La reine de la fête ramène sa fraise dans la cité médiévale

La Fête de la fraise va investir dimanche la cité bellocoise pour sa 24e édition. Une manifestation consacrée au fruit sucré acidulé mais aussi aux produits et à la gastronomie du terroir. Un programme alléchant qui devrait une fois encore, pousser les visiteurs à ramener leur fraise.
Véritable institution des rendez-vous festifs précédent l’été, la fête de la fraise battra son plein dimanche dans la cité clunisienne. Années après années, tous les deuxièmes week-ends de mai, le rendez-vous bellocois, outre le parfum de la reine de la fête, laisse toujours planer la promesse des beaux jours imminents. Pour preuve: son annulation en 2014 avait précédé un été particulièrement maussade !
Cette parenthèse oubliée, le doux fruit va donc reprendre ses quartiers dimanche de 9 heures à 19 heures sur les différentes places de la cité. La précédente édition avait été mue par la volonté d'asseoir le caractère populaire et familial de la fête en instaurant la gratuité.
Cette année, l’enjeu sera avant tout de communiquer pour maintenir et redynamiser la fraisiculture. «Aujourd’hui les producteurs ont tous plus de 50 ans. Si on continue comme cela, dans 5 à 6 ans, il n’y aura plus de fête» indique Joël Soursac, président du comité organisateur. Que les amateurs de Guariguettes, Mara des bois ou Cléry se rassurent, les producteurs locaux seront bien présents, prêts à égaler les 3,5 tonnes de fraises écoulées l’an dernier. Aussi, dans cette logique, une serre et sa production seront implantées au cœur de la bourgade sur la place Marbot, non loin du marché de producteurs. «L’idée de trouver des porteurs de projets et de montrer qu’il est possible de se lancer dans la région» note-t-il.
Mais la fraise ne sera pas la seule douceur disponible. Un marché gourmand  sera également de la fête sur la place du Champs de Mars avec une quarantaine d’exposants (vins, charcuteries, stands maraîchers,...). La gastronomie sera encore à l’honneur sur la place de l’Abbatiale où le chef des toques blanches du Limousin, Vincent Terrieux, travaillera en direct une autre production phare de la région: le veau de lait sous la mère.
L’autre rendez-vous incontournable de la manifestation sera évidement la découpe de la tarte de 8 mètres de diamètre, vers 17h30. Confectionnée avec pas mois de 500 kilogrammes de fraises, cette gargantuesque pâtisserie occupera pas moins de 25 bénévoles pendant toute la journée jusqu’à la distribution de ces 5.000 parts. Les fanfares des Embouchés de Brive et de l’Etincelle Branceillaise déambuleront dans les rues ainsi que des artistes de cirque et des cracheurs de feu pour assurer l’animation tout au long de la journée. La compagnie des Romains-Michel donnera quant à elle un spectacle sur la place Marbot.
L’accent sera également mis sur le sport nature avec des initiations au canoë-kayak, au tir à l’arc et à l’escalade pour les plus jeunes.  Sur les bords de la Riviera corrézienne, la manifestation avait accueilli pas moins d’une dizaine de milliers de visiteurs l’an dernier.

Mathieu Andreau

Renseignements auprès de l’office de tourisme de la Vallée de la Dordogne au 05.55.91.09.94 et sur www.vallee-dordogne.com.  
A noter que la ville sera fermée à la circulation toute la journée. Six parkings seront à la disposition des visiteurs dont un, relié par navette gratuite.