Fil info
09:46GM&S avec des propositions à l’Elysée... https://t.co/xJfsnbBEJ7
18:31RT : de grâce donnez nous le numéro SIRET de La Souterraine Industrie » cette société n’est pas inscrite au registre de commerce !

Malheur au vaincu

En recevant les Nordistes de Gravelines-Dunkerque, les hommes de Claude Bergeaud se doivent de prendre la victoire pour ne pas se retrouver dernier du classement général.

Ce soir les hommes de Claude Bergeaud tenteront de débloquer le compteur en recevant le prestigieux club nordiste de Gravelines-Dunkerque. Les deux formations n'ont pas encore réussi à prendre une seule victoire sur les trois dernières rencontres. Certes c'est inquiétant de voir les Nordistes à ce niveau de la compétition, lanterne rouge du classement général, pourtant la formation de Gravelines-Dunkerque est une équipe prestigieuse de la Pro-A.
Les Périgourdins qui eux, viennent tout juste d'accéder à la Pro-A, doivent tout prouver pour se faire respecter dans ce championnat. Un bon recrutement dans l'intersaison est indispensable pour pouvoir se mesurer efficacement aux plus grosses cylindrées de la catégorie. Le coach Boulazacois se retrouve dans une situation particulière avec un effectif qui sur le papier reste honorable, mais qui sur le terrain, montre des signes inquiétants, tant sur le plan individuel que collectif.
Claude Bergeaud prend des colères impressionnantes après chaque rencontre, tant les Boulazacois passent à coté de leurs prestations. Non respect des consignes et tactiques de jeu, pas d'impacts personnels sur le plan défensif ou offensif, peu de cohésion collective, il cherche encore la solution pour que son effectif puisse prendre confiance, et enfin passer le cap de la première victoire.
Face à Nanterre, les Périgourdins n'ont tenu les Nanterriens que sur la première période. Battu 98-68, Boulazac a reçu une leçon de basket.
Prendre trente points n'est jamais une bonne chose pour une formation qui doit encore courir après une première victoire. Oniangue est passé complètement à coté de sa prestation, 18 minutes de jeu, 1 point au tableau d'affichage et une évaluation négative de -1. Seul Jérôme Sanchez, 13 points, 8 rebonds, 3 passes décisives et une évaluation de 17 a tenté de relever la tête jusqu'au bout. Sur le plan collectif, les Boulazacois n'ont pu cette soirée là, passer plus de 5 tirs primés sur les 25 tentés.
Ce soir, ils pourront se racheter avec l'aide du public périgourdin qui répondra présent, pour que les hommes de Claude Bergeaud puissent enfin prendre le chemin de la gagne. Quoiqu'il en soit, demain, l'une des deux formations n'aura aucune victoire a son actif. De Boulazac ou de Gravelines-Dunkerque, seul le plus combatif tirera son épingle du jeu.   
Pascal PETIT  (CLP)

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.