Fil info
10:52 si vs lisez l’histoire de Laurent, fauché par 1 chauffard à 12 ans... tjrs au à 39 an… https://t.co/mUr0Y0ztjS
10:41Périgueux : « Travailler dans une bibliothèque, ce serait le rêve » -> https://t.co/Om386ffkdU
08:48Marsac-sur-l'Isle : Dixième salon animalier du Périgord : coup d'envoi au parc des expo' ! -> https://t.co/p6CLIkLE08
07:47France : Nouvelle exposition au musée de la Résistance, regard sur les brigades internationales -> https://t.co/caNMHLqoaD
07:44# # - -Vienne : Les Petits Ventres, un succès sans cesse renouvelé! -> https://t.co/TTzFlA4Xuk
07:41Région : A la découverte de l’architecture contemporaine -> https://t.co/OSBGQvtF79
07:37Région : A Limoges, la voie du «faire pour apprendre» -> https://t.co/SqNTZduZAH
04:00La Douze : Un motard gravement blessé au sud de Périgueux -> https://t.co/MsiSO6cCfK
21:47 Un fait'div ! Vous ne vous sentez plus à Limoges...
20:36Périgueux : Juste "une pension digne du travail effectué" -> https://t.co/WJfjd1lZNU
20:29Le Blanc : Concert exceptionnel du chœur Mikrokosmos à Saint-Génitour -> https://t.co/NGRUEp7bS2
20:26La Châtre : La gauche se positionne et élabore dix propositions -> https://t.co/QVKtmmPuHT
20:22Châteauroux : Le nouveau quartier sur le site des 100 000 Chemises prend forme -> https://t.co/3YLUgPgWbG
20:19France : La question des enjeux alimentaires fait son cinéma -> https://t.co/FNy0X1qgvB
19:24Boulazac : Face à face poids-lourd-voiture : un mort et un blessé grave près de Périgueux -> https://t.co/JbGEj2ICby
19:19Périgueux : Pour l’égalité des parents devant la loi -> https://t.co/HrDXS6XflH
17:35🛑 en cours près de , route de Buxerolles à . Une voiture serait sur le toit, les pompiers… https://t.co/w8pRkLy9wh
17:00RT : Jusqu'à ce soir, venez profiter de l'ambiance conviviale et gourmande de la 47e édition de la Frairie des petits ve… https://t.co/AvYoXrK1ER
16:44RT : Sarlat-la-Canéda : Des inquiétudes partagées par les professionnels de santé -> https://t.co/KJMIm8TvxW
16:44RT : Jusqu'à ce soir, venez profiter de l'ambiance conviviale et gourmande de la 47e édition de la Frairie des petits ve… https://t.co/AvYoXrK1ER
16:43RT : Viam : Des câbles de fibre optique vandalisés -> https://t.co/USG2IZ4mxU
16:42Jusqu'à ce soir, venez profiter de l'ambiance conviviale et gourmande de la 47e édition de la Frairie des petits ve… https://t.co/AvYoXrK1ER
16:40Sarlat-la-Canéda : Des inquiétudes partagées par les professionnels de santé -> https://t.co/KJMIm8TvxW
16:38Perturbations en Limousin aujourd'hui dans la circulation des trains, après le droit de retrait observé par les che… https://t.co/zH6DyVFLAa
16:35Périgueux : Le Zéro risque, une culture -> https://t.co/WWnBdnpQYh
16:34Viam : Des câbles de fibre optique vandalisés -> https://t.co/USG2IZ4mxU
16:29RT : Maurice Papon qui, faut il le rappeler, aura dans sa vie mis successivement les juifs dans les trains et les arabes… https://t.co/figlLMjJD1

Le dernier « Stop train » estival a encore mobilisé

L’opération « Stop train » du 16 septembre organisée par le Comité de défense de la gare d’Argenton-sur-Creuse a été marquée par une forte mobilisation.
Plus de 180 sympathisants et usagers ont répondu à l’appel du comité en cette période de rentrée, rejoints par des élus très mobilisés sur la défense de la desserte de leur territoire. Ils ont souhaité donner un signe fort à cette mobilisation. Gérard Nicaud, conseiller régional, Vincent Millan, maire d’Argenton-sur-Creuse, Maurice Bonnet et Jean-Michel Moreau, maires-adjoints, Jean-Claude Blin, maire d’Éguzon, Jean-Pierre Nandillon, maire du Pêchereau, Francis Nouhant, son premier adjoint, Jean-Paul Arnaud, maire de Saint-Marcel, Alain Gourinat, maire de Pommiers, Guillaume Chaussemy, maire-adjoint à la mairie du Pont-Chrétien-Chabenet étaient présents ainsi que bien d’autres représentants du canton d’Argenton-sur-Creuse.
Mauvaise nouvelle
Avant de « bloquer » le train, Martine Irsenski a fait le point sur le dossier en annonçant une mauvaise nouvelle concernant la grille des trains prévue pour le mois de décembre, tout en dénonçant la non-réponse aux courriers envoyés à la SNCF. « Le train de 12 h 30 est avancé à 9 h 40, ce qui fait qu’il n’y aura pas de train dans l’espace méridien. On peut s’interroger si ce n’est pas pour le supprimer définitivement dans un avenir proche. Enfin, la correspondance à Châteauroux a été réduite à 3 minutes, alors que 10 minutes pour rejoindre le TER étaient déjà insuffisantes. Le TER ne nous attend plus ! Nous demandons de repasser à une correspondance de plus de 10 minutes. Le train qui existe actuellement a même été avancé d’une heure à cause des travaux et la correspondance est encore plus longue à Châteauroux, elle passe à 25 minutes. Enfin, il est impératif que le train de 18 h soit rétabli comme autre-fois », a lancé la présidente, très affectée par ces nouvelles dispositions mais toujours déterminée.
Attention, il ne s’agit aucunement d’un baroud d’honneur car devant l’immobilisme des décideurs, une réunion publique est prévue le vendredi 27 septembre à 17 h 30, salle Charles-Brillaud, où sera envisagée la suite des actions avec une grande manifestation le samedi 19 octobre.
« Rendez-nous
nos trains »

Pour changer la forme de ce « Stop train », à l’arrivée à 19 h de l’Intercité 3674 en provenance de Limoges et à destination de Paris, les manifestants se sont déployés sur le quai, brandissant chacun une lettre formant le slogan « Rendez-nous nos trains ». Les voyageurs ont attendu patiemment car l’arrêt a été plus long que les précédents « Stop train », soit près d’une demi-heure.
Après avec entonné l’hymne du « Stop train » Palito, sur l’air du Bambino de Dalida, les volontaires sont descendus sur les voies pour un arrêt symbolique en présence des élus.
Applaudissements
Les lettres « SOS » arborées par trois édiles ont eu une grande portée aux yeux des manifestants. Le train est reparti sous les applaudissements de tous. « Vous avez de la chance d’avoir un train. Nous ne pouvons plus rejoindre la capitale, ce train ne s’arrête plus ici », a martelé Martine Irzenski.
L’objectif est donc inchangé : le rétablissement d’un train qui part le soir d’Argenton-sur-Creuse et qui arrive à Paris sans correspondance. Un pot amical devant la gare a permis aux sympathisants d’échanger sur les actions à mener.
Sophie Tymula