Fil info
22:59RT : Les « Patrick, je t’aime » fusent de tous les côtés. La bruelmania est toujours bien là ! https://t.co/f3mMJHGKwm
22:55Les « Patrick, je t’aime » fusent de tous les côtés. La bruelmania est toujours bien là ! https://t.co/f3mMJHGKwm
22:03RT : Dernière soirée pour . est sur scène et enchaîne morceaux récents et plus anciens, r… https://t.co/yFlQqOlnth
21:48Périgueux : Hussein Khairrallah veut « rassurer » l’opinion -> https://t.co/qOFSVvuy3C
21:35Périgueux : Le MoDeM pense tenir son homme providentiel -> https://t.co/hNL9Y23dxn
20:50Dernière soirée pour . est sur scène et enchaîne morceaux récents et plus anciens, r… https://t.co/yFlQqOlnth
20:06Gros-Chastang : Un labo à la croisée des projets -> https://t.co/WDifXIAyqZ
19:06Périgueux : Mimos 2019, une continuité ouverte -> https://t.co/eqRWgaL3Ya
19:04Périgueux : L’art, les hommes, le monde -> https://t.co/hl1enMiEYZ
19:02Saint-Marcel : Une découverte fortuite lors des travaux de restauration du temple 3 -> https://t.co/6jDl6OcbaQ
19:01Le Blanc : Un tournoi entre chevaliers du 21e siècle -> https://t.co/TCkPCNQ5Au
19:00Châteauroux : Périple berrichon en petites voitures -> https://t.co/P7uZwcokUr
18:59Indre : Chopin, l’illustre hôte de George Sand -> https://t.co/iFFIYSXP8q
16:44# # - -Vienne : Déclenchement du niveau 3 alerte canicule en Haute-Vienne -> https://t.co/1BZJpCRFYz
16:21Déclenchement du niveau 3 - alerte canicule du plan départemental canicule en Haute-Vienne.
14:23RT : 🔴 Le vient d’activer le "niveau 3 – alerte " du plan départemental de gestion de la canicule, en… https://t.co/oRhcn9xcu3
14:21RT : Pour accélérer la transition écologique, Macron remplace François de Rugy par un panneau solaire https://t.co/tFm5ytQbfo
14:14RT : Mon père est algérien, ma mère est française. Je suis né à Paris, j'ai grandi à Alger. J'aime la et l'… https://t.co/n9Ho5xoELS
13:38Ravi de cette union à gauche pour porter des projets novateurs et répondre… https://t.co/cybIjw20mO
12:32Région : Combats du mont-Gargan: «Il n’y a pas de liberté sans mémoire» | L'Echo https://t.co/Js3FimpCrt via
07:40# # - : Musique: avoir des poissons dans la tête c’est vivre sa passion -> https://t.co/MNgGUY8X5X
07:37Région : Modernisation de la voie Fromental-limoges : début des travaux aujourd’hui -> https://t.co/Rpsx8FIfTl
07:34# # - -Vienne : Estivol : le nez en l’air et les pieds sur terre -> https://t.co/GxXVWp25c9
07:32Région : L’application vidéoguide s’enrichit -> https://t.co/j3kfmZQYp5
07:30Région : Combats du mont-Gargan: «Il n’y a pas de liberté sans mémoire» -> https://t.co/zJPAYHoFsp

«Charlie» pour se rappeler l'essentiel

L'appel avait été lancé par voie de presse. La municipalité invitait sur l'esplanade de la mairie à se retrouver, autour de cette fragilité qu'est la mémoire républicaine.

Elles et ils n'étaient pas que Bellachons. Elles et ils n'étaient pas là comme lecteurs de « Charlie Hebdo », mais comme des personnes blessées dans leur colonne vertébrale républicaine : la liberté de la presse, le droit de ne pas courber la tête devant des religions qui relèvent d'un temps dont on peut légitimement se poser la question de la pertinence actuelle.

Mme le Maire a tout d'abord remercié tout le monde pour sa présence. La pluie avait été menaçante, la volonté l'emportait. « En s'attaquant violemment à un journal caractérisé par l'insolence et l'esprit critique et aux forces de l'ordre, les terroristes ont touché les deux piliers de la démocratie que sont la liberté d'expression et le droit de vivre en sécurité »...

« Quand on baillonne la presse, le silence se transforme en caisse de résonance. Ils ont voulu éteindre la lumière démocratique, mais ils ont rallumé la flamme citoyenne qui était en nous ».

« Des irrévérences, il y en a eu et c'est tant mieux. Aujourd'hui, elles nous manquent déjà car on se demande comment on pourrait continuer à vivre sans elles. On peut en effet rire de tout, mais visiblement pas avec n'importe qui, sans doute parce que le rire est le propre de l'Homme mais ne convient pas aux barbares ».

« Aujourd'hui nous sommes réunis pour un hommage solennel, républicain et tout simplement humain. Liberté, égalité, fraternité, voilà ce qui nous rassemble contre l'obscurantisme et l'intolérance. Alors oui « Je suis Charlie » «Nous sommes Charlie ». Mme le Maire rappela le nom de ceux, intellectuels, libertaires, policiers, tombés face à un nouveau visage de la barbarie.

Un moment, prégnant, de silence puis une salve d'applaudissements pour réchauffer des âmes bien bringuebalates ces jours-ci. Avant que ne naisse, on ne sait d'où, mais reprise par tous, une «Marseillaise » qui n'avait rien de nationaliste, mais de profondément humain.
 

jordan retro 11 mens hyperfuse