Fil info
12:36RT : journée noire des associations. Manif en cours contre la suppression des aides à l'emploi https://t.co/C8oCr7Av4i
18:06 les inscriptions sur les murs du site de La Souterraine ont été effacées... seul reste un petit logo sur la bo… https://t.co/ZS29BHvnHZ

Tous les dés sont à jeter

BASKET - PROA : Villeurbanne - Limoges CSP

Que de changements dans le basket français depuis une décennie. Première phalange  « hors Amérique » en NBA, très représentée dans les championnats européens (Espagne, Grèce, Turquie, Allemagne) et même en Chine (Jackson a fait son baluchon...) la Fédération française de basket et son « arme de guerre » la Ligue nationale professionnelle vont enfin commencer la « grande compétition hexagonale », la course au titre pour suivre l'exemple de la phalange de Jean-Denys Choulet et ses Chalonnais (ceux du vin rouge, pas du champagne)...
La plus grande partie des matches de cette journée inaugurale seront joués alors qu'à l'Astroballe du président Parker le « groupe vert » du président Forte occupera l'aire de jeu pour une joute qui sera tout... sauf amicale.
Nous serons certes un dimanche, à 18h 30, mais il faut bien comprendre dans tous les sports professionnels que ce sont bien les audiences télévisuelles qui commandent. Bien que la signature LNB/SFR laisse bien des amateurs... non câblés ou du moins pas sur ce « micro-serveur ». Il nous restera, du moins pour ceux qui ne seront pas sur place France Bleue et le site de la LNB...
Tout est ouvert
Pour les amateurs lyonnais, si ce n'est Fréjus Zerbo et le kiné... personne à reconnaître sous le maillot vert (couleur d'origine des deux clubs). Quelques jeunes français vus sous d'autres clubs (Jaiteh, Strasbourg, Howard, Hyères-Toulon, Bouteille, Chalons...) mais surtout un grand vent de fraîcheur qui a tourné très fort dès le lendemain du dernier match d'une saison à classer dans « énervante » ou « anodine ».
Le vrai problème des fans, c'est que ces joueurs ont aussi bien été rémunérés que leurs prédécesseurs. Dommage hélas pour Camara qui était un exemple, pour Prépélic, devenu champion d'Europe sous les couleurs slovènes (où étaient donc les « fab. » french ?).
A Villeurbanne, on trouve une certaine stabilité, avec une ligne vertébrale intérieure inchangée, des titulaires sur les défenses et shoots (Kahudi, Lang) toujours en place, un coach qui s'accroche au rocher de l'Astroballe, mais sur le « papier », deux équipes qui se valent.
Le CSP ayant opté pour la formule « jeunesse avenir », il faudra quelques matches sans doute, malgré une très bonne période de préparation, pour trouver le bon carburant et les turbos bien réglés. Il y a, des deux côtés, du talent, de la volonté et des clubs structurés... et stables.
Ce dimanche vers 22 heures, lorsque l'on aura lu toutes les fiches techniques de toutes les rencontres, se dégagera un premier vent d'automne. Surtout pas un aspect définitif à un championnat parsemé de quelques rencontres européennes, mais un parfum d'envies et d'ambitions.
Messieurs... à vous de jouer !

 

Par André CLAVE

Demain à 18h 30
ASVEL
32. Justin Harper, 7. Alpyha Kaba, 5. Charles Kahudi, 9. Nicolas Lang, 23. David Lighty, 20. DeMarcus Nelson, 12. Amine Noua, 21. John Roberson, 6. A.J. Slaughter, 8. Adrian Uter, 22. Darryl Dawkins.
Coach : J/D. Jackson assisté de  T.J. Parker.
Limoges CSP
Meneurs, arrières : 5. AJ English, 19. Kenny Hayes,  21. Danny Gibson, 83. Axel Bouteille, 20. Jean-Frédéric Morency.
Ailiers forts et intérieurs : 14. Brian Conklyn, 18. Mouhammadou Jaiteh, 23. Joshua Carter, 42. William Howard, 55. Fréjus Zerbo.
Coach : Kyle Milling assisté de François Péronnet.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.