Fil info
06:58 Au service juridique qu'elle a créé au "en voit des vertes et des pas mûr… https://t.co/J8eO32naJw
06:51Périgueux : Nadia Zrari, l'ange gardien du SDIS 24 -> https://t.co/FYbUXgwLgh
20:37La Châtre : La fibre optique suscite satisfaction et questions -> https://t.co/IRc7rV0Nac
20:35Châteauroux : «Je pense que le théâtre sauve» -> https://t.co/aAHOjmAGNJ
20:33Châteauroux : Leur refus d’une planète dégradée -> https://t.co/G3b4pvSemx
20:21Annesse-et-Beaulieu : Le patient recherché a été retrouvé -> https://t.co/h35pEBoIur
19:26Périgueux : Découvrir le patrimoine meunier et son histoire -> https://t.co/2pr6xppp4L
19:24Périgueux : Patrick Palem avec la majorité présidentielle -> https://t.co/k9pVZ2xdy6
19:08Annesse-et-Beaulieu : Le patient sort du centre de rééducation... mais ne rentre pas -> https://t.co/74khWa6toV
17:12Bergerac : Fabien Ruet candidat socialiste... dans les paroles, pas dans les actes -> https://t.co/DiAr4aPHx0
16:42 Si se mettait à dire qu’il n’était plus 1 opposant à ...… https://t.co/y8WvQCo8L0
16:24Périgueux : Attention aux collectifs citoyens qui servent à avancer masqués -> https://t.co/mVvilKoKhB
15:31RT : On pouvait aussi dire qu'il y a, pour les Français, 8 sujets prioritaires avant la lutte contre l'immigration cland… https://t.co/TdgZJJZoAt
15:23Périgueux : Porter la parole des morts -> https://t.co/Uu7P5h5Bph

Remercier les supporters...

Que dire face à la « branlée » ramenée d'Alsace. Certes, Strasbourg surfait les planchers depuis quelques semaines mais en face, le CSP, pour la première fois de la saison était... au complet. On veut bien dire que  l'on est encore dans la douleur et le doute après la disparition du CSP mais comme disent les psychologues : « Il faut savoir faire le deuil ».
Les supporters du CSP, eut, ont déjà « fait le deuil » d'une belle équipe qui se bat, qui en veut, qui pourtant ne présente pas de fêlures visibles.
Et surtout tout le monde, comme Kyle Milling, coach,  dont l'analyse suit ou Bourgain, manager général qui a « félicité le centre de formation pour son match »... ne peut plus que douter.
A chaque fois un  joueur, voir deux ou trois, tiraient l'équipe vers le haut. En Alsace, cette 30e journée a vu une « limousine » en panne générale. Aucune lumière à aucun étage.
« Strasbourg ne m’a pas surpris, j’étais prêt pour une prestation de ce type de leur part. J’ai été plutôt surpris par notre entame de match. J’ai prévenu depuis Strasbourg allait nous rentrer dans la g… On a battu Boulazac la semaine dernière et c’est comme si on avait gagné le titre. Ce soir, on a commencé le match trop soft et pendant 40 minutes, j’avais honte sur le banc de voir mon équipe jouer comme ça, sans agressivité, avec cette attitude. C’est dommage, on n’a pas montré notre vrai visage. Depuis un mois, c’était un peu mieux à l’extérieur, même si on avait perdu à Gravelines et à Chalon. Mais ce soir, on est retombé dans nos travers, on souffre physiquement. Il reste 4 matchs dont 3 à la maison où on montre notre vrai visage.  On a perdu à Strasbourg, c’est plus la manière qui fait mal. Malgré cet éclat, je suis persuadé qu’on est capable de jouer cette équipe les yeux dans les yeux ».
Et l'avenir !
Le CSP se doit, au moins, d'être en play-off. Actuellement, la troupe de Beaublanc est 8e avec 16 victoires et 14 défaites. L'invité du soir, les « Parisiens » de Levallois, 10es, 15 victoires et 15 défaites et... un peu comme le CSP, capable du très bon comme de l'anodin.
Un peu comme son meilleur marqueur, Klemen Prepelic, souvent « sorti du groupe », 449 pts marchés dont 138 (sur 163) aux lancers. Avec 159 fautes provoquées et 87 passes décisives, il a un apport non négligeable à la marche de la formation banlieusarde.
Ware avec 365 pts et 199 rebonds, c'est un gage de solidité. Le 3e marqueur, l'inusable capitaine de l'équipe de France, Boris Diaw, 314 pts... mais surtout 168 rebonds et 133 passes décisives.
Autour, Campbell fait son âge, Leslie cherche encore sa place et les jeunes Français... continuent d'apprendre.
On est sûrs ce soir que l'affrontement Samuels/Ware fera des étincelles. Conklin/Diaw, cela va donner des étincelles et au niveau mène, le trio Hayes, Gibson, Joyce devrait être « un poil au-dessus »... pour la tenue du ballon. Pour faire tourner le tableau de marque... il faudra que tout le monde s'y mette.
A l'aller lors de la 4e journée, le CSP s'était imposé 81/87... en démarrant très mal. Presque, malheureusement, une habitude.
Ce 30 avril à 20 h 45 (donc match télévisé, comme la honte de la journée précédente...) le match sera déterminant. De Maille à Jaiteh, de Samuels à Carter, il faudra se relever les manches. On espère que la paire Bouteille/Howard gardera le bon rythme actuel... Car demain commence à se construire aujourd'hui.

Ce soir à 20h 45
Limoges CSP
Meneurs : Danny Gibson, 1,78 m ; Benjamin Delage, 1,83 m ; Dru Joyce, 1,82 m ; Jean-Baptiste Maille, 1,93 m.
Arrières-ailiers : Kenny Hayes, 1,86 m ;  Axel Bouteille, 2 m ; Tim Eboh, 1,97 m ; William Howard, 2,03 m.
Intérieurs : Thimotée Bazille, 2,02 m ; Brian Conklin, 2,01 m ; Mouhammadou Jaiteh, 2,08 m ; Jean-Frédéric Morency, 2 m, ; Josh Carter, 2,01 m ;  Merveille Muninga, 2,03 m ;  Samardo Samuels, 2,06 m.

Levallois
Meneurs : Sylvain Francisco, 1,80 m ; Rémi Lesca, 1,81 m ; Louis Campbell, 1,91 m.
Arrières-ailiers : Jaron Johnson, 1,98 m ; Travis Leslie, 1,93 m ; Maxime Roos, 2,02 m ; Klemen Prepelic, 1,91 m ; Cyrille Eliezer-Vanerot, 2,02 m.
Intérieurs : Roderick Odom, 2,06 m ; Petr Cornelie, 2,11 m ; Gavin Ware, 2,06 m ; Boris Diaw, 2,03 m ; Ivan Février, 2n04 m.

Air Max 90 Ultra 2.0 Flyknit