Fil info
11:03Brive-la-Gaillarde : L’élevage en force en centre-ville -> https://t.co/GWN2M6B5q4
10:55Tulle : La Libération en héritage -> https://t.co/8pGzaLzZ90
09:39📝 [À lire dans ] « Cyril Chauquet ne noie pas le poisson » ⏰ Rdv… https://t.co/cqovk1bTsI
08:20Abjat-sur-Bandiat : Jérôme Lavrilleux : "le Périgord Vert sera le cœur du tourisme de la Dordogne" -> https://t.co/qOEpzKzwIZ
07:28# # - : Des quartiers de la ville au musée -> https://t.co/oX3qh5E3XE
07:25# # - -Vienne : Saint-Léonard à l’heure médiévale... et limousine -> https://t.co/tgAvQwQ8fk
07:24Région : Eymoutiers: un salon du livre original -> https://t.co/HtQfU1N63w
07:21Région : Pacs naturels:Le « Grand Pique-Nique » revient fin août et à la rentrée -> https://t.co/qfcCR8D1rQ
21:32Bergerac : En décidant d'un hommage durable aux Justes, la maire Daniel Guarrigue met les points sur les "i" -> https://t.co/l7qk57TWJA
21:09Peyrignac : Un beau projet d’AMAP à Peyrignac -> https://t.co/s5Szc2YIjW
20:52Châteauroux : Une danse pour intégrer la 3e année du NID ballet junior -> https://t.co/XQ7infn1xi
19:58Châteauroux : Réunion du Petit-Valençay : du public malgré la pluie -> https://t.co/jQQ0vWmBFM
19:53France : Réunion du Petit-Valençay : du public malgré la pluie -> https://t.co/hRF78l7L2M
19:42Lamothe-Montravel : Une grande fête pour le bonheur de mener des combats communs -> https://t.co/ZoyvPWRGmD
19:12La Châtre : Les « Arts en fête » expose cinq artistes -> https://t.co/LfVI79S5pF
19:09Valençay : Commémoration du tragique 16 août 1944 -> https://t.co/xHOmgJf1hG
19:09Périgueux : La ville peinte sous tous les angles -> https://t.co/3Q8IWDnJvy
18:17Nailhac : De nouvelles intronisations à la Confrérie de la noix -> https://t.co/Yj3zOBW3Vi
18:12Journiac : Univerland : un nouveau concept de jeux -> https://t.co/frSlUoGKr9
16:06Périgueux : Il fait payer son mal-être aux policiers -> https://t.co/Q60pJL3nVN

Avec Tolkien, Noël se pare de ses plus belles couleurs

Cité de la Tapisserie

Une tombée de métier ne se fait jamais sans émotion. La dernière de la Cité de la Tapisserie d’Aubusson n’a pas dérogé à la règle. Mais entre la fierté et l’impatience, la joie avait des relents d’enfance chez ceux qui ont découvert la Lettre au Père Noël 1926 (Christmas 1926) de JR Tolkien vendredi dernier ...
Il faut dire que cette quatrième tapisserie de la série des quatorze Tolkien en préparation à la Cité est éblouissante, tant par son thème féerique et - une fois n’est pas coutume - très joyeux que par ses couleurs flamboyantes.  En effet, ce Christmas 1926 est beaucoup plus coloré que les autres tapisseries de la série Tolkien, avec un contraste des couleurs étonnant.
Le rouge, très affirmé, sur une aurore boréale sortant de terre, insuffle de la magie à la scène...
C’est sur un carton de Delphine Mangeret que les trois lissiers des ateliers Guillot - Patrick et Marie Guillot, assistés de Nathalie Mouveroux - ont travaillé pendant trois mois en digiporté sur laine pure de la filature Terrade, teintées par Thierry Roger. A quelques jours de Noël, le dévoilement de cette nouvelle pièce ne pouvait tomber plus juste. Trois tentures sur les lettres au Père Noël verront le jour à Aubusson.
Après un triptyque au cœur de l’univers de la terre du milieu, cette quatrième tapisserie  raconte une toute autre histoire, inspirée de la vie personnelle du célèbre auteur américain. « En 1920, John [le fils ainé de JR Tolkien, ndlr] a reçu une lettre inattendue signée du père-noël. C’est le début d’une tradition familiale qui a duré plus de vingt ans. Chaque année, cette correspondance du Père Noël raconte son quotidien et ses mésaventures, surtout celles de son premier assistant, l’ours polaire Karhu », raconte la présidente du Conseil départemental Valérie Simonet.
D’une dimension plus modeste (214 x 280 cm), cette tapisserie au tissage plus fin se veut aussi plus intimiste. Elle permet de découvrir une autre facette de l’auteur, au travers de ses histoires pour les enfants. Cette tapisserie fera partie de l’exposition sur Tolkien à la BNF (Bibliothèque nationale de France) à Paris en 2019, « des miliers de personnes découvriront les tapisseries d’Aubusson », se réjouit le sénateur Jean-Jacques Lozach. D’ici là, elle est visible à la Cité de la Tapisserie jusqu’à la fin de l’année.

jordan retro 11 mens USA