Fil info
15:23Plus fort que la aujourd'hui dans interview de David Gozlan secrétaire général de… https://t.co/79nrzhpJum
14:52 Pourquoi pas une interpellation avec mise en garde à vue, c'est grave ce que fait cette élue?
14:50Canicule: jeux d'eau à La Bastide (au square Manet aujourd'hui 14h-17h (jeunes ados), à l’accueil de loisirs pour l… https://t.co/n6Eko3M4qw
14:45Canicule : les déchèteries et la collecte changent d'horaires. Jusqu'au 30 juin, elles seront ouvertes de 7h à 14h.… https://t.co/giEMqLJmbl
14:30RT : En pleine canicule, refuse d’ouvrir un centre d’accueil pour les sans-abri. Le préfet a saisi en r… https://t.co/yrCYRMvS7g
14:26RT : L’urgentiste estime que les moyens restent insuffisants : "En 20 ans, plus de 100… https://t.co/ErsKo6qQmp
14:23 Beurk
14:22RT : Les urgences de Brive, en grève illimitée, chantent leur colère ! https://t.co/9zNXO14YiK
14:21RT : Excellente nouvelle ! Le tribunal a prononcé la relaxe. Les décrocheurs de portraits de ne sont pas… https://t.co/sEHlwK2cSK
14:19 Beurk
14:18RT : Flash : Il fait chaud.
14:17RT : Canicule: le brevet reporté de quelques jours https://t.co/5NUdHuOQm1
09:02# # - : On ouvre en diversités -> https://t.co/vuYZKk1dHp
08:58# # - -la-Poste : Un voyage de trois jours sur la côte Vermeille pour les anciens élèves -> https://t.co/jQZd1DZErQ
08:56# # - : Pétanque : les jeunes parfois déconcertants -> https://t.co/5VuWEkgK3m
08:54# # - : Ecole de jeunes pompiers : magnifique ! -> https://t.co/QY9XWoQdG8
08:50# # - -Yrieix-la-Perche : Retour ce jeudi des marchés festifs -> https://t.co/GCgPY0k4BE
08:49# # - -Yrieix-la-Perche : Initiation au foot à Jules-Ferry -> https://t.co/JhH7nar4IA
08:46# # - -Junien : EDF prodigue quelques petits conseils pour faire baisser sa facture d’énergie -> https://t.co/Mn30pLIBix
08:44# # - -Junien : La nouvelle zone de Boisse prête à accueillir les entreprises -> https://t.co/gp4dwsWjdA
08:26Bergerac : La Résistance et la déportation racontées aux écoliers -> https://t.co/mxAk0IA3lN
07:56# # - : Ici, on se prépare pour la 1re du festival du blues -> https://t.co/Cgwg7mmDl9
07:53# # - : La rivière n’est pas une poubelle -> https://t.co/MVI0dPxXtZ
07:50# # - -Vienne : Des œufs bio 24h/24 grâce au distributeur automatique -> https://t.co/LL3A9SoSWI
07:46# # - : Une saison estivale bien remplie : à vos agendas -> https://t.co/5O8my2IwnK
07:44# # - -Vienne : Faire rayonner la langue française aujourd’hui et demain -> https://t.co/0h94Hwa8dz
07:39# # - -Vienne : Isabelle Lescure élue à la tête de la fédération départementale du BTP -> https://t.co/Eqh1yQvCoh
07:37# # - -Vienne : Les agents de la CAF, CPAM et CARSAT dénoncent «la classification de la rigueur» -> https://t.co/R8HvsebLOh
07:35Région : Quatorze nouveaux contrats de territoire au conseil régional -> https://t.co/mQtMKNDCbN
07:32Région : Les CFA seront-ils sacrifiés ? -> https://t.co/U5CNiCD5ul
19:06Tulle : La suppression de huit tournées ne passe pas comme une lettre à La Poste ! -> https://t.co/9mnBLUUSwj
18:57Brive-la-Gaillarde : Coup de chaud sur les services publics -> https://t.co/mEVNF5xdun
18:56RT : - et sont dans cette semaine pour présenter https://t.co/9yuLDETB0Q
18:54RT : Inauguration dans le 14e d'une place Louise-Losserand. Femme, résistante, communiste, encore une dont https://t.co/XlALdNKBGP
18:48Dordogne : Les syndicats dénoncent la disparition des dernières trésoreries -> https://t.co/xrlssPGkvK
18:43Dordogne : Le département vote son premier budget participatif -> https://t.co/4VpkWydT1m
18:26Indre : Argenton accueille la première édition du Défi inter-associations -> https://t.co/mn4yMiwFQc
18:25Indre : Argenton accueille la première édition du Défi inter-associations -> https://t.co/VmcjC0GJVe
16:57Rosiers-d'Égletons : Incendie du chantier des futures serres à tomates : des réactions en chaîne -> https://t.co/5riBMj2s0O
16:35Sarlat-la-Canéda : Concours d’architecte au collège La Boétie -> https://t.co/shk4jyO5cU

« L’homme a perdu de son éternité »

Culture

Ce week-end de nombreux visiteurs se sont rendu à la 28e édition du festival BD en Périgord de Bassillac à la rencontre des auteurs et notamment de l’invité d’honneur Edmond Baudoin.

C’était la première fois qu’Edmond Baudoin participait à ce festival et l’artiste a été séduit. « C’est beau, il y a beaucoup d’humanité ici et c’est peut-être ce qui est le plus important dans la vie ». Il était présent avec Marianne de Wil avec qui il a sorti « Un pas de deux ». Dans sa carrière il a publié beaucoup de livres autobiographiques, de voyages ou illustrant des textes de poésie de Le Clézio, Pasolini, Jean Genet, Tahar Benjeloun entre autres et il est en train de terminer un livre écrit avec le mathématicien Cédric Villani. « c’est un livre d’anticipation dans un monde où il n’y a que des robots. C’est en fait ce vers quoi nous allons », explique Edmond Baudoin. Car l’artiste est aussi un homme de convictions, « quand j’étais jeune au fond, je rêvais d’un monde robots où nous n’aurions plus besoin de travailler mais ça ne s’est pas passé comme ça, c’est con la vie. On a de moins en moins besoin des hommes et il y a de moins en moins d’humanité. Pourtant on travaille toujours plus pour gagner de moins en moins et on a des hommes qui appuient sur des boutons pour actionner les robots. Avant vous alliez voir un mécanicien, c’était un artiste qui regardait le moteur, l’écoutait. Aujourd’hui il connecte la voiture à un ordinateur pour voir le problème. De même le médecin regardait dans vos yeux et vous disait ce que vous aviez aujourd’hui il faut qu’il attente le résultat des analyses. Finalement nous sommes là pour assister la machine ».
Le monde d’aujourd’hui n’est pas celui dont Edmond Baudoin avait rêvé où des robots travailleraient pendant que nous irions à la pêche et constate un désenchantement qui est présent dans toute la société. « Je suis contre le libéralisme, il faut le foutre en l’air pour arriver à quelque chose comme le socialisme tel qu’on le rêve pas à la soviétique. Le désenchantement est présent chez beaucoup de nous et on constate une certaine tristesse dans l’humanité. On nous dit que nous allons vers l’individualisme mais en fait l’individu n’existe plus. On ne se parle que sur Facebook, ce n’est pas de l’amitié ça. L’homme a perdu une certaine éternité dans son rapport avec les autres. J’ai beaucoup voyagé dans le monde et beaucoup de gens ont perdu cette éternité. En Colombie par exemple, il y a 6 millions de déplacés à cause de la guerre, en France ce sont des déplacés des usines. Un gars qui a travaillé 30 ans dans une usine on lui dit de déménager pour aller trouver du travail ailleurs. Mais c’est pourtant là qu’il a vécu, qu’il s’est marié qu’il s’est fait des amis. Il avait une vie avec ces gens là et s’il meurt demain, les gens se souviendront de lui, il a une part d’éternité dans la tête de ses gens où il va continuer à exister. S’il va travailler ailleurs il va arriver dans une usine où personne ne le connaît s’il meurt quelque temps après que va-t-on dire de lui ? Qui se souviendra de lui ? S’il meurt on creuse un trou et on le met là, voilà tout. Il n’a plus de raison de travailler si ce n’est pour le salaire, il s’en fout de l’usine puisqu’il n’a de lien avec personne. Maintenant on n’a plus besoin des gens, ils sont là pour appuyer sur un bouton. On leur dit tiens, tu vas là. Mais tout le monde y perd, même le patron puisque les gens ne sont là que pour s’assurer un salaire. C’est fou qu’on ne se rende pas compte de ça, que personne n’a rien à faire de rien, ni de personne. C’est dommage, ça apporte une tristesse dans l’éternité. C’est aussi pour ça que je fais des livres, pour défendre les idées auxquelles je crois ».

Philippe Jolivet

Air Jordan XII 12 Shoes