Fil info
16:04Lubersac : Yannick Icebe a rencontré les jeunes rugbymen stagiaires -> https://t.co/unH00Vgu6q
14:51RT : 19/07 grille Châteauroux ST SEBASTIEN Limoges https://t.co/AkBdJFGs4C . Pour le Vendredi 20 juillet, s… https://t.co/hoQP9TL9MI
14:50RT : Région : Brive : La pression monte chez Anovo -> https://t.co/NB01gLnPzC
14:50RT : Visite ce matin de la préfète de la . Nous lui demandons un RV avec pour lui demander ce qu'il… https://t.co/SoaqhMd30z
12:38RT : Affaire . J’avais déposé une commission d’enquête sur les incidents du 1er mai refusé par la majorité ⁦… https://t.co/bFWqBdcrqm
12:37RT : Insupportable ! On apprend ce soir que le collaborateur d’ Alexandre Benalla déguise en policier s’e… https://t.co/9S2GJNLAYh
12:37RT : A Nice Estrosi coupe l'eau aux SDF, des commerçants se mobilisent et leurs viennent en aide ... Ici Mme Baerts phar… https://t.co/1s39tHS4Qh
23:35France : Contrôler les industriels : la leçon de l’affaire Lactalis -> https://t.co/5irFln5kfV
23:32International : Le Jefta, un nouvel accord commercial passé en douce -> https://t.co/VjXZaMGEjC
20:51Cyclisme : Le coup de force des Sky et de Geraint Thomas -> https://t.co/JSDfI9edLx
20:50RT : Région : Brive : La pression monte chez Anovo -> https://t.co/NB01gLnPzC
20:49Région : Brive : La pression monte chez Anovo -> https://t.co/NB01gLnPzC
20:13Montignac : Le monde au cœur de Montignac -> https://t.co/khAQOJlI7n
20:10Dordogne : Mutation des métiers de la Poste et des services publics au programme -> https://t.co/FiZNakc4CG
19:18Châteauroux : Grand nettoyage des places et des rues de Vaugirard -> https://t.co/EKTwZUidhL
18:54Indre : Aérocast, une pépite industrielle au cœur du berry -> https://t.co/2lLxJBNAVs
18:32RT : 🎶 La programmation complète du Festival Eclats d’Email Jazz 2018, les vidéos, le détail de chaque concert, la bille… https://t.co/f4a3eGu9i4
18:12Les maires de Mainsat, La Serre-Bussière-Vieille et Crocq, qui inauguraient une seconde stèle à Chaumont, commémora… https://t.co/H6Vs5pDAnj

Cyclothymiques?

Au bout de 40 mns d'un jeu démarré pauvrement, le CSP ne pouvait que se reprocher tous ses maux.

Depuis quatre ans, le CSP avait eu des équipes cyclothymiques. Si Jean-Marc Dupraz n'avait pas, lors d'un 1/8 de finale « bougé les ricains », il n'y aurait pas eu de premier, puis de second titre. Suivant un Grec muet et qui jouait à Limoges un avenir qu'il a éteint lui même et précédent un Serbe dont les limites de formateurs de sont trouvées confrontés aux égos de pros qui ne pensent, eux aussi, que carrière..
Les spectateurs de Beaublanc étaient pour le moins vaccinés aux humeurs plus ou moins belliqueuses de professionnels pourtant parfaitement rémunérés.
Neuf...
Le président Forte a alors décidé de tout changer, quasiment du sol au plafond, gardant médecin, kiné et un pivot. Le reste, des espoirs (Jaiteh, Howard, Bouteille, Maille... hélas blessé pour la saison), des « US » avec de bonnes notes partout où ils étaient passés et surtout, un manager général (qui aura eu beaucoup de choses à dire pendant le retour ou dans son bureau les jours suivants), un coach qui avait fait ses preuves de  constructeur et... une saison à construire.
Des matches amicaux où on se rendit compte que l'équipe était « naturellement » construite pour courir, avec des possibilités diverses mais pas de joueur dominant (au demeurant, le basket est sport collectif).
Une première levée officielle avec un « presque exploit » à Villeurbanne (avec des manques qui permettaient de travailler ; une seconde parfaite à Beaublanc face au champion en titre et... voyage sur les bords de la grande bleu, à Hyères-Toulon Var Basket... où Milling retrouvait sa famille (réellement, après y avoir construit une équipe et une réputation) et Howard ses potes.
En retard
Comme nous l'avions annoncé dans nos colonnes samedi, le HTVB c'est un cinq composé de quatre « Ricains » et d'un intérieur français. Plus de 30/32 mn par match pour les titulaires « US » et le poste d'intérieur partagé entre Chassang et Prénom (qui samedi soir s'est fait un nom).
A Limoges, les fiches techniques des deux premières rencontres de championnat... remportées par les Varois étaient précises. Cowels était l'homme à cibler... et sera raté. Comme depuis quatre saisons, les meilleurs marqueurs s'éclatent  face au CSP.
Mais pire que cela, comme l'ont dit tant l'ailier Bouteille que le coach Milling « on n'a pas reconnu l'équipe ». Il faut dire que conclure le premier quart temps à 28/12 (tien ! Contre Chalons le CSP avait signé un 29/10 initial de bon augure)... ça gifle l'orgueil !
Alors, où trouve-t-on les fêlures dans ce groupe surpuissant face à Chalon. Un peu partout. On shoote trop vite, on laisse le centre de la raquette au seul Prénom, que l'on sait depuis longtemps doté de larges épaules, de mains en or et d'une volonté solide. Autour, on organise (lire la différence entre les passes décisives et les balles perdues dans les deux équipes) et surtout... on rate le cercle. De près, de loin, au demeurant sans canardage superfétatoire, et on rechigne (cela a été trop visible) aux taches obscures du jeu intérieur. Zerbo a peu joué, Jaiteh ne sera jamais un 5, pas encore un 4/5,  peut être un 3 (traduction : pas un pivot, pas encore un poste, peut être un ailier). Le garçon aime courir, est réellement athlétique, mais à l'inverse de son coach qui n'a jamais joué que dans l'ombre des athlétiques rencontre de la « peinture » (là où on n'a pas le droit, offensivement, de rester sans action plus de 3 secondes), le travail à l'épaule et au fessier n'est pas son truc.
Conklin a été courageux... mais il doit patienter sur son shoot. Howard a couru, beaucoup, mais a vendangé lui aussi, Certes, Gibson a tenu la barraque mais ne pouvait tout faire seul. Bouteille a confirmé, Hayes et Carter sont redevenus invisibles (c'est bien de vivre par le shoot seul... mais cela a des limites, l'adresse étant un phénomène aléatoire).
Le CSP, au terme de cette rencontre a démontré que deux mois de travail n'ont pas encore construit une véritable équipe. L'avantage avant de se rendre à Levallois où « Bobo Diaw » devrait avoir signé, c'est qu'il y a la vidéo, les « stats » et le parquet pour travailler. Car  une vraie saison, ce n'est sûrement pas un match sur deux.
André Clavé

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.