Fil info
18:38Dordogne : Nouveaux remous aux Ateliers -> https://t.co/FJBdvxus9y
18:37Dordogne : Des peines de prison ferme contre les braqueurs du Sporting -> https://t.co/A19WlhD1oe
18:35Dordogne : TER : les inquiétudes sur le devenir de la ligne Périgueux-Agen perdurent -> https://t.co/WVqlNlbTAJ
18:33Dordogne : Fabien Galthié et les méthodes du rubgy appliquées à l’entreprise -> https://t.co/t93jPYUSDs
18:14Le Magny : 100 000 euros l'an prochain contre la mucoviscidose -> https://t.co/AQ5naLQu92
18:09Châteauroux : Un hommage au peuple syrien -> https://t.co/iTTApKlS6T
16:58Dordogne : C’est midi toute la journée en Périgord Noir -> https://t.co/WqqJVRnpSo
16:57Eguzon-Chantôme : La fête de la châtaigne ne manquera pas de piquants -> https://t.co/5R7YF3XSvH
15:57 samedi 27 octobre manif à la gare de et sont en grand pér… https://t.co/B7cmkDxNVR
22:08RT : Lubersac : Rencontre émouvante des collégiens avec Robert Hébras -> https://t.co/N9Y5MvN4FI
20:17RT : Le Lardin-Saint-Lazare : Lecta louche sur les fonds publics -> https://t.co/adGIjN6a26
20:11Chamberet : La joie de vivre au pied des Monédières -> https://t.co/yLo4ihv04P
19:35Bassillac : « Un petit festival sympa où on mange bien » -> https://t.co/spTHoueJzs

Le neuvième art dans son écrin

La 29e édition du festival BD en Périgord de Bassillac-et-Auberoche se déroulera du 18 au 21 octobre sous l’égide de David Prud’homme, l’invité d’honneur. Au programme, de nombreuses expositions sur plusieurs lieux de l’agglomération périgourdine, et une cinquantaine d’auteurs pour des rencontres et dédicaces.

La Marie en plastique, Rébétiko, Vive la marée, Mort et vif, Port Nawak, le prix essentiel à Angoulême en 2008, un Coup de cœur à Quai des bulles  à Saint-Malo en 2009, le prix Regards sur le monde à Angoulême en 2010, des collaborations avec Rabaté, Davodeau, Guibert... Ce ne sont là que quelques albums, prix et amis qui résument la carrière de David Prud’homme, l’invité d’honneur de cette 29e édition du festival BD en Périgord de Bassillac.
Il revient donc à Bassillac par la grande porte, puisque ce n’est pas là sa première participation. L’auteur est déjà venu à trois ou quatre reprises, dont une fois en 1996 quand le festival n’était encore qu’un salon modeste qui se déroulait dans les locaux de l’aéroport. Sa dernière venue date d’environ dix ans.
Derrière David Prud’homme, ce sont, comme chaque année, près d’une cinquantaine d’auteurs, dont douze femmes, qui seront présents sur le festival pour rencontrer le public et effectuer des dédicaces. Certains viendront de Belgique, d’Italie et il y aura même un dessinateur chinois, Zao Zé, et deux Africains : Al’mata du Congo et Adjim Danngar du Tchad.
Côté programme, outre les deux journées traditionnelles du samedi et du dimanche à l’issue desquelles sera remis le prix du public, le jeudi 18 octobre le festival fera escale aux Archives départementales à Périgueux pour le vernissage de l’exposition Gus BOFA, U713 et La guerre de cent ans à 18 h. Il sera suivi à 19 h du dévernissage de l’exposition Blexbolex à l’Espace culturel François Mitterrand. Le vendredi sera donc la journée consacrée aux scolaires avec la présence d’auteurs dans une trentaine de classes de l’agglomération périgourdine et la venue
d’une centaine de collégiens et lycéens sur le festival pour rencontrer des auteurs et assister à la projection de deux films d’animation. La grande nouveauté, c’est l’inauguration du festival à 18 h 30, qui sera suivie à 21 h à l’auditorium du centre socioculturel d’un concert dessiné intitulé Regarde-moi mieux par Mathieu Boogaerts, David Prud’homme et François Olislaeger (1). A la musique, on retrouvera donc Mathieu Boogaerts tandis que les deux autres artistes dessineront en direct. Ce concept pour le moins original avait été créé en 2017 à l’occasion des Rencontres Chaland de Nérac. A noter que les scolaires pourront assister à ce concert dans l’après-midi.
L’autre pendant du festival de la BD, ce sont bien évidemment les expositions, à commencer par celle consacrée à l’invité d’honneur, au cœur de la manifestation. Seront proposés au public des planches et des dessins originaux. Autre exposition, celle de Robin des bois à travers la bande dessinée, Cartooning for peace, une exposition de dessins de presse consacrée aux droits de l’homme et aux liberté fondamentales animée par la dessinatrice Cami, mais également Paloma de Marc Lizano à destination du public jeunesse, ou encore 932 hors les murs, qui présente le travail réalisé par Troub’s, Baudoin, Guerse, Placid, Maurel, Lelmède, et Pichelin dans le cadre de la résidence en cours à Chamiers. Et à noter enfin l’exposition exceptionnelle présentée à la mairie de Trélissac et consacrée à la bande dessinée africaine francophone et qui balaye six pays. Il s’agit d’une première en France.

(1) Tarif : 12 euros, 10 euros pour les adhérents au Sans Réserve et de l’amicale laïque de Bassillac, gratuit pour les moins de douze ans.

Pratique
Le festival de la BD est ouvert le vendredi 19 octobre de 18 h 30 à 20 h 30 et le samedi et le dimanche de 10 h à 18 h. Plein tarif un jour : 4 euros. Passe deux jours : 6 euros. Gratuit jusqu’à 18 ans, pour les étudiants et les demandeurs d’emploi. Entrée également gratuite sur présentation des billets du concert dessiné du vendredi soir et des séances programmées par Ciné Passion. Renseignements au 06 82 46 32 93 ou sur www.bd-bassillac.com