Fil info
15:52Coulounieix-Chamiers : A la découverte des richesses du sous-sol -> https://t.co/QH6iQpzk1m
15:45Le Blanc : Une foire-expo en demi-teinte -> https://t.co/6Vq6hQvIvv
15:43La Châtre : Un petit nombre de délinquants exaspère tout le monde -> https://t.co/a3EjfuNANO
13:33Creuse : Le tabou du mal-être paysan | L'Echo https://t.co/36YQxxUAgf via
12:34 Ah trop bien ! Ils veulent toujours pas dire "autrice" par contre.
11:24 hummm...les pommes de terre sarladaises ma préféré, au marché du samedi!
10:44 😂😂😂
09:45RT : Région : Un trafic de cocaïne démantelé entre Limoges et Orléans -> https://t.co/MUO48zee2o
09:27Ma très chère collègue Marion (alias ) en couv' de 😍 Rocks ! 😍 (tu auras le droit… https://t.co/XrfuRoU50U
07:49# # - -Vienne : Enseignant, un métier formidable, une loi fort minable -> https://t.co/T7yo5LIqDU
07:47# # - -Vienne : Une nouvelle moto pour initier les adolescents à la prévention -> https://t.co/COYZ9blKIN
07:45# # - : La fête des 50 ans pour les Portugais de Limoges -> https://t.co/jRxC1qdPet
07:42Région : Un trafic de cocaïne démantelé entre Limoges et Orléans -> https://t.co/MUO48zee2o
07:40France : «Que le préfet apporte des réponses, il y a des pistes» -> https://t.co/QryUXyW6ZS
21:09Sympa la mention en couv & l’article sur en p.2 de du jour 🧡 Merci 👍 https://t.co/4PzomCGlY1
19:14RT : [] 🌲🌿🔥 Pour sécuriser et faciliter le travail des qui luttent contre les de , p… https://t.co/zzvyL0i1gb
18:22🔴 Dernier coup de manivelles pour les machines au centre de tri de Limoges ! Demain 6H c’est Poitiers qui traitera… https://t.co/pKeBLdqtY1
18:00RT : Quand ça veut pas, ça veut pas. Un candidat de la liste conduite par Nathalie sous le coup d'une enquête f… https://t.co/f3ggkcRsUq
17:58La Châtre : Berry nature environnement s'apprête à nettoyer nos paysages -> https://t.co/kQVDS7PhiK
17:57Argenton-sur-Creuse : Mariana Ramos, l’héritière de Cesária Évora à l’Avant-Scène -> https://t.co/EcN4pQQrQo
17:55Indre : Une BD pour démocratiser la téléassistance -> https://t.co/7XMPikuprM
17:54Indre : La double vie de Gilles Paris -> https://t.co/BwIz1BlF2D
17:40RT : Nathalie Loiseau : "Ce que j’ai hérité de mon père, c’est la détestation de l’extrême droite." Ouais enfin sauf qua… https://t.co/ha3gSXFwQ0
17:40RT : Réponses de : 1/ « Votre document est un faux » - On l’a authentifié. 2/ « Je n’en ai aucun souve… https://t.co/7hPANIsJGv
17:38RT : Nathalie Loiseau affirme qu'elle ignorait que LaREM était un parti de droite https://t.co/oabcQq70mt
17:37RT : Les sur la Croisette ! Bravo à pour la sélection de son film à la à C… https://t.co/AwkyIh31PN
17:37RT : Soutien à et à Mediapart face aux declarations outrancières de Mme . Et vive la presse libre e… https://t.co/vA8EmwLgqE
17:36RT : C'est le moment de se rappeler que nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire du . Plus que jamais, on… https://t.co/tcuTjpFYkk

La croix (blanche) et la bannière

Santé

Ventre affamé aura-t-il l’oreille de l’agence régionale de santé ? C’est ce qu’aime à croire le conseiller municipal d’Aubusson Mathieu Charvillat qui a entamé depuis une semaine une grève de la faim pour rétablir le dialogue avec l’administration et l’alerter sur le vide médical qu’elle tend à accentuer sur Aubusson et sur le sud-creusois.
Le tour d’horizon sur Aubusson est rapide : trois généralistes surchargés dont deux s’approchent des 70 ans... sans successeur en vue. « Le plan santé +23 proposé par l’ARS est complètement décalé... On ne peut faire de médecine si on n’a pas de médecin ou de personnel paramédical », souligne Olivier Sébenne, médecin, et maire de Saint-Médard-la-Rochette. « On aimerait plutôt qu’on nous aide à trouver des successeurs, que l’ARS paye des chercheurs de têtes, c’est simple... »
Ce que l’ARS propose, en revanche, c’est une nouvelle mouture du projet de restructuration de l’hôpital et de l’EHPAD Saint-Jean. Tous deux ne seraient plus réunis avec et sur le site du Mont comme précédemment évoqué : la maison de retraite serait restructurée sur site -un établissement sur 4 niveaux mais avec une quinzaine de lits en moins- et les services de la croix-blanche rapatriés sur le site du Mont -la chirurgie programmée ophtalmo et digestive se perdra en chemin-.
« À maintenir plusieurs sites, on fragilise les structures et on se retrouve avec des dépenses dont on pourrait faire l’économie. Et il ne faut pas oublier que si la maison de retraite est reconstruite sur place, elle l’est pour des décennies. », dénonce le maire d’Aubusson Michel Moine qui se désespère de voir la chirurgie ambulatoire du schéma régional de santé 2018-2023, les conditions de travail des agents se dégrader et les praticiens disparaître...
Et qui se désespère de l’impossibilité d’avoir un dialogue avec l’ARS : un rendez-vous demandé en juillet et honoré en novembre avec comme seule proposition du directeur le financement d’un bus pour emmener les gens se faire opérer à Limoges... Saisir le ministre de la santé ? Sans résultat... pas même de réponse. D’où la décision de Mathieu Charvillat. « Devoir en arriver là pour se faire entendre ? Dans une démocratie ? », s’étrangle Michel Moine.
« Il y avait besoin de faire entendre un cri de désespoir de la part d’une population qui se sent méprisée par une administration qui, basée à Bordeaux, saurait mieux quoi faire sur le territoire », insiste Mathieu Charvillat qui précise toutefois que l’ARS ne doit pas être considérée comme un adversaire mais comme un partenaire. « L’idée de rétablir le dialogue et d’obtenir une forme de sanctuarisation de l’état actuel. Il faut non seulement adapter une offre de soins qui soit pertinente pour les patients (les 35 à 40.000 habitants du bassin) et aussi ne pas hypothéquer l’avenir. » Mention particulière au plan tout aussi particulier pour la Creuse dans le cadre duquel Philippe Ramon, le directeur de projet, mise sur la reconquête démographique via les jeunes retraités : difficile de poser un territoire comme attractif sans structure de santé... « On ne demande pas la charité, on demande à l’ARS de permettre à la population de s’accomplir, de pouvoir entreprendre. »
Un courrier doit être expédié ce matin à tous les élus de l’arrondissement leur demandant de présenter en conseil municipal une motion de défense des activités du centre hospitalier. Les élus aubussonnais demandent également à avoir rapidement une réunion à Aubusson avec le directeur général de l’ARS et la préfète de la Creuse... « Et on aimerait bien voir le député, aussi. Ça fait trois fois que je lui ai demandé, je n’ai jamais eu de réponse », indique Michel Moine.