Fil info
12:36RT : journée noire des associations. Manif en cours contre la suppression des aides à l'emploi https://t.co/C8oCr7Av4i
18:06 les inscriptions sur les murs du site de La Souterraine ont été effacées... seul reste un petit logo sur la bo… https://t.co/ZS29BHvnHZ

Victoire écrasante

feytiat 74 - perpignan le soler 38

Certes Le Soler n’était pas au complet mais Feytiat a fait une démonstration de force impressionnante samedi soir devant son public pour la première journée de championnat.
On va quand même noter qu’il manquait cinq joueuses à Perpignan et que l’intersaison a été très mouvementée avec une fusion des deux clubs que sont Le Soler et Perpignan, ainsi que les changements de président et d’entraîneur. Pour le reste, il n’y a pas eu photo.
Pas de round d’observation pour les Feytiacoises qui attaquent le cercle par Niangane et qui volent les deux premiers ballons (4-2, 3e). Hero prend le relais de Niangue et Feytiat a déjà mis en place une grosse défense (8-4, 4e). On sent les filles de Villeger très concentrées. Elles ne donnent que très peu de solutions à leurs adversaires et lancent leurs contre-attaques. En plus, Misset plante à trois points. Résultats, elles infligent un 16-0 en 4 minutes. Les Roussillonnaises maintiennent l’écart tant bien que mal mais les Limousines virent en tête à la fin du premier quart-temps (23-8).
Le second quart-temps est du même tonneau. Domination du FCL dans la raquette et dans le jeu rapide. Il n’y a qu’à trois points que Le Soler tient la route (33-13, 15e). Misset sur un trois points donne le plus grand écart du match aux siens (39-15, 18e). Les changements de défense du Soler n’ont pas d’effet sur le jeu local et le FCL retourne aux vestiaires avec 22 points d’avance (45-21).
La seconde mi-temps ne sera qu’une formalité. Même si Le Soler va tenter des choses pour perturber le jeu des locales Feytiat domine le match de la tête et des épaules (55-29, 28e). Tout le monde participe à la fête, même Bousbaa légèrement blessée rentre quelques minutes pour se dégourdir les jambes (66-33, 33e). Dimithe fait son chantier à l’intérieur et Faussurier appuie là où ça fait mal. Feytiat s’impose largement et logiquement 74-38. La meilleure manière pour commencer une saison.
« On s’est rendu le match facile. On a montré qu’on était supérieur sur ce match. On travaille dur, on a un bon groupe et on a joué avec beaucoup de simplicité. On a construit notre écart sur le jeu rapide. Après on avait l’avantage de taille donc on a insisté à l’intérieur. Tout était bien intégré, on a joué avec plaisir. Je continue à prendre mes marques et à donner le meilleur de moi-même. J’ai envie d’aller plus haut avec cette équipe », nous a confié Mégane Hero à la fin de la rencontre.
 

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.