Fil info
21:20Saint-Geniès : Issue tragique à l’accident de dimanche près de Sarlat -> https://t.co/vtbgqYzcRB
20:50Périgueux : Les Jeunes Agriculteurs de la Dordogne soutiennent leurs aînés -> https://t.co/7MmyBJe4TS
20:07Saint-Geniez-ô-Merle : Une zone blanche, des tours, un pylône et des explications -> https://t.co/3Z8jUmvacO
20:00Périgueux : Création d'un pôle public d'éradication de l'amiante : réponse mi-novembre -> https://t.co/hcBH2MHFAu
19:52Argenton-sur-Creuse : Faune 36, un centre de soins pour animaux sauvages inédit dans l’Indre -> https://t.co/y22p4lm018
19:51Issoudun : Le 7e Issoudun Reggae temple ce soir et demain au PEPSI -> https://t.co/qmHCRoSlZx
19:43Châteauroux : « Châteauroux Demain » apporte sa contribution à l’enquête sur le PLUi -> https://t.co/AIVABN6Var
19:41Châteauroux : Glyphosate : 58 plaintes déposées -> https://t.co/0EMi2INYYx
18:10RT : Le voilà le fameux ruissellement. https://t.co/JjoJAgaEgA
18:08RT : Le 17 octobre 1961, quelques mois avant la fin de la fin de la guerre d'Algérie, des centaines d’Algériens étaient… https://t.co/pH58p21gvX
18:07RT : Le voilà le fameux ruissellement. https://t.co/JjoJAgaEgA
18:06RT : Région : Service tendu à La Poste -> https://t.co/UJy8P84LKQ
18:06RT : Tulle : "Privée du métier que j'aime" -> https://t.co/y8PBvprmtA
18:06RT : Selon l'Insee, le taux de pauvreté en France atteint 14,3% en 2018, soit 9,1 millions de Français. 200 000 pauvres… https://t.co/zmud4JGRrL
17:59RT : Selon l'Insee, le taux de pauvreté en France atteint 14,3% en 2018, soit 9,1 millions de Français. 200 000 pauvres… https://t.co/zmud4JGRrL
17:56RT : 🇫🇷 Ce matin, lancement du au lycée Les Vaseix : une première en ! 👉 Promouvoir et déve… https://t.co/VFAwGbPmio
16:57Marsac-sur-l'Isle : Votre BA, c’est fin novembre -> https://t.co/1zVpEqDlVo
16:51Le 1er ministre Édouard Philippe aurait-il finalement renvoyé une note à ses ministres sur les règles en période él… https://t.co/t72BDN0tM6
16:14Sarlat-la-Canéda : Des recherches plastiques en lien avec le compagnonnage -> https://t.co/WrLc9hCHHp
15:39Boulazac : Sécuriser les abords de l’école -> https://t.co/L0K0agLsgH
13:40Beynat : Des châtaignes plein le cabas ! -> https://t.co/pNUj02sCAW
08:17RT : Région : Service tendu à La Poste -> https://t.co/UJy8P84LKQ
08:17RT : Région : Cinq ans de prison ferme pour la mère de Séréna -> https://t.co/WCJ2sAfWDi
07:35# # - -Vienne : Demain, c’est la Frairie : yes ! -> https://t.co/xR4NRe7Beo
07:33# # - -Vienne : "Au bord du rêve", une œuvre très originale -> https://t.co/0AcNK0wU7v
07:30# # - -Vienne : «Now», l’événement qui veut rendre l’économie plus «funky» -> https://t.co/Mo1R1d1Wh3
07:27Région : Cinq ans de prison ferme pour la mère de Séréna -> https://t.co/WCJ2sAfWDi
07:24Région : Service tendu à La Poste -> https://t.co/UJy8P84LKQ

Le BBD s'offre une belle

Battu vendredi, Boulazac a pris sa revanche sur Le Havre, hier, en Normandie (74-63). Les deux équipes se retrouveront pour un match d'appui mercredi, au Palio.

Le Boulazac Basket Dordogne peut encore espérer atteindre les demi-finales des play-offs de Pro B pour la troisième année de suite. Ce n'était pas gagné après avoir laissé échapper la manche aller des quarts de finale face au Havre, vendredi, en Dordogne (65-67). Mais les joueurs de Claude Bergeaud ont su inverser le cours des choses en l'emportant, hier soir, en Normandie (74-63). Il y aura donc une belle entre les deux formations, mercredi (20 h), au Palio.
Comme en Dordogne trois jours auparavant, les Boulazacois ont eu un mal fou à rentrer dans le match hier (18-7, 6e), alors que King, leur bourreau du match 1, avait déjà provoqué quatre fautes et envoyé Williams sur le banc (2 fautes). Privé de leur meilleur joueur à l'intérieur, les Périgourdins s'en remettaient aux flèches lointaines de Salmon et Sanchez, qui initiaient un 9-0 réparateur (18-16, 9e).
Les Docks Océane avaient beau ne pas avoir fait le plein, la chaleur extérieure (plus de 25°C) se propageait peu à l'intérieur au fur et à mesure que l'intensité montait sur le terrain. King assis sur la touche pour souffler, les Havrais démontraient qu'ils étaient aussi capables de réussir de bonnes choses sans leur capitaine (31-23, 14e). Mais les rotations boulazacoises allaient peu à peu faire leur effet sur des Normands incapables de trouver le cercle entre les 15e et 19e minutes. Côté BBD, Kerckhof, auteur de neuf points dont un primé à 8 mètres, permettait aux siens de réaliser un nouveau rush (13-0) pour prendre pour la première fois les devants (33-39, 20e). Et il fallait un panier bonifié de Greene à la sirène pour ramener les locaux à trois unités au repos (36-39).
La dynamique était boulazacoise et celle-ci allait le rester au retour des vestiaires, marquée par deux nouveaux 3 points de Sanchez et Zianveni (38-47, 23e) et surtout par une scène loin d'être anodine : la sortie de King, qu'une douleur au niveau de l'aine, traînée depuis un certain temps mais devenue hier trop handicapante, obligeait à quitter ses partenaires. Sans leur leader de jeu, les Havrais parvenaient encore à protéger leur cercle, mais cela devenait de plus en plus compliqué dans l'autre moitié de terrain (43-51, 27e).
Dans ces conditions, les Normands savaient qu'il leur serait compliqué d'aller chercher un éventuel match d'appui dans le Périgord et livraient toutes leurs forces dans la bataille (52-53, 30e). Zianveni et ses équipiers devaient se méfier, d'autant que Williams (4 ftes) restait bloqué sur le banc pendant que... King faisait sa réapparition sur le terrain, claudiquant. Chaque panier, une rareté dans cette bataille acharnée, faisait office de coup de massue sur la tête de l'adversaire, à l'image de celui de Kerckhof, inscrit à 3 points, à la sirène et avec la planche (54-59, 35e) ! Toujours aux commandes, le BBD restait toutefois sous la menace (60-61, 37e) et exultait lorsque Zianveni, au une nouvelle fois buzzer, mettait dedans (62-67, 39e). Il fallait alors aux hommes de Bergeaud mieux gérer le money-time que trois jours auparvant. Ce dont Sapp (1+1), Kerckhof (1+1) et Clerc (1+1) se chargeaient aux lancers francs, tandis que King, comme un symbole, gaspillait la dernière chance de son équipe avant de commettre une faute antisportive à moins d'une minute du buzzer (63-70).
Les Boulazacois pouvaient célébrer leur victoire avec la vingtaine de leurs supporters présents. Qu'ils retrouveront donc mercredi pour le match d'appui.
David POISNEL (CLP)

 

jordan retro 11 mens style