Fil info
12:42France : Info préfecture : la baisse des débits d'eau se poursuit -> https://t.co/xd0kbEtdUA
10:14Dordogne : Adopter la Périgord attitude de Bergeras à Duras, en passant par la Fête de l'Humanité -> https://t.co/p2OZunzWhP
10:13Bergerac : Adopter la Périgord attitude de Bergeras à Duras, en passant par la Fête de l'Humanité -> https://t.co/XBlw0h6lPh
07:37Région : Après l'agression d'un de ses contrôleurs, la STCL veut «mieux sécuriser ses personnels» -> https://t.co/xiyBhsAcji
07:34# # - -Vienne : Jardin des traditions à Limoges, un air de Mont Gargan -> https://t.co/SHOElqSe7B
07:33# # - -Vienne : Une délégation cantonaise à Limoges -> https://t.co/Knyk6gVXqN
07:28# # - -Vienne : Mieux connaître le bâti miaulétou -> https://t.co/tcsEXFDRug
07:26Région : Entreprises, la folie du court terme -> https://t.co/QMv9DaDwWd
07:16Vézac : Réplique des opposants à la démonstration de force du président Peiro -> https://t.co/eUKaOt2hsd
21:28A le pilote d'un deux-roues fait un parcours de balle de flipper. C dans : https://t.co/jEFm7SREUn
21:25Coulounieix-Chamiers : Le pilote d’un deux-roues blessé après avoir été ballotté -> https://t.co/roKss1MLAM
19:56Argenton-sur-Creuse : Des appels de convivialité inédits dans l’Indre -> https://t.co/lmkYrna3vJ
19:54La Châtre : La pietà est partie pour deux mois -> https://t.co/cp4ptnRJWG
19:52Ruffec : 4e étape du Mini-tour blancois : Charluet et Imbourg trop forts ! -> https://t.co/c2Y8sHpKN0
19:49Châteauroux : Liszt et ses amis musiciens -> https://t.co/aJzs55sEZR
19:44Châteauroux : Retour au bon vieux temps des « fifties » américaines -> https://t.co/R5UStPPfl7
19:06Trélissac : Le bip casse le plan d'un importun en quête de cocaïne -> https://t.co/umskLTZVTV
18:00RT : Les amis 💚 Qui dit gros match pour débuter cette nouvelle saison, dit très grosse sur… https://t.co/n0Yd80NZ4j
18:00RT : MR , le service public que vous critiquez et les émissions intelligentes auxquelles vs ne participez pa… https://t.co/PWfVNwmiGT
16:55Périgueux : Action coeur de ville à Périgueux : point sur l'avancement des chantiers -> https://t.co/NaqLV7uGMP
16:37RT : Fier de la mobilisation du 16 et de mon Barreau. Let’s be proud ! https://t.co/giAmCeOzP3
15:57Périgueux : Quand l’Alsace était en Périgord -> https://t.co/p57oDxCuP2
15:53RT : C’est incroyable tous ces gens qui parlent à la télé alors que dans un monde normal, ils devraient être en train d’… https://t.co/etr8ip0pwD
15:52RT : Soutien aux journalistes de France 3 Nantes et interpellation : allez-vous encore longtemps, vous, Ministre de l’in… https://t.co/aHQbtWDJca
15:52RT : Provocations à l'outrage, interpellation d'un agent de sécurité, un policier qui sort : "vous avez honte d'être jou… https://t.co/z7JCPopnrT
15:13RT : 250 millions de cartouches tirées par les chasseurs français dispersées chaque année dans la nature dont la moitié… https://t.co/q7YSNBs0Yy
15:12RT : Le , le , le manque de moyens dans nos ou encore le… https://t.co/nthZUruTF7
15:11RT : [] violent feu de végétation toujours en cours ⚠️ sur la commune de . De n… https://t.co/Jg9nzV1wpX
14:15Brive-la-Gaillarde : Se donner un coup de pédale ! -> https://t.co/QGJiUbcnXn

Un budget qui s'annonce serré

Conseil communautaire

A l'ordre du jour du conseil communautaire de Creuse Grand Sud ce mercredi à la Maison de l'emploi et de la formation de l'arrondissement d'Aubusson le débat d'orientations budgétaires.
Avant de rentrer dans le vif du sujet, les élus ont assisté à la présentation de l'association la Pommerie, évoqué la commission départementale de coopération intercommunale (CDCI) (voir page 10) ainsi que les menaces qui pèsent sur le centre hospitalier d'Aubusson (voir encadré).
Les comptes administratifs conformes aux comptes de gestion établis par le comptable public ont été présentés par le vice-président en charge des finances Robert Cuisset en détails. Sur le budget principal, certains élus ont pointé du doigt l'augmentation du montant des fêtes et animations. En effet, celui-ci correspond notamment au concert gratuit organisé l'été à Aubusson, l'an dernier avait été accueilli Patrick Sébastien. Cette année ce sera Pierre Perret, certains élus comme Mathieu Charvillat qui n'a pas évoqué le sujet mercredi soir, l'ont découvert sur le net. Une décision qui étonne Denis Priouret rappelant que l'été dernier les élus avaient indiqué qu'ils préféraient être au courant d'une telle dépense. Il demande qui a pris cette décision ? «C'est moi», rétorque Michel Moine. Pour le maire de Saint-Quentin-la-Chabanne, «tout ceci n'est pas très démocratique». Le sujet n'ira pas plus loin, l'élu quittera la salle. Les chiffres défilent.. Les dépenses de fonctionnement ont augmenté, les recettes ont un peu diminué... Côté investissements, les dépenses ont fait un bond de 100% tandis que les recettes ont augmenté de 41 %. Les comptes sont votés à l'unanimité des suffrages exprimés, Mathieu Charvillat, Bernard Pradelle et Martine Sebenne se sont abstenus.
Quant à l'année 2016, Michel Moine l'annonce ce sera «un budget plus difficile qu'en 2015 alors qu'on devait faire face à l'investissement de la piscine. C'est un budget serré et il faudra regarder l'opportunité de chacune des dépenses. Il faut qu'on marche à vitesse raisonnable». «Il n'y a pas d'autres choix que de faire des choix», approuve Jean-Luc Léger. Pour Thierry Letellier, «il va falloir se poser des questions et notamment sur ce qui est reversé aux communes telles les attributions de compensation et le FPIC». Pour lui, «c'est la seule solution pour ne pas augmenter les impôts». «Au bout du compte, les communes payeront les transferts des charges», note Jean-Luc Léger. Pour Jean-François Ruinaud, «il y a une différence entre les communes qui touchent peu et celles qui touchent beaucoup. Et cela peut avoir une influence sur les impôts. On sera obligé d'augmenter les impôts, la plus grande injustice c'est de ne pas avoir la même fiscalité sur tout le territoire. Ce n'est pas agréable d'augmenter les impôts mais c'est la solution la plus juste». Philippe Collin l'admet, pour certaines communes ça serait difficile de tourner sans cet argent, «la seule solution, ce serait de baisser la voilure et notamment sur la voirie». Une solution qui ne plaît guère à Jean-François Ruinaud, vice-président en charge de cette compétence, «il y a des associations qui ne méritent pas d'avoir autant». Des applaudissements retentissent. Le débat s'arrêtera là mais reprendra à coup sûr lors du vote du budget dans les prochaines semaines.

Les élus mobilisés pour sauver le centre hospitalier
Certains élus ont participé l'après-midi même à la manifestation des agents du centre hospitalier d'Aubusson pour défendre leurs emplois et leur établissement. Une délégation a été reçue pour faire part de leurs inquiétudes notamment face aux choix de l'Agence régionale de santé (ARS). Alex Saintrapt fait le point des difficultés : le déficit structurel qu'engendre la gestion de l'EHPAD de La Courtine au centre hospitalier et les activités de chirurgie ambulatoire. Lors de la dernière année d'existence de la clinique de la Croix-Blanche, l'ARS a versé 2,5 millions d'euros, en 2014, le besoin de financement était de 1,9 million d'euros en 2015 il était de 1,7 million d'euros. «Le problème financier a tendance à se résorber mais il faut un échéancier», note le vice-président ancien directeur du centre hospitalier. Mais celui-ci n'existe pas et l'ARS propose des mesures drastiques telles la non reconduction de 28 postes, la suppression de 15 lits dans le futur EHPAD (voir notre édition d'hier). «Là on prend le projet à l'envers. Il va falloir qu'on réagisse collectivement pour défendre le personnel, le centre hospitalier», poursuit-il. Pour Mathieu Charvillat, la mobilisation doit être forte. «Si on perd cela, on perd en attractivité. L'ensemble de la population s'était mobilisée pour la radiothérapie, le combat d'aujourd'hui nécessite une mobilisation de même ampleur !» Les élus ont voté à l'unanimité une motion de soutien aux personnels, demandant aussi un entretien avec le directeur régional de l'ARS, exigeant la création du SMUR, s'opposant à la suppression de 15 lits de l'EHPAD.
«Le sud souffre», résume Jean-Luc Léger après cette attaque contre l'offre de soins mais aussi après avoir reçu une invitation pour le départ de la sous-préfète d'Aubusson qui aura lieu à Guéret. Un sujet qui réveille les inquiétudes quant à la pérennisation de la sous-préfecture dans la cité tapissière. Michel Moine a d'ailleurs appelé le préfet pour lui parler de ce «symbole maladroit». Pour le préfet, il n'y a pas d'inquiétudes à avoir, le départ d'un «serviteur de l'Etat» doit avoir lieu dans les locaux de la préfecture....

Champion Rev Weave Pant Black