Fil info
17:20Catherine Baly, secrétaire générale de l’Union départementale CGT de la Creuse était convoquée jeudi au... https://t.co/MurxSp1j1I
22:24RT : Victoire pour la liberté d'expression. Nous poursuivons le combat https://t.co/fIKk3fOp8N
22:23RT : L'Indication Géographique Protégée (IGP) a été accordée aux porcelainiers de Limoges. Seule la porcelaine entièrem… https://t.co/MOWbd1dtGS
22:23RT : Région : Jeudi 14 décembre, ils chanteront pour L’Echo -> https://t.co/FsiQBvNj7M

Boulazac au pied du mur

PROB (FINALE D’ACCESSION - MATCH D’APPUI) : Boulazac BD - Hermine de Nantes

En s'inclinant sur le parquet de l'Hermine de Nantes, les hommes de Claude Bergeaud ont perdu une précieuse cartouche pour obtenir une accession directe. La pression vient subitement de s'inverser.
Tout est à refaire pour les Boulazacois qui ne sont pas parvenus à résister aux joueurs de la Loire Atlantique. Avec une bien meilleure profondeur de banc que les Nantais, ils ne sont pas parvenus à essouffler leurs adversaires. Tout au contraire, ces derniers ont répondu aux attaques périgourdines et se sont même permis de mettre de la vitesse supplémentaire dans le secteur offensif. À ce jeu, ce sont les Boulazacois qui ont souffert de la pression physique amenée par la formation nantaise, démontrant par là même, la puissance physique et mentale de cette équipe qui ne lâche absolument rien.
Les supporters périgourdins ne pourront plus qu’espérer que Nantes ait laissé trop d'énergie sur son parquet pour pouvoir s'imposer demain après-midi sur celui du Palio.

Pression collective
Certes les hommes de Claude Bergeaud n'ont pas été ridicule. Ils ont tenu bon cette rencontre qui déjà s'annonçait extrêmement difficile. Seuls dans une salle comble, ne pouvant compter que sur une centaine de supporters, les Boulazacois ont tout donner pour tenter de prendre cette victoire. En vain.
Le Palio sera encore une fois comble demain après-midi pour tenter de renverser la situation. Les Boulazacois devront recommencer ce qu'ils avaient commencé lundi soir, c'est à dire, mettre une forte pression collective sur les Nantais dans tout les secteurs de jeux. C'est en jouant comme ça qu'ils ont pu se donner les moyens de contenir les assauts visiteurs, tant sur le plan offensif que défensifs.
La chance appelle la chance et la confiance vient consolider cette ardeur collective pour porter le groupe vers la victoire.

Une belle saison
Quoiqu'il en soit, que les Boulazacois s'imposent ou pas demain après-midi, il ne faudra retenir de cette saison que cette volonté sportive de vouloir relever la tête pour quitter la dernière place du championnat, et venir disputer les play-offs jusqu'en finale pour tenter de prendre le ticket gagnant afin de rejoindre l'élite du basket français en Pro-A.
On ne peut que leurs souhaiter de réussir ce pari fou et de prendre la victoire devant les 5.300 places de cette salle mythique et que chacun puisse dire, « j'y étais ».
Jouer un dimanche pour le jour de la fête des pères et le deuxième tour des élections législatives ne sera pas chose facile mais les supporters périgourdins devraient tout de même êtres présents pour que Boulazac retrouve enfin au plus haut niveau.
 

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.