Fil info
19:43Sainte-Orse : Une découverte sportives des sentiers et des bories -> https://t.co/vfA6wElVJb
19:40Dordogne : De l’ombre qui produit de l’électricité -> https://t.co/cQsXKDom8r
18:16Coulounieix-Chamiers : Quatre mois de travaux en vue -> https://t.co/9DxT4NVa43
18:13Beynac-et-Cazenac : Le chantier du contournement ouvert à la visite -> https://t.co/1mo9f1CLSt
18:07Douadic : Un hommage solennel rendu aux déportés -> https://t.co/gg1MPDzyaL
18:03Indre : Retour en images sur le Festival international des sports extrêmes -> https://t.co/4nwa33KUXh
17:54Châteauroux : Un air de guinguette pour les résidents des Rives de l’Indre -> https://t.co/6E2VQAyolz

Un tournoi d’Ultimate inédit dans l’Indre

Ce vendredi  au complexe sportif Lothaire Kubel, l’équipe enseignante d’EPS du collège Maurice Rollinat a réuni 380 élèves du cycle 3 (CM1, CM2 et sixième) des écoles du premier degré d’Argenton-sur-Creuse, Le Pêchereau, Saint-Marcel, Le Pont-Chrétien-Chabenet et du collège Rollinat pour un tournoi d’Ultimate.
À 10 h tapantes, les élèves, constitués en dix-sept équipes de cinq ou six, écoutaient les consignes de Caroline Prunet, professeur d’EPS du collège Rollinat, et Philippe Armand, conseiller pédagogique USEP (Union sportive de l’enseignement du premier degré) de la circonscription de La Châtre. Encadrées par les 26 jeunes officiels des classes de cinquième de la cité scolaire, les équipes ont été réparties sur les deux stades du complexe sportif, lesquels avaient été délimités en douze terrains. « L’Ultimate est un sport collectif qui se joue avec un disque (frisbee) et véhicule les valeurs fondamentales de l’olympisme, comme le dépassement de soi et le respect de l’autre. Le fairplay est le pilier de l’Ultimate. Les contacts physiques ne sont pas autorisés. L’esprit du jeu est un aspect important de tous les sports de disque. Quand une faute est constatée, tous les joueurs s’arrêtent immédiatement et le jeu est stoppé. Le but est de reprendre le jeu comme si la faute n’avait pas eu lieu. Quand les joueurs ne peuvent se mettre d’accord, le disque retourne au dernier lanceur et le jeu reprend de là. Contrairement aux autres sports, l’Ultimate se joue sans arbitre. C’est l’auto-arbitrage. Les joueurs sont eux-mêmes responsables du bon déroulement du jeu », précise Philippe Armand. L’organisation de ce tournoi a été rendue possible grâce au FSE (foyer socioéducatif) du collège Rollinat et la participation financière des différentes écoles élémentaires.
participation du CDOS
Le collège Rollinat étant labellisé « Génération 2024 » (en référence à l’année des jeux olympiques de Paris), le comité départemental olympique et sportif de l’Indre a apporté son savoir-faire pour la conduite de ce tournoi. Émilie Vray, agent de développement, a produit un quiz sur le thème de l’olympisme et les élèves ont découvert également des jeux surdimensionnés en bois. En remplacement de la traditionnelle médaille, le CDOS a offert aux élèves une bande dessinée ludique et pédagogique « Joue aux JO ! Les petits champions olympiques » dans laquelle sont rappelées les valeurs de l’olympisme. L’histoire traduit les vertus du sport comme le dépassement de soi, le respect, le partage et la confiance. En prévision des JO de 2020 et 2024, le CDOS va réaliser le tome II de cette bande dessinée. Des tee-shirts ont également été distribués. La réussite de cette journée exceptionnelle a été plébiscitée par l’ensemble des participants.
Sophie Tymula