert » -> https://t.co/sfa0L8LeVR
19:48Indre : Des enseignants toujours mobilisés -> https://t.co/vRsO6FBrLZ
19:38Dordogne : Bon élève, mais peut mieux faire -> https://t.co/geOE3Nr70r
18:50Dordogne : Beynac échauffe encore les esprits -> https://t.co/cDG9k9VHMr
18:18Canicule : En structure d’accueil, le Conseil départemental de la Haute-Vienne a prévu de financer jusqu’à 74 poste… https://t.co/5a2t9A7Kew
18:17Canicule : pour les personnes vivant à domicile qui recherchent des conseils et informations, un numéro vert nation… https://t.co/27B0mtWZxQ
17:01Journée foot et citoyenneté samedi au stade de La Bastide. en collaboration avec l’association angolaise et l’union… https://t.co/Vumrc5rLO5
16:43Les épreuves du brevet, prévues les 27 et 28 juin, sont reportées aux 1er et 2 juillet. Trop chaud !
16:41La Haute-Vienne placée en alerte orange canicule au moins jusqu'à dimanche.
16:39Bergerac : Cloître des Récollets : la CAB fait l’aumône auprès des mécènes -> https://t.co/GzdqsQcA4i
16:37RT : . annonce le report des épreuves du au 1er et 2 juillet.
16:36RT : Corrèze : Le niveau 3 du plan canicule activé en Corrèze -> https://t.co/Ju0Av9Wd9Z
16:33Corrèze : Le niveau 3 du plan canicule activé en Corrèze -> https://t.co/Ju0Av9Wd9Z
16:29Montrem : Et si on parlait défense des libertés et laïcité ? | L'Echo https://t.co/tboxihf5zc via
16:12Questionnaire municipal et agglo de l’association Guéret Terre de Gauche ⁦⁩ ⁦⁩ ⁦… https://t.co/KfbaCz5PPb
16:01RT : Canicule – La Bretagne ferme sa frontière face à l'arrivée massive de réfugiés climatiques https://t.co/qv9X0Lqw6n
15:54Marsac-sur-l'Isle : Les bidouilleurs attendus à l’Open -> https://t.co/k56ROfNHc8
15:52Brantôme : Le restaurant de la Roseraie a rouvert ses portes -> https://t.co/OZQk2Z7lnk
15:06Bergerac : Une clause d’insertion sociale pour le chantier de la Ligne 26 -> https://t.co/UdF0FNTuVl
09:31Région : En Corrèze, le Soudan soude les solidarités | L'Echo https://t.co/ybRgLEXW1y via
07:56France : Contre la privatisation des aéroports, la résistance s’organise -> https://t.co/7hNpefdZkO
07:48# # - -Vienne : Conseil municipal des enfants: des projets pour améliorer la vie des Limougeauds -> https://t.co/VdZFLtnHo1
07:46# # - -Vienne : Sport adapté: une passion commune pour la pratique sportive -> https://t.co/hdo8rFmLuF
07:44# # - -Vienne : Des portes ouvertes qui ont drainé les foules -> https://t.co/h1HSf4YgCJ
07:42# # - -Vienne : Un lieu unique qui mixe parfaitement sport, musique et détente -> https://t.co/HvpGgJgKdy
07:40Région : En Corrèze, le Soudan soude les solidarités -> https://t.co/cG7SjNphJ0
07:36Région : L’éolienne n’a pas le vent en poupe -> https://t.co/nXE3w9KP0G

Un panneau pédagogique à la mémoire de Lothaire Kubel

Dimanche, jour de commémoration du 75e anniversaire de la tragédie du 9 juin 1944, où 67 victimes, civiles et militaires, ont péri, fusillées ou abattues, un panneau pédagogique et informatif, posé sur la Voie verte, laquelle traverse le quartier du Petit Nice et longe le complexe sportif, au carrefour du stade de rugby et des cours de tennis, présente dorénavant le rôle de Lothaire Kubel au moment de ces évènements.
« Ce panneau participe lui aussi à transmettre ce souvenir aux jeunes qui fréquentent les installations sportives, aux nombreux touristes qui parcourent la Voie verte, aux simples passants. Il permettra à tous de savoir qui il était et d’honorer sa mémoire », a précisé Vincent Millan, maire. C’est en présence de deux porte-drapeaux, Charles Gourgousse et Raphaël Fagot, de Jocelyne Giraud et Jean-Claude Blin, conseillers départementaux du canton d’Argenton-sur-Creuse, d’Alain Descout, président de l’ANACR, et de conseillers municipaux, que ce panneau double a été dévoilé au public. « Un panneau plus petit sera posé dans l’enceinte du complexe sportif afin de permettre aux utilisateurs de prendre connaissance de ce personnage emblématique de la cité, dont le nom est apposé sur la façade du complexe et est régulièrement prononcé », a ajouté Colette Fernique, déléguée aux cérémonies.
Pour que perdure le souvenir
« À cette génération nouvelle, qui n’a pas rencontré les témoins directs des évènements de juin 1944, à cette population de passage, qui n’a pas entendu parler des évènements locaux, il restait à transmettre la raison de notre volonté à faire perdurer ce souvenir », a indiqué l’édile. Ce panneau s’élève sur les lieux mêmes où, cette nuit du 9 au 10 juin 1944, après un terrible massacre dans la ville, les soldats de la division Das Reich ont parqué 174 otages, dans l’intention de les fusiller le lendemain. C’est ici même que Jean-Marie Cubel, sous son nom francisé et se servant de la langue allemande que son origine alsacienne lui permettait de maîtriser parfaitement, est intervenu avec une force de conviction et une opiniâtreté exemplaire. Cette action héroïque a permis de sauver de nombreux otages. Malheureusement, une quinzaine sera abattue à Limoges après un transport en camion. Dans ses carnets de guerre, que Colette Fernique a étudiés précisément, rédigés à partir du journal que Lothaire Kubel tenait quotidiennement, elle a retrouvé cette phrase exprimant la modestie de ce héros : « Je passe maintenant pour le sauveur d’Argenton et partout les gens me félicitent et me remercient ; j’ai fait tout simplement ce que je devais faire, le fait de parler leur langue a tout arrangé » (13 juin 1944). Dans des circonstances où la force brutale est le seul langage employé, cet instituteur alsacien, qui a choisi de s’enfuir pour échapper à la mobilisation des Alsaciens dans l’armée allemande, a réussi, avec l’arme de non-violence et de civilisation, à établir un dialogue avec les bourreaux. « Lothaire Kubel est un héros, non un héros guerrier, mais un héros d’action solitaire, un homme normal, qui dans une circonstance terrible, devient véritablement un résistant, révèle une force de caractère exceptionnelle, refuse la fatalité et utilise le langage pour faire baisser les armes », a conclu Vincent Millan.
Sophie Tymula