Fil info
23:17RT : Le Blanc : 1500 personnes s’opposent à la fermeture de la maternité -> https://t.co/T1rLp4G6fF
23:16France : Accueil des migrants : la France hors-la-loi ! -> https://t.co/8oLRKbXIdv
22:38Football : La Russie écrase Salah -> https://t.co/nGLTwjbKGn
22:37Football : Le pôle Pogba pour orienter les Bleus -> https://t.co/MHHytpyyO4
22:34France : Le CDD incompatible avec l'allocation privé d'emploi ? -> https://t.co/5Yu2V78T8J
21:12RT : Région : Qui sauvera le site Anovo-Brive ? -> https://t.co/0vLLkRpIgG
20:45Région : Des bons plans pour l’été... avec arrière-pensée -> https://t.co/zYFYbrxVVG
20:12Région : Qui sauvera le site Anovo-Brive ? -> https://t.co/0vLLkRpIgG
19:14Coulounieix-Chamiers : Des solutions pour se lancer -> https://t.co/bMnd6aIx3H
18:51Châteauroux : [intégral] Une heure pour découvrir les charmes insolites de la ville -> https://t.co/7tmHRe5f6Y
18:08Le Blanc : 1500 personnes s’opposent à la fermeture de la maternité -> https://t.co/T1rLp4G6fF
17:06Périgueux : Affrontements entre jeunes et policiers sur le stade -> https://t.co/quSt37daqn
15:58RT : Le musée de la Résistance de Peyrat-le-Château est ouvert. Quatre salles retracent la vie de Georges Guingouin et d… https://t.co/eKT8X8cnfS
15:58RT : Les salariés d' ANOVO en grève pendant les négociations à Paris car 95 emplois doivent être supprimés. Le to… https://t.co/5q7D73IJt8
15:45Pouligny-Saint-Pierre : Fête de la musique : début des festivités ! -> https://t.co/GMDBsoXSb9
15:42Thenay : Un chœur d’hommes pour que vivent les chants traditionnels -> https://t.co/KMKXaaXT8L
15:40Périgueux : Un été musical et mélodieux -> https://t.co/I8l7HcUp7z
15:33Périgueux : Méthodes autoritaires et démocratie absente -> https://t.co/GjKTP6R7Q9
15:32Dordogne : Etre une collectivité exemplaire dans la lutte contre les discriminations -> https://t.co/yYzrqfLBSQ
15:09RT : Le musée de la Résistance de Peyrat-le-Château est ouvert. Quatre salles retracent la vie de Georges Guingouin et d… https://t.co/eKT8X8cnfS
15:01Le musée de la Résistance de Peyrat-le-Château est ouvert. Quatre salles retracent la vie de Georges Guingouin et d… https://t.co/eKT8X8cnfS
12:21 Les salariés d' ANOVO en grève pendant les négociations à Paris car 95 emplois doivent être supprimés. Le to… https://t.co/5q7D73IJt8
09:56Retweeted L'Echo info (): Région : Pompadour : une action symbolique pour défendre la ligne Brive-Limoge… https://t.co/U9aX8jgSMd
08:48RT : Région : Pompadour : une action symbolique pour défendre la ligne Brive-Limoges par Saint-Yrieix -> https://t.co/AmirsJKJvA
08:48RT : Tournoi de foot en soutien à la maison aux volets rouges 17/06/18 à Tarnac https://t.co/voH2ushrDW
07:41RT : Région : Pompadour : une action symbolique pour défendre la ligne Brive-Limoges par Saint-Yrieix -> https://t.co/AmirsJKJvA
07:40RT : Corrèze : Le sage pays et les paysages de Cueco à voir à Sédières -> https://t.co/l0eVVh8gQT

Beaulieu ramène sa fraise et la foule

Fête de la fraise

Week-end prolongé, météo radieuse, instauration de la gratuité, tous les ingrédients étaient réunis pour faire de cette 23e édition de la fête de la fraise à Beaulieu un succès populaire.
Malgré deux ans d’absence, la fête de la fraise a une nouvelle fois démontré que Beaulieu-sur-Dordogne entretien bel et bien un lien intime avec la fraise. Si une estimation de fréquentation est difficile à formuler du fait d’une entrée désormais gratuite, les visiteurs ne devaient pas être loin d’être plusieurs milliers voire dizaines de milliers, hier dans la cité médiévale. Il fallait même s’armer de patience pour accéder au site clunisien interdit à la circulation.
Une situation qui n’était pas pour déplaire à Dominique Cayre, le maire de Beaulieu.
«L’exercice 2014 avait été très douloureux après avoir été lâché peu de temps avant la fête par le président du comité organisateur. Nous avions alors préféré annuler pour ne pas prendre l’eau» explique-t-il et de reconnaître à demi mot un mal pour un bien. «Cela nous a permis de nous rendre compte de la valeur de cette fête aux yeux des Bellocois, même ses détracteurs ont reconnu son importance. La fête de la fraise est un élément du patrimoine incontournable à Beaulieu».
Et pour redonner des couleurs à la fraise le nouveau comité organisateurs avait mis toutes les chances de son côté en instituant la formule de l’entrée libre. «L’objectif est de refaire une vraie fête populaire pour que les gens, les familles soient heureux de passer un moment à Beaulieu. Nous nous sommes intéressés plus particulièrement aux familles en proposant des jeux, des animations pour les enfants de nature à les faire revenir. Or, nous avions constaté qu’ils se désintéressaient de ce genre de manifestation. Ainsi nous renouons le lien avec la fraise» indique le président du comité d’organisation Joël Soursac.
L’autre ingrédient, et non des moindres, participant à cette réussite incontestable s’est trouvé dans la concomitance de la fête et de la pleine saison du fruit mis à l’honneur.
«La saison est en plein boum. Nous avons 8 jours d’avance sur l’année dernière. Il fait beau, les gens ont envie de consommer des fraises donc tout est parfait» reconnaît le producteur Thierry Cantony, le plus capé de la fête avec pas mois 19 participations et installé à Astaillac.
Car en dehors de la fête, le Pays de Beaulieu et la fraise ont toujours un lien indéfectible.
Sur la trentaine de producteurs corréziens, une vingtaine sont installés dans les alentours de Beaulieu. Et si la production peut s’étendre de Pâques à  la fin décembre, tous savent bien que le gros de la saison se joue maintenant.
«On passe à l’été sans crier gare. Les fraises sortent d’un repos végétatif, les fortes chaleurs annoncées ne sont pas forcément une bonne chose pour nous sans compter qu’avec l’arrivée des cerises, la demande va baisser» explique le producteur qui est venu avec plus de 800 kg de sa production.
Oscillant de 3,5 à 6€ les 500g selon les variétés et les producteurs, les gourmands ne se sont pas privés de célébrer le fruit, quitte à digérer sa part de la tarte géante sur les bords de la Dordogne. Et de profiter dans ces moments de prélassement pour mordre à pleines dents dans une gariguette juteuse et sucrée.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.