Fil info
06:24 Le Conseil Départemental de la Corrèze a mis le paquet d’entrée pour couvrir tout son territoire!
00:36Ce chat a pris l'habitude de lire le journal. L' pourrait faire un effort... https://t.co/SNgBZRz4N5
23:21Corrèze : La fibre optique : c'est parti ! | L'Echo https://t.co/twYxAdSsmO via
22:39Super article de l', comme bien souvent d'ailleurs ! 🛫🎤🎶😎 https://t.co/GGQgIFPZOA
21:42Région : La crème de la race vers Paris. La sélection des animaux a eu lieu à https://t.co/BY18DwRcX7
21:20Région : La crème de la race vers Paris -> https://t.co/ABaltULCRS
20:10Périgueux : Des voeux à deux voix dissonantes -> https://t.co/eVILAE0fMt
18:33Châteauroux : Visite nocturne au conservatoire -> https://t.co/yrBYgC9N6s
18:32Indre : Maintien des vols vers Ajaccio, Nice et Londres -> https://t.co/l4YZu0z5b1
18:27RT : Arnac-Pompadour : La fleur de «selle» récompensée -> https://t.co/an1e1Mle37
18:27RT : Un député qui vote contre son propre amendement, une députée qui signe une tribune pour l’interdiction du… https://t.co/oEyzH77riA
18:09 Allez courage..
18:07Arnac-Pompadour : La fleur de «selle» récompensée -> https://t.co/an1e1Mle37
18:03Dordogne : « Le capitalisme est un ogre insatiable » -> https://t.co/jEjjS0J7tf
17:57Dordogne : Après l’incendie, le laboratoire se reconstruit petit à petit -> https://t.co/okrcmV2bG1
17:12Après Clandestino en 2017, le festival Check In Party réinvestira cet été l’aérodrome de Saint-Laurent pour trois j… https://t.co/vJ6vQ9fGVU
16:43Le Blanc : Le pôle dentisterie de l’hôpital étoffe son offre de soins -> https://t.co/MnW36zw1eN
16:42Carsac-Aillac : Un pôle médical en projet -> https://t.co/kphknlfHHW
16:42Argenton-sur-Creuse : Deux événements d’importance à l’agenda du Moto-Club -> https://t.co/yt4PY9EeA4
16:41Aigurande : Bingo géant in english please ! -> https://t.co/HWyBVeusx6
16:39Dordogne : La Maison de l’emploi privée de ses emplois ? -> https://t.co/mwQ5m9fRbm
16:35Indre : Les rendez-vous sportifs du week-end -> https://t.co/ReGaTxOnnM
16:04Corrèze : La fibre optique : c'est parti ! | L'Echo https://t.co/naFx0Ks6L1 via
15:57Corrèze : La fibre optique : c'est parti ! -> https://t.co/54JYA9EfjU
15:45Périgueux : Un nouveau trimestre aux accents éclectiques au Sans Réserve -> https://t.co/SBjZX1QGZT
15:44Périgueux : Concertation avec le personnel -> https://t.co/4PiDGj375E
15:38RT : Atelier chant avec une centaine de jeunes d' à l' Sophie Dessus avec et le… https://t.co/HiPInEJgs0
15:32Atelier chant avec une centaine de jeunes d' à l' Sophie Dessus avec et le… https://t.co/HiPInEJgs0
13:07RT : Colloque de l’incubateur de Limoges. Une salle attentive. Des interventions de qualité. Après Me Marie Golfier-Rouy… https://t.co/nGJfoZJ2CR

2Cube, une pépinière qui devient " hors les murs "

Entreprises

La pépinière d’entreprise 2Cube est née à Aubusson en 2013. Installée à la Maison de l’emploi et de la formation de l’arrondissement d’Aubusson (MEFAA), elle en a vu des porteurs de projets. Certains ont volé de leurs propres ailes. D’autres  ont été accueillis et hébergés pour devenir des pépites avant de s’implanter sur le territoire une fois la chrysalide devenu papillon. Aujourd’hui, les choses évoluent. Les pépites sont de moins en moins accueillies dans les locaux de la Mefaa mais hors les murs comme à Boussac, Bellegarde-en-Marche... Elle a fait le choix de quitter la structure et de s’installer à quelques mètres de là, avenue des Lissiers dans l’ancienne boutique Orange. Un tournant dans son histoire. Les locaux sont plus petits mais elle veut «recentrer sa logique d’accompagnement», précise Philippe Daly, directeur de la Chambre de commerce et d’industrie (CCI) de la Creuse.
«La pépinière est une infrastructure de territoire au service des porteurs de projets» : rappelle-t-il. Et c’est toujours sa vocation première. Si certains dont le maire Michel Moine en conseil municipal a regretté ce choix évoquant même le fait qu’il ne s’agissait plus d’une pépinière, les responsables louent une évolution nécessaire vers une modularité plus grande. Il ne s’agit plus d’héberger dans un lieu les pépites mais de les accueillir au mieux, de leur donner les clés pour réussir leur projet. Des locaux pourront être disponibles mais hors les murs. La pépinière se veut être un outil souple qui outre le fait d’être le point d’accueil des porteurs de projet peut être un espace de co-working, d’espace test... Il ne s’agit pas seulement d’accueillir les projets d’artisanat, de commerce mais aussi des projets agricoles ou bien évidemment liés à l’art textile et l’art tissé. «Avec la Cité de la tapisserie, on peut avoir un marketing territorial», s’enthousiasme Emmanuel Gérard, directeur de la Cité.  «Cela reste un outil intéressant pour mettre le pied à l’étrier», résume Daniel Gaumet d'Initiative Creuse, adhérente à la pépinière tout comme trois communautés de communes Creuse Grand Sud, Ciate-Bourganeuf/Royère et Haut Pays Marchois/Auzances-Bellegarde et Chénérailles. Ce qui fait dire à Gilles Beauchoux, président de la CCI et de la pépinière que cette dernière «poursuit sa route. Elle n’est ni la pépinière des organisations consulaires ni celle des com-com, c’est une pépinière qui travaille avec des partenaires en premier lieu les organisations consulaires». C’est aussi «l’interface entre les communes et les pépites», note Jean-Luc Léger, président de Creuse Grand Sud. L’idée est lancée de réaliser un inventaire des locaux disponibles à Aubusson mais aussi sur tout le territoire pour les pépites. «La pépinière a ce rôle de corrélation», ajoute Pierre Désarménien, président de la com-com du Sud-Est creusois.  
Ce point d’accueil est ouvert depuis le 15 juin du lundi au vendredi de 8h à 12h et sur rendez-vous l’après-midi. Pour l’instant. «L’outil a vocation à progresser», avertit Gilles Beauchoux.
Les porteurs de projets sont accueillis par Héloise Rigal.

Pépinière 2Cube, 10 avenue des Lissiers, Aubusson. Infos sur le site http://2cube.org/ ou au 06 07 06 47 27.

En chiffres

11
C’est le nombre de pépites accueillies en ce moment.
100
C’est le nombre de porteurs de projets vus par la pépinière chaque année depuis sa création soit au total plus de 300 porteurs de projets. Tous ne passent pas par la pépinière, admet Vincent Cellier, mais la pépinière leur permet de mieux affiner leur projet ou de les orienter vers d’autres structures.
21
C’est le nombre d’entreprises qui ont été créées avec l’appui de 23. 25 emplois ont été créés.