Fil info
23:24 Tellement vrai ! Et triste...
22:42A lire et à méditer: Que vaut une association de bénévoles dans une société qui promeut l’individualisme, le «je pa… https://t.co/ZUpeipEpgl
20:28notre communiqué sur l' et le dans l ' aujourd'hui https://t.co/6ChbCQK4k5
19:58Périgueux : Grosse mobilisation contre la haine et les racismes -> https://t.co/U2RwAQ8i6J
19:14Région : Vie et mort d’un club sportif: quand trop, c'est trop! | L'Echo https://t.co/BzKlvfJ5fM via
18:19Le Blanc : Un chèque pour le Secours populaire -> https://t.co/F7fTiGPw9h
18:18Bélâbre : La Comédie bélâbraise rigole en famille -> https://t.co/zx8EuH26Ts
18:17La Châtre : Chantal Goya a enchanté petits et grands -> https://t.co/fTxaqCSl3C
18:15Indre : Appel à témoin -> https://t.co/QhzYi1g2dU
18:15Indre : La région sera bien représentée au salon de l’agriculture -> https://t.co/lLuf3D2Ly1
17:49Face au mécontentement social grandissant, la CGT met en place les mardis de l'urgence sociale. Premier rassembleme… https://t.co/tm7c2QaZsX
17:17RT : L’appel du Barreau pour les rassemblements républicains du 19 février. https://t.co/ZMpHg1kAPw
17:11# # - -Vienne : Une centaine de harpistes du monde entier attendus à Limoges -> https://t.co/yQqMoCOxbi
17:08# # - -Vienne : «En Israël, nous allons droit dans le mur» -> https://t.co/Zs5YCA1on4
17:06# # - -Vienne : Toujours plus de droits humains à défendre -> https://t.co/ep5v1Yd9XO
15:57Région : Plus de trente ans de prestige -> https://t.co/WFDMdoJxZ2
15:45Périgueux : Le vivre ensemble passe par le respect -> https://t.co/g5aoBcWOgl
15:16 Avec L'Echo, j'espère aussi !!!
15:02Disparition de Joseph Akouissonne - France 3 Nouvelle-Aquitaine https://t.co/NnFyGaLQ4C
14:47RT : Fier de mon journal préféré. https://t.co/kQN5TphI73
14:21RT : 🚨⚠️ [FLASH-INFO] Intervention en cours à , rue des Dahlais ⏩ EVITEZ CE SECTEUR et FACILITEZ LE PASSAGE DE… https://t.co/e8a5tv1876
13:35 Votre pizzeria-épicerie fine italienne ouverte à l'année au coeur de Belvès en Périgord Noir https://t.co/dnKTGWPRDC
10:05Périgueux : la FSU appelle les adhérents et plus largement l’ensemble des citoyens à rejoindre le rassemblement pré… https://t.co/6QZtf0teAW

Les migrations à travers la Bd

C’est le thème qui a été retenu cette année, et l’invité d’honneur en est une parfaite illustration, lui qui à travers ses planches raconte ses voyages et ses rencontres.
Si le festival proprement dit se déroule les 14 et 15 octobre, avec inauguration officielle le samedi à 11 h, la bande dessinée envahit l’agglomération toute la semaine le précédant. Interventions d’auteurs dans les écoles, expositions dans divers lieux, concerts (voir programme ci-dessous) sont autant de mises en bouche qui font désormais partie de la fête. L’invité d’honneur, Edmond Baudouin, est né à Nice en 1942. Il a passé son enfance et son adolescence à dessiner, avant de devenir comptable. Mais le dessin le travaillait toujours, et il y est revenu en 1971. Il a collaboré avec des revues de bandes dessinées comme Pilote et L’Écho des savanes. Ses albums sont principalement en noir et blanc. Leur originalité graphique se situe entre la peinture et la bande dessinée, ce qui est sans doute dû à l’utilisation de pinceaux pour travailler ses aplats de noir. Ses thèmes de prédilection sont le portrait, la rencontre, l’autobiographie, le voyage. Arrivé dès le dimanche précédant le festival, il passera la semaine à aller à la rencontre des écoliers, des détenus, des personnes victimes de handicap, les documentalistes et bibliothécaires du département lors d’une journée professionnelle qui leur est réservée, animera un kiosque littéraire à Chamiers et un temps d’échange durant le festival (le samedi à 16 h, avec Troub’s) sur le thème du voyage et des migrations, au cours duquel sera projeté Edmond, un portrait de Baudouin, qui fera l’objet d’une seconde projection le lendemain pour éclairer le même débat, mais avec Jacques Ferrandez, Tian et Jean Harambat.
Les passerelles vers les autres communes et institutions s’intensifient avec le renouvellement du partenariat avec l’Agence culturelle départementale, le Sans-Réserve, ou encore Ciné-Passion qui exportera le festival à Thiviers et La Roche-Chalais, avec un saut à Boulazac. Depuis le 30 septembre et jusqu’au 14 octobre dans l’espace François-Mitterrand des ateliers à faire gratuitement en famille sont proposés les après-midi de 15 h 30 à 17 h. 46 auteurs seront présents ensuite durant le week-end, dont certains sont des fidèles parmi les fidèles : Philippe Bigotto, José Corréa, Thierry Felix..., d’autres viennent de loin (le Serbe Milan Jovanovic, les Belges éric Lambé, et Nicolas Pitz, les Italiens Matteo ou Gradimir Smudja), la moitié est déjà venue, et tous vont faire face aux plus de 5 000 visiteurs attendus. Le Sans-Réserve accueillera le vendredi 13 à 21 h un ciné-concert avec Les songes de Lé et Traffik drone, les premiers appuyant un conte musical, les seconds présentant leur
livre-Cd. Le billet du concert, ainsi que ceux des séances de Ciné-Passion, donnent droit à l’entrée gratuite au festival,  dont les tarifs restent très accessibles, 4 euros la journée, 6 euros le pass deux jours, gratuit jusqu’à 18 ans, pour les étudiants et les demandeurs d’emploi. Son budget tourne autour de 50 000 euros, la commune nouvelle ayant augmenté sa participation (de 5 400 à 9 000 euros), entraînant le Grand-Périgueux dans son sillage (9 000 euros également), le Département participant à hauteur de 12 500 euros, et la Région pour 7 500 euros. Enfin, l’état abonde ce budget dans le cadre des interventions en milieu scolaire, au prorata des classes
inscrites. L’an dernier, ce dispositif a touché 3 640 élèves.