Fil info
19:10Bergerac : Frédéric Delmarès reconnu coupable de braconnage | L'Echo https://t.co/7GuJzDFn1i via
18:57Indre : L’état-major Louis Pinton inauguré par les pompiers [Diaporama] -> https://t.co/zGf1NvDKiq
18:38Dordogne : Nouveaux remous aux Ateliers -> https://t.co/FJBdvxus9y
18:37Dordogne : Des peines de prison ferme contre les braqueurs du Sporting -> https://t.co/A19WlhD1oe
18:35Dordogne : TER : les inquiétudes sur le devenir de la ligne Périgueux-Agen perdurent -> https://t.co/WVqlNlbTAJ
18:33Dordogne : Fabien Galthié et les méthodes du rubgy appliquées à l’entreprise -> https://t.co/t93jPYUSDs
18:14Le Magny : 100 000 euros l'an prochain contre la mucoviscidose -> https://t.co/AQ5naLQu92
18:09Châteauroux : Un hommage au peuple syrien -> https://t.co/iTTApKlS6T
16:58Dordogne : C’est midi toute la journée en Périgord Noir -> https://t.co/WqqJVRnpSo
16:57Eguzon-Chantôme : La fête de la châtaigne ne manquera pas de piquants -> https://t.co/5R7YF3XSvH
15:57 samedi 27 octobre manif à la gare de et sont en grand pér… https://t.co/B7cmkDxNVR

Perdu, mais honneur sauf!

BASKET - ELITE (demi-finale, match 2) : Monaco 78 - Limoges CSP 71

Un peu comme pour remercier tout le groupe de la qualité de la saison jusque là et aussi sans doute pour « laver les têtes » d'un 88/71 très aigre, les Limougeauds ont profité des douceurs azuréennes pour préparer le deuxième rendez-vous, toujours dans une salle Gaston-Médecin si peu « supportrice ».
Et puis un message était venu d'Alsace où, pour la deuxième manche, les Manceaux, samedi, avaient bousculé les hommes de Collet dans leur arène, rendant le coach de l'équipe de France très amer. Un autre coach était aussi sur les charbons ardents, Mitrovic qui avait déplu vendredi à tout le monde y compris aux arbitres.
Entre cette première levée et la seconde à un horaire « télévisuel » (18 h 30), la vidéo avait bien sûr été étudiée et les Limougeauds avaient vu en trois dimensions et leurs manques en agressivité tant défensive qu'offensive.
Cette victoire étant d'autant plus « mauvaise » que le meilleur marqueur, Robinson, était absent et le « Marsupilamien » Ouattara lui aussi sur le flanc.
Lents
Pour débuter le match, Joyce, Howard, Carter, Conklin et Jaiteh se voyaient confier  l'espace de jeu par Kyle Milling. C'est l'intérieur international qui ouvrira le score, mais rapidement, par Craft, Kikanovic, Sy (très actif), les Monégasques où Traoré réussissait dès son entrée en jeu... comme Gladyr et le « vieux » Joseph. Tant et si bien qu'au bout de 10 mn, le CSP ayant joué au hand, était dominé 21/14 avec 56,3 % d'adresse aux locaux et 37,5 % pour les Limousins-Aquitains.
Le retour au terrain sera... Monégasque par Joseph et Traoré (il faut avoir plus de 30 ans pour marquer!) et rien en  face tant et si bien que Milling demandait le temps du recul et de l'analyse.
12 pts de débours à la 12e mn avant... le festival Bouteille à 2 pts,  lancers et 3 pts pour 9 pts d'affilée et retour quasiment « dans la roue » (34/30, 15e mn) mais avec une maladresse terrible, surtout par ses extérieurs (Joyce 0/8), le CSP était à 9 unités à la pause, 42/33.
Il y avait eu des spasmes positifs et des ballons « à la con » encaissés. Certes, les Monégasques étaient plus sanctionnés que leurs invités et on pouvait avoir de l'espoir quand on voyait Samuels sans point (et sans shoot en 6'12'' sur le terrain). Mais le jeu était bien monégasques avec 6 passes de plus (14/8), 4 rebonds en plus (19/15).
Réveil !
Retour donc au terrain et... 3 pts de Samuels, puis 2 de Joyce et le CSP qui se mettait à défendre tout terrain, provoquant, par la prise à deux Howard-Joyce la perte de balle de Cooper qui « pêtait un câble ».
Mais il n'y eut pas que le petit meneur US qui sortit du match. Les arbitres aussi, qui sifflèrent technique à Cooper, idem à Joyce (pour accrochage) et même service à Howard pour « rôle du gendarme ». Cooper ayant déjà eu une anti-sportive... il rejoignit les vestiaires...
Il restait tout de même beaucoup à faire (46/38). On tomba dans le côté obscur du basket avec de fréquents rendez-vous sur la ligne de réparation. Le CSP bâtit sans doute son record avec 39 lancers accordés pour 32 réussis. A eux trois, les arbitres sifflèrent 61 fois... Autant dire que la « linéarité » était impossible. Eh bien dans ce maelstrom de basket, le CSP par Bouteille et Samuels et le premier panier... à 3 pts de Hayes (27e mn) passa devant 49/50.
L'ambiance était délétère, les arbitres décidaient de tout, les fautes offensives se mêlaient avec les floppings, les anti-sportives aux coups de gueule des coaches... et au bout de 30 mn, Monaco ayant réussi à garder tête froide, menait 57/54. Le CSP ne pouvait s'en prendre qu'à lui même, réussissant le plus difficile, gâchant l'évident (16 balles perdues pour seulement 14 passes décisives).
Howard, Carter, Gibson ne pouvaient plus défendre (l'ailier français sera éliminé à la dernière seconde...), Traoré et Carter rejoignaient définitivement leurs bancs. Le CSP, hier soir « aurait pu » l'emporter. Mais devant les moments de « sale basket » développés par les Monégasques, la réponse, mercredi (20 h 45) sera terrible à Limoges.

Par André CLAVé

(21/14, 21/19, 15/21, 21/17)
Pour Monaco : 30 shoots sur 60 (50 %, Kikanovic 9/13, Traoré 4/4) dont 2/17 à 3 pts (11,8 %), 17 LF sur 21 (76 %, Lacombe 5/6, Sy 4/6), 7 rebonds offensifs, 24 rebonds défensifs, 4 contres, 19 passes décisives (Craft 7, Cooper 5), 10 interceptions (Craft 5), 17 balles perdues, 31 fautes (Cooper, Traoré éliminés), 23 fautes provoquées.
La marque : Cooper 2, Craft 4, Sy 14, Lacombe 9, Rudez, Gladyr 9, Kikanovic 20, Joseph 6, Fofana, Evans 6, Traoré 8.

Pour le Limoges CSP : 18 shoots sur 52 (34,6 %, Joyce 1/11, Bouteille 4/6), 4/10 à 3 pts (40 %), 6 rebonds offensifs (Howard 3), 20 rebonds défensifs (Howard 6), 4 contres subis (Samuels 3), 14 passes décisives (Howard 4), 9 interceptions, 16 balles perdues, 28 fautes (éliminés Howard et Carter), 29 fautes provoquées (Samuels 6, Morency 5, Bouteille 4).
La marque : Joyce 4, Conklin 6, Jaiteh 9, Hayes 5, Morency 4, Gibson 5, Carer 2, Samuels 11, Howard 10, Bouteille 15.