Fil info
22:44International : Gênes : derniers espoirs pour trouver des survivants -> https://t.co/X0fRad7Swd
22:40International : Tunisie : projet de loi pour l’égalité homme-femme -> https://t.co/9Vv7h9uXiF
20:47 Bravo à la Fondation. On ne sait plus quoi… https://t.co/BMEuydKenx
19:58Neuvic : Le revenu des producteurs en débat -> https://t.co/JTLNaLugAJ
19:41Atur : En mémoire des martyrs de la brigade Alsace-Lorraine -> https://t.co/wHO9v114e1
19:36Bassillac : La mémoire d’André Debet honorée -> https://t.co/Z1clq7lB5D
18:35Indre : [intégral] Rendez-vous nocturne avec les professionnels du Bien-être -> https://t.co/FVuEzFTWr6
18:33Indre : Il raconte le stage vu de l’intérieur -> https://t.co/IUd4PG9Zb4
12:35 Bravo aux personnes qui ont su expliquer e… https://t.co/9tuDJI9CfA
12:00 cérémonies du 15 août. Nathalie Marcillac interpréte le Chant des Partisans https://t.co/MXjx7zpgmt
11:34 cérémonies du 15 août défilé avec l'harmonie Sainte Cécile https://t.co/1OFVeU0BuU
11:25Un nouvel article sur le chantier d'Eymet 😃 Merci ! https://t.co/15uxHbgEFG(p%C3%A9rigueux/LEcho-Dord… https://t.co/TSlKHuIGbD

La réalité de l'autisme mise en avant

Réseau Bulle

comme des gens malades, il n’en est rien. L’autisme est un trouble neuro-développemental qui se caractérise par des difficultés dans plusieurs domaines. Un handicap avec lequel il faut vivre et qu’il faut accepter. Pas toujours évident surtout dans un monde où le regard de l’autre est omniprésent. Mais quand en plus les réalités sont faussées, comment faire ? C’était le but, remettre de la vérité, de la nouvelle organisation proposée par Réseau Bulle 23, antenne creusoise du réseau national d’entraide et de solidarité aux familles et aux personnes souffrant d’autisme ce samedi 24 juin à Aubusson à l’amphithéâtre de la Cité internationale de la tapisserie.
Sur la journée, 160 personnes ont assisté à cette journée de conférences, des professionnels, médecins, orthophonistes, des organismes tels que la CAF, la Maison départementale des personnes handicapées (MDPH) mais aussi les parents. Un aspect important pour la responsable de l’antenne creusoise Marie-Christine Schulz. «Après avoir fait le bilan des demandes, il y avait une envie d’organiser quelque chose pour répondre aux clichés et aux préjugés vieux comme le monde. L’image véhiculée est très loin de la réalité», explicite-t-elle. L’antenne creusoise voulait donc remettre la réalité des choses dans un cadre scientifique, juridique, humain...  
Selon la responsable départementale, s’il y a deux ans encore on disait que l’autisme concernait une naissance sur 100 ou 150, aujourd’hui, c’est une naissance sur 86. Une augmentation due au diagnostic plus fréquent. Un diagnostic évoqué par le Dr Lemonnier, qui dirige le centre expert régional autisme à Limoges. Sophie Janois avocate au barreau de Paris a parlé de questions plus juridiques,  Myriam Muller, psychologue a conclu la journée. En début d’après-midi, c’est Josef Schovanec, philosophe, écrivain français souffrant d'autisme qui a évoqué différents aspects de la vie d’un autiste selon ce que lui a vécu. Il a notamment parlé de l’école, un des moments les plus difficiles de la vie d’une personne autiste. Et si pour les «neuro typiques» la récréation est un bienfait, pour les enfants autistes c’est un des moments les plus durs. «En général, il n’a pas de camarade et c’est là qu’il y a le plus de désa-gréments», note-t-il. Le premier c’est le harcèlement qui n’est pas seulement moral mais physique. Il évoque aussi le problème sensoriel et les «petites grappes» d’enfants qui se constituent dans la cour sauf que l’enfant autiste se retrouvera seul. «S’il n’a pas d’explications il va se dire : «ils sont tous contre moi»», avoue-t-il. Pour Josef Schovanec, «il faut expliquer les choses et la situation peut radicalement changer, les enfants ont la capacité de comprendre». A part sa prononciation qui est un peu différente, rien ne laisse présager que Josef Shovanec est autiste. D’autant plus que s’il ne sait pas conduire, il parle par exemple huit langues. «Moi je sais conduire mais je ne parle pas huit langues», avoue une bénévole du Réseau Bulle 23.  Certains s’imaginent que les enfants autistes n’ont pas d’avenir, c’est faux. Les priorités ne sont pas les mêmes et les émotions sont vécus différemment mais après ils peuvent vivre leur vie comme tout le monde. Encore faut-il en prendre conscience et accepter la différence. Nous sommes tous différents.   
«On a donné ce qui était possible et ce qui reflète la réalité», résume Marie-Christine Schulz espérant que tout ceux qui étaient présents vont véhiculer cette réalité.

Réseau Bulle 23 : Marie-Christine Schulz au 07.77.05.10.09 ou Caroline Klein 06.38.99.88.59 ou Antenne23@reseaubulle.fr

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.