Fil info
02:39(pesticides) Dr Pierre-Michel Périnaud : «Le système n’est plus réformable !» | L'Echo https://t.co/dmH1LdD1Tq via
22:02 Pr le Dr Henry-Pierre "En , l' a effectué des "réquisit… https://t.co/Ap46jedZtm
21:53Périgueux : … et en Dordogne, les biologistes dénoncent des "réquisitions abusives" de l'ARS -> https://t.co/bNuncA2Ceg
19:54Périgueux : Ils ont fait barrage à Daesh, faisons barrage à Erdogan -> https://t.co/1l2ooYrBKQ
19:48Saint-Estèphe : Une personnalité si attachante -> https://t.co/qofhNOUt4l
19:09France : L’ancienne usine Auga deviendra un complexe sportif en avril 2020 -> https://t.co/tvaBXZeWbB
19:06Châteauroux : Les "Lisztomanias Humanitaire" veulent amener la musique partout -> https://t.co/6QIhLoJ9KP
18:45Vieux-Mareuil : Un automobiliste entraîne la chute d'une fillette à vélo -> https://t.co/df14lbfo2W
17:55// PRESSE // "Une sommité pour ouvrir le cycle de conférences " 📰 On parle des dans… https://t.co/PRD33lgmfw
17:44Brive-la-Gaillarde : «J’espère que les gens vont se réveiller» -> https://t.co/6eT5ArraeH
17:27Parnac : L’AC Parnac vient à bout d’une valeureuse équipe d’Issoudun -> https://t.co/8ngp8vKMWI
17:25La Châtre : Les écoliers ont ramassé 15 kg de déchets -> https://t.co/yR0hfAWQK8
17:20Ambrault : Carrière Chéret à préserver : appel à l’énergie citoyenne -> https://t.co/Xwrk9A0pYr
17:04Castelnaud-la-Chapelle : Cérémonie de la Légion étrangère au château de Castelnaud -> https://t.co/HEudlXnRJH
16:59Bassillac : Une liste qui veut unir pour l’avenir -> https://t.co/HPPfc5ZJtG
16:55RT : René Dutin, un élu du peuple. https://t.co/1Jxya6o1kT https://t.co/sEE00tZYkn
16:54RT : ENFIN. Après avoir insulté les cheminots pendant 72h, la se voit obligée par la inspection du travail d'Alsac… https://t.co/O050URxzt2
16:54RT : On attend maintenant les excuses d' pour avoir qualifié de "grève surprise" un droit de retrait désorma… https://t.co/UKgVtmuLew
15:45Coulounieix-Chamiers : Et si une gève illimitée était lancée ? Débat mercredi prochain -> https://t.co/IYnKlFp9l9
12:13RT : Ce matin à 9h10, un accident de la circulation s'est produit sur la RN21 (Limoges - Aixe-sur-Vienne) entre un poids… https://t.co/yv6CBKkSFZ
11:58RT : Ce week-end certains ont remis en cause le . Ce matin une femme a été découverte morte sur la ligne… https://t.co/Z4ZOO7D5Wl
11:10Ce matin à 9h10, un accident de la circulation s'est produit sur la RN21 (Limoges - Aixe-sur-Vienne) entre un poids… https://t.co/yv6CBKkSFZ
07:40Région : Les label E3D remis à des établissements scolaires -> https://t.co/egLLy1Mxgl
07:37# # - : Les Tambours du Bronx en concert samedi -> https://t.co/lwli5iD41s
07:35# # - -Vienne : Librairie occitane Un concert avant l’exposition -> https://t.co/hLxN7Ro5qt
07:33# # - -Vienne : La Résistance des «petites gens» contée par des objets du quotidiens -> https://t.co/cm7fDQ5y6n
07:31# # - -Vienne : Le Conseil départemental tire à boulets rouges sur le gouvernement -> https://t.co/tcLv05hf19
07:28Région : Le PNT Périgord-Limousin favorise la biodiveristé -> https://t.co/Q4dkylCGy4
06:24Bardou : Le blessé longtemps prisonnier de sa voiture -> https://t.co/TbQ80nCPt8

Le petit personnel coûte cher...

Centre hospitalier

Le déficit est abyssal pour un «petit» centre hospitalier : 700.000 euros cette année, ajoutés aux 1,4 million versés par l’ARS (Agence régionale de santé) : plus de deux millions de dettes pour un budget global de 13 millions d’euros, ce qui fait du centre hospitalier d’Aubusson «l’un des établissements les plus endettés de Nouvelle-Aquitaine».
Logiquement, l’ARS et la direction du centre hospitalier ont planché sur la façon de revenir à l’équilibre budgétaire, et devaient signer hier un CREF (contrat de retour à l’équilibre financier). S’ils ont bien travaillé pour réduire les dépenses, s’en prenant principalement au personnel avec 40% de suppression de postes sur l’ensemble des services, il semblerait que rien n’ait été décidé pour augmenter les recettes... ni même comprendre pourquoi ces recettes sont en baisse.
Magali Bouchet, de la CGT, dénonce ce plan et surtout la baisse annoncée du personnel : «On est déjà à flux tendu, rien que pour l’Ehpad (Etablissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes) Le Mont, on est 18 en temps normal pour 75-80 résidents, là on ne sera plus que 12. Ce n’est pas gérable et pourtant c’est ce qui a été acté au dernier CTE».  Les premiers qui paieront les pots cassés seront ceux qui sont déjà les plus précaires, à savoir les contrats à durée déterminés, qui ne seront pas renouvelés.
Pour les autres, le sous-effectif, l’épuisement, les rappels sur les congés ne feront que s’amplifier. Cet été déjà, les infirmières vont passer en 12 heures par jour : «C’était ça ou on n’avait pas de vacances», note Isabelle, infirmière. Son service (médecine) passera de 10 à 6 infirmières en septem-bre, avec les 12 heures imposées. Pour Florian, préparateur en pharmacie, «on va droit dans le mur, les gens ne veulent déjà plus venir travailler, et ça se comprend. Certains on un contrat pour du ménage et se retrouvent à faire des soins alors qu’ils ne sont pas diplômés...»
Une situation «honteuse» pour le personnel, et encore plus pour les patients et résidents... «Un soignant pour vingt personnes ne peut pas tout faire, c’est juste impossible», continue la déléguée syndicale, qui affirme indiquer depuis longtemps que l’hôpital est déjà en manque de personnel. «La direction nous répond qu’on est au-dessus des ratios nationaux, mais pour nous ce n’est pas assez pour traiter les gens correctement, surtout en Ehpad, ils méritent une fin de vie et une retraite tranquille, pas d’être enfermés entre quatre murs».
Isabelle ne cache pas sa colère : «La santé, ce n’est pas quelque chose qui doit rapporter de l’argent, mais du bien-être au patient, et ce n’est pas ce qu’on fait», s’insurge-t-elle, dénonçant la gériatrie comme étant devenu un vrai marché payant... sans aucune prise en compte de l’humain derrière : «Si lors d’un malaise cardiaque vous avez plus de 70 ans, l’hélicoptère ne se déplace plus, c’est juste l’ambulance... c’est ça le système de santé aujourd’hui...»
Si la situation dans les Ehpad inquiète, le site de La Croix-Blanche n’est pas mieux loti, «ce sont nous qui souffront le plus», affirme même Mathieu Charvillat. Avec la perte récente de deux des cinq médecins aux urgences, la CGT craint pour l’avenir du service, notamment parce que c’est sous la direction de Françoise Dupêcher que les urgences de Bourganeuf avaient été fermées la nuit...
Pour Mathieu Charvillat, la direction n’est pourtant pas la première cible à accuser, et les médecins (hospitaliers comme de ville) auraient largement leur part de responsabilités, tout comme la mauvaise image du territoire qui leur permet de dicter leur loi... au détriment du petit personnel.
Auprès du personnel hier après-midi, on pouvait noter la présence de certains élus, comme Jean-Luc Léger, président de Creuse Grand Sud, ou encore Nicole Pallier et Jean-Baptiste Dumontant, conseillers départementaux, venus témoigner leur soutien et leurs inquiétudes pour «le pôle de santé le plus important du sud de la Creuse, il faut le maintenir dans de bonnes conditions».

Suppression de personnel
Le CREF prévoit de faire des économies principalement sur le «petit» personnel (aide-soignant, agent des services hospitaliers, infirmiers,...), avec 40% de postes en moins annoncés pour septembre : non-remplacement des départs, non-renouvellement des contrats à durée déterminée, ... L’hôpital compte aujourd’hui environ 340 agents, ce qui ferait un peu plus de 130 emplois supprimés...
Suppression de lits
En service de soins de suite et de réadaptation (SSR), on passerait de 27 à 24 lits en septembre, et en médecine, de 28 à 24 lits. «La menace à terme, c’est d’arriver à 18 lits alors qu’on est à 28 aujourd’hui», s’inquiète Magali Bouchet.
Urgences
Accueillant une vingtaine de personnes par jour, le service des Urgences (site de La Croix-Blanche) vient de voir partir deux de ses médecins, l’un en retraite, l’autre par démission.

Womens Bandeau