Fil info
18:52La fabrique d’un journal. Imprimerie Rivet. Éditeur de . Colère aussi de savoir que l’, après… https://t.co/UrC2sD3iXM

"Beaucoup de travail" à venir

Conseil communautaire

Le 1er janvier naissait la nouvelle communauté de communes regroupant celles de Chénérailles, Auzances-Bellegarde et du Haut Pays Marchois. Lundi s’est déroulée la première réunion du conseil destinée à élire son président et le bureau communautaire. Une séance longue mais sans heurts.
Pierre Désarménien, président de  feue Auzances-Bellegarde qui avait fait savoir il y a quelques semaines sa candidature a été élu président. Un honneur pour lui. «L’élection s’est bien passée que ce soit pour moi ou les vice-présidents, je suis assez fier des délégués communautaires», avoue-t-il, joint par téléphone. Le climat était apaisé. Depuis plusieurs mois, les équipes en place avaient commencé à réfléchir à cette nouvelle organisation du territoire, la décision de la Commission départementale de coopération intercommunale avait même été quelque peu anticipée, «il y avait une volonté des trois collectivités à travailler ensemble», confie-t-il.  
Sur l’élection des vice-présidents (voir ci-contre), il y a eu une réelle volonté de n'oublier personne, note le premier vice-président Patrice Morançais, ancien président de Chénérailles.  «Il y avait une volonté de transparence, de respect des territoires et des élus», complète Pierre Désarménien. Les vice-présidents ont été proposés en fonction du nombre d’habitants et de leur communauté de communes d’origine. Il n’y a eu qu’une seule double candidature sur le poste de 6e vice-président.  Pour Pierre Désarménien, c’est «la loi de la démocratie».  
Une réflexion
sur le nom
Désormais «c’est un autre niveau» pour le président avec des compétences  qui s’ajoutent aux spécificités de chacune des anciennes entités. «Aujourd’hui, il faut voir comment on peut améliorer les compétences pour essayer de bien faire. Il y aura beaucoup de travail des élus pour mettre la machine en marche», poursuit-il. Dans cette réflexion, ils seront accompagnés tout au long de l’année par un cabinet. Des commissions ont déjà été mises en place et vont être affinées notamment sur les finances, l’assainissement, la compétence scolaire... «Il faut se donner du temps», avertit Pierre Désarménien. Du temps pour analyser finement les impacts financiers mais aussi les intérêts communautaires  de chaque compétence.  «On ne doit pas perdre de vue que ces collectivités doivent avoir un projet de territoire et être porteuses de développement. L’accompagnement de l’existant nous semble important», précise le président.  «Une analyse pour ne pas charger la barque, le cœur de métier c’est le développement économique», ajoute Patrice Morançais qui note «l’excellent climat qui laisse présager un bon travail d’équipe».  «On a noté un investissement des élus dans les commissions, prolonge Pierre Désarménien. Tout le monde a envie de s’investir et d’apporter un brin de connaissance pour que les choses se passent bien. Mon objectif que tout le monde se sente impliqué, petites  et grandes communes».
Une réflexion a aussi été lancée sur le nom de cette nouvelle entité. Un autre cabinet conseil va faire des propositions ce dès la semaine prochaine, le bureau devrait ensuite se réunir pour formuler 2-3 choix avant que le conseil communautaire ne se prononce. Sans dévoiler ce futur patronyme, Pierre Désarménien évoque «quelque chose à l’image de ce coin de l’Est creusois».
Le prochain conseil se réunira le 1er février à Bellegarde-en-Marche.

Le bureau
Président : Pierre Désarménien (Rougnat, Auzances-Bellegarde) ; 1er vice-président : Patrice Morançais (Saint-Chabrais, Chénérailles) ; 2e vice-présidente : Marie-Françoise Ventenat (Mérinchal, Haut Pays Marchois) ; 3e vice-président : Jean-Jacques Bigouret (Bellegarde-en-Marche, Auzances-Belelgarde) ;  4e vice-présidente : Valérie Simonet (Serre-Bussière-Vieille, Auzances-Bellegarde) ; 5e vice-président : Jean-Louis Fauconnet (Lavaveix-les-Mines, Chénérailles) ; 6e vice-président : René Roulland (Saint-Georges-Nigremont, Haut Pays Marchois) ; 7e vice-président : Alain Bujadoux (Saint-Silvain-Bellegarde, Auzances-Bellegarde) ; 8e  vice-président : Serge Perrier (Chard, Auzances-Bellegarde) ; 9e vice-président : Bernard Aubin, (Chénérailles) ; 10e vice-présidente : Francoise Simon (Auzances, Auzances-Bellegarde)

 

jordan shoes for sale outlet red