Fil info
23:39Creuse : FNE 23 : nouvelle association qui préserve la nature creusoise, y compris des éoliennes | L'Echo… https://t.co/Qa3j5YQ9rF

Fred aurait aimé...

PRO A (dernière journée) : Limoges CSP - JSF Nanterre

On ne pourra ce soir qu'avoir une très importante pensée pour Fred Forte, ce président « hors normes » qui n'avait pas hésité à faire le ménage du parquet au plafond à l'intersaison... Qui, il y a quatre mois, aurait parié pour un tel « final ».
Pas d'impasse possible
Nous voilà donc au pied de l'ultime marche et le CSP est 5e avec 19 victoires, tout juste derrière Dijon (les Limougeauds sont largement devant au point average) et Nanterre est au même niveau (avec l'ASVEL) mais là le CSP est en déficit d'un point sur l'aller-retour...
Donc, il est facile à comprendre qu'il faut « au moins » que le CSP s'impose ce soir et que Dijon, pourtant très en forme perde en Alsace, chez les solides seconds. Il faudra donc attendre que le résultat arrive d'Alsace (tous les marches sont le même jour à la même heure) pour en savoir plus.
Toujours est-il que Limoges et Nanterre restent sur trois victoires successives, les hommes de Milling face à Levallois, l'ASVEL et Antibes et ceux de Donnadieu contre Levallois, Gravelines et Cholet...
C'est justement sur cette dernière victoire contre Levallois que va se porter notre analyse avec un duel prévu puisque le meilleur joueur avait été le pivot Kévin Jones (grand voyageur et ex-Nba'er) et qu'il retrouvera avec Samuels en face de lui un autre client dans les « métiers de la peinture ».
Collectifs !
Nanterre face à leurs plus proches voisins (le déplacement a dû se faire en métro) a présenté une fiche très ventilée. Les 21 pts et 6 rebonds (dont 4 of.) de Jones ont été complétés par les 16 de Konaté (et 5 rebonds), les 15 d'Edwards (et 5 passes) puis les 10 de Shuler (attention, 2/3 à 3 pts).
Schaffartzik a donné de bons ballons, Invernizzi a « fait le job » et l'équipe a été coaché comme à l'habitude, avec un parfait partage des temps de jeu.
Côté du CSP ! Quasiment identique. Quelques forts marqueurs (Samuels, Hayes, Howard), des rebonds partagés (7 en ont pris au moins 3, Conklin 8 et Jaiteh 6), mais surtout le ratio passes décisives, interceptions et balles perdues a été remarquable : 17/6/7...
Un match sur la Côte d'Azur parfaitement maîtrisé, dense, tenu même si il y a eu un coup de frais à un moment et qui a permis de peaufiner encore le collectif. Même Milling a été parfait dans la gestion des fautes, ce qui a permis à son équipe d'être toujours très intense en défense.
Ce soir, ce seront quasiment deux équipes comparables qui s'affronteront à Beaublanc. Et c'est là que le public, qui avait enivré les Villeurbannais et leur président devra jouer tout son rôle. Jaiteh sait qu'il ne doit plus avoir de geste d'humeur ; Carter doit continuer à croire en son shoot... ou alors défendre comme un damné ; Conklin peut à nouveau sourire et Morency tendre des pièges et tendre joues et épaules pour les rudes combats intérieurs. Quand à Samuels, donnez-lui quelques ballons. Les « ailes » françaises Howard et Bouteille surfent actuellement un basket de passion et de rigueur. Qu'ils continuent.
Certes, nous écrivons un peu avec la « passion locale », mais, indéniablement, cette équipe là a pour l'instant une « bonne gueule ». Ce qui nous fera d'autant plus regretter l'absence de Fred Forte. Le reste, que le CSP termine 4e ou 5e... sera déjà du bonus, mais en recevant deux fois... cela ne pourra que motiver des Limougeauds qui savent que de très beaux jours arrivent.
André CLAVé (CLP)

Off White X Max 90