Fil info
20:22Dordogne : Des caresses et des films porno pour éduquer sa belle-fille -> https://t.co/5b139lGFfV
19:24Dordogne : Ils demandent une évolution du droit -> https://t.co/MMMIAjLHVD
19:05Indre : Bluesberry, une sixième édition à la croisée des styles -> https://t.co/vuo8Bnznqv
19:04Châteauroux : Cinq habitants à l’honneur -> https://t.co/l6MTplEGb5
18:18Bergerac : Souvenir de Johnny Clegg à Bergerac -> https://t.co/iBexb9iiSZ
18:10Bergerac : Pétition et tractage, les personnels des Urgences ne lâchent rien -> https://t.co/uifEjW6eJ7
18:02RT : Des sites de baignade, contaminés aux cyanobactéries sont fermés en Limousin : les plans d'eau d'Auzances, Chénéra… https://t.co/Qb0Iut9P8l
17:15RT : UNE VALIDATION ABERRANTE DES BARÈMES MACRON PAR LA COUR DE CASSATION https://t.co/ddPWMejXPO
17:15Des sites de baignade, contaminés aux cyanobactéries sont fermés en Limousin : les plans d'eau d'Auzances, Chénéra… https://t.co/Qb0Iut9P8l
17:04RT : De Rugy ajoute l'indignité à l'incurie. Son honneur n'a pas été livré aux chiens. Il n'a pas subi 1 campagne de pre… https://t.co/PHf51TSwUB
17:04RT : Selon Christophe Barbier, la démission de Rugy est la conséquence du trotskisme d'Edwy Plenel. Voilà. Faut pas croi… https://t.co/kNSBoXEPxh
17:03RT : Vous ne savez pas où partir cet été ? Allez donc faire un tour à et passez par la plus belle gare du monde… https://t.co/StacqQXLqF
17:00RT : Alors qu’elle vient d’être nommée ministre de l’écologie vient de laisser partir pour le troisième… https://t.co/woCwSITPMy
16:23# # - : Un beau jour pour la Vienne -> https://t.co/iOImmXigcE
16:13Indre : Commémorations à Sainte-Sévère-sur-Indre, Pérassay et Vijon -> https://t.co/g8as7mOw8w
15:54Dordogne : Révolte au lycée -> https://t.co/ixsJL8bmAK
15:51Périgueux : Macadam revisite les frontières du Jazz -> https://t.co/gzTXU9TE33
14:59France : Mauvaise nouvelle pour les salariés: la Cour de cassation valide le plafonnement des indemnités pour licen… https://t.co/YuJdjlJ4xE
14:49France : Mauvaise nouvelle pour les salariés: la Cour de cassation valide le plafonnement des indemnités pour licen… https://t.co/1aMhTInzsL
07:41# # - : En mémoire des crimes perpétrés par l’Etat français -> https://t.co/YJ7g2cSia1
07:37# # - -Vienne : Limoges Métropole signe pour le déploiement de la fibre -> https://t.co/nfzSHSe7mP
07:35# # - -Vienne : Caisses à savon pour la Sainte-Madeleine -> https://t.co/0NEE2OZrFq
07:33Région : Nouvelle-Aquitaine, la ressource en eau une priorité absolue -> https://t.co/SrkJ3sv670
07:30Région : Visite privée chez Sarah Caryth -> https://t.co/mTlAFI1Jp3

Les salariés de la laiterie de Montagne durcissent le mouvement

Une vingtaine de salariés de la laiterie de Montagne à Auzances se sont mis en grève depuis mardi minuit pour avoir des réponses à leurs questions notamment sur l’avenir du site (voir l'inquiétude des salariés dans notre édition d’hier). Quatre nouveaux les ont rejoints hier matin mais la situation n’a pas l’air de s’arranger. Après une réunion mardi soir avec les élus, Valérie Simonet, conseillère générale, Pierre Desarménien, président de la communauté de communes et Françoise Simon, maire d’Auzances, le délégué du personnel, Jean-Yves Gaillard ainsi que des salariés qui a duré jusqu’à 19h30, un entretien téléphonique a été pris avec le P-DG de Terra Lacta*, propriétaire du site, José Pano. Jean-Yves Gaillard est sorti au milieu de la réunion. «Le P-DG reste hermétique à toutes négociations», avoue-t-il.

Lors de cet entretien hier après-midi, le délégué du personnel a appris que le site d’Auzances est bien prévu au budget 2015. A priori, il n’y aurait donc pas de fermeture l’an prochain. La projection hebdomadaire de production serait de 800 000 litres par semaine, équivalente à  celle de l’année en cours. «Mais en terme de lisibilité de l’entreprise, si le volume n’est pas réalisé, le directeur pourrait intervenir et n’exclut pas une fermeture au premier trimestre 2015», relate Jean-Yves Gaillard qui note que les salariés ont eu le nez fin. Si la situation ne serait pas alarmante pour le P-DG du groupe, elle est «très préoccupante» pour les salariés. Dans le contexte actuel, les CDD en fin de contrat seraient bel et bien supprimés et pour les autres, l’avenir est flou. Le délégué du personnel n’a même pas abordé les salaires, ce qui compte avant tout c’est la pérennité des emplois. Quant à la mutuelle, pour le directeur ce n’est pas la même convention collective que sur l’usine de Theix (Auvergne) donc les salariés doivent se contenter de ce qu’ils ont obtenu dernièrement. «Pour lui, les négociations sont terminées», résume Jean-Yves Gaillard qui lui a demandé aussi quand est-ce qu’il comptait venir sur le site. «Il faut prendre vos responsabilités et vous en tirerez les conséquences», voilà la réponse qu’il aurait eue. Les élus ont continué à discuter avec le P-DG et ont proposé d’avancer la rencontre initialement prévue lundi à aujourd’hui en leur présence et celle de tous les salariés, grévistes et non grévistes. Les élus ont indiqué qu’ils se portaient garants pour pas qu’il y ait  de débordement. La rencontre devrait se tenir ce matin dans un lieu neutre. Hier soir, ils étaient en attente de la réponse. 

Pour Valérie Simonet, conseillère générale du canton, le P-DG doit rappeler le contexte général. «On essaie d’être en position de médiation, confie-t-elle avant d’ajouter : les salariés ont le souci de leur entreprise. Nous sommes à leurs côtés, ceux de leur famille et du territoire». 

Sur le site auzançais, les salariés grévistes ont haussé le ton. Ils ont décidé d’empêcher l’accès à l’usine et la sortie de la direction avec des palettes. «C’est pour commencer !» avertit Jean-Yves Gaillard. 

* La direction des ressources humaines a été contactée à plusieurs reprises, sans réussite. 

jordan shoes for sale outlet Shoes